Affronter un Serbe à Melbourne, c'est presque toujours l'assurance de devoir composer avec une certaine forme d'hostilité, à moins d'être un joueur australien. Les compatriotes de Novak Djokovic bénéficient toujours de la présence d'une bonne colonie dans les tribunes. Dimanche, Miomir Kecmanovic a donc été poussé un peu comme s'il était chez lui et, même si les supporters français se démènent aussi à Melbourne Park, Gaël Monfils a un peu évolué à l'extérieur.
Mais ça n'a pas déplu au numéro un français, vainqueur en trois sets (7-6, 7-5, 6-3) en un peu plus de deux heures et demie. Au contraire, même. "J'ai reçu aussi l'aide en quelque sorte du public contre moi, ça m'a excité. Ils parlaient trop, ça me gavait et ça, c'est de la bonne motivation, a avoué le numéro un tricolore. Et ça m'a aidé parce que ça m'a relâché aussi ! Merci à eux. J'aime ça." Son côté Daniil Medvedev, peut-être...
Puis Gaël Monfils a été bien habitué en ce début de saison. A Adélaïde, il y a deux semaines, il avait décroché affronté l'Australien Thanasi Kokkinakis en demi-finale. "Ça m'était aussi arrivé à Adélaïde contre Thanasi", rappelle-t-il, avant de s'amuser un peu : "Les gars, tranquille… J'adore le trash talk ! C'est un peu comme Ronaldo, il fait 'Calmez-vous'. Ça fait du bien, après on est dans la bagarre." Pas de doute, on a bien retrouvé Monfils.
ATP Madrid
Retour gagnant pour Nadal
04/05/2022 À 16:45

Monfils: "Physiquement, j'ai pris un coup, mais des matches comme ça, je peux jouer quatre heures"

ATP Madrid
Monfils n'a presque pas existé : Djokovic file au 3e tour
03/05/2022 À 17:38
ATP Madrid
Monfils balaie Gimeno Valero et donne rendez-vous à Djokovic
02/05/2022 À 15:36