Getty Images

Nadal : "L’un de mes pires matches sur terre en 14 ans"

Nadal : "L’un de mes pires matches sur terre en 14 ans"

Le 20/04/2019 à 19:50Mis à jour Le 20/04/2019 à 20:18

MASTERS 1000 MONTE CARLO - Corrigé par Fabio Fognini, samedi, en demi-finale (6-4, 6-2), Rafael Nadal a avancé la thèse d’un jour sans en conférence de presse. Entre ses blessures récentes et sa difficulté à se remettre dans le bain mentalement, le numéro deux mondial a vécu un tournoi particulier.

Ce n’était pas au programme. Ni du sien, ni du nôtre pour être honnête. En temps normal, Rafael Nadal à Monte-Carlo, c’est le début du printemps et la fin des espoirs pour ses rivaux. Car, ici plus qu’ailleurs, Rafa est chez lui. Onze titres - comme à Roland-Garros - et l’impression de revivre le même tournoi année après année : une domination totale de l’Espagnol qui préfigure une saison sur terre marquée de son sceau.

Samedi, tout était différent. On avait laissé l'Espagnol bien secoué par Guido Pella en quart de finale. On l’a retrouvé tout impuissant face à la furia d’un Fabio Fognini "in the zone". Rapidement, il a compris l’ampleur de la tâche qui l’attendait sur le court Rainier III : un vent à décorner les bœufs, un adversaire incandescent et un tennis clairement pas en place.

"J’ai joué un très mauvais match contre un bon joueur donc, dans cette situation vous devez perdre, a reconnu Nadal sans peine après coup. C’est ce qu’il s’est passé cet après-midi. C’était une journée compliquée face à un adversaire difficile".

Vidéo - Nadal impuissant, Fognini incandescent : les temps forts d’une sensation XXL

03:08
" Mentalement, ça n’a pas été simple d’accepter ce qu’il s’est passé ces dernières semaines"

Difficile de contredire le Majorquin dont les statistiques étaient indignes de son talent. Dix petits points gagnants, pour 25 fautes directes : d’habitude, ce sont plutôt les standards des adversaires de Rafa. "C’était le genre de jours où tout va mal, a-t-il admis avant d’essayer de situer sa performance dans le temps. C’est probablement l’un de mes pires matches sur terre en 14 ans".

Alors, que retenir de son tournoi ? Pas grand-chose, si ce n’est que son retour de blessure ne l’a pas encore totalement rassuré. "Je reviens d’une séquence compliquée en termes de blessure et, mentalement, ça n’a pas été simple d’accepter ce qu’il s’est passé ces dernières semaines", a fini par lâcher le numéro 2 mondial. Avant de préciser un peu plus sa pensée : "Le problème c'est qu'on s'habitue à redevenir très solide même au retour de blessures, en gagnant, gagnant, gagnant, mais les choses ne sont pas faciles. Après un an et demi sans avoir eu la possibilité d'enchaîner vraiment les tournois, beaucoup de choses se sont passées et c'est plus difficile de maintenir le niveau jour après jour".

Vidéo - Faut-il s'inquiéter pour Nadal ? "On sent que toutes ces blessures lui pèsent"

01:27
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0