Getty Images

Monfils et Mannarino complètent le sans-faute tricolore

Monfils et Mannarino complètent le sans-faute tricolore
Par Eurosport

Le 08/08/2019 à 07:43Mis à jour Le 08/08/2019 à 10:27

MASTERS 1000 MONTREAL - 3/3 pour les Bleus ! Après la qualification de Richard Gasquet, Gaël Monfils et Adrian Mannarino ont eux aussi obtenu leur billet pour les huitièmes de finale mercredi. Monfils a peiné pour se défaire du qualifié Ilya Ivashka tandis que Mannarino a dominé à plate couture Borna Coric, tête de série N.11 du tournoi.

Carton plein tricolore. Après le show Richard Richard Gasquet, Gaël Monfils et Adrian Mannarino se sont qualifiés mercredi pour le 8e de finale de la compétition canadienne. Monfils a dominé le Biélorusse Ilya Ivashka, issu des qualifications, tandis que Mannarino a signé une des performances de la journée en sortant sans discussion Borna Coric.

Deuxième Tricolore à jouer mercredi après la victoire épique de Gasquet face à Nishikori, Gaël Monfils a eu moins de difficulté à venir à bout de son adversaire, le Biélorusse Ilya Ivashka, issu des qualifications, même s'il a montré des signes de fatigue de fin de partie. Le Parisien, 20e mondial, a remporté la partie en 1h48 (6-3, 7-6 (6)). Au prochain tour, il affrontera le Polonais Hubert Hurkacz, 42e mondial et tombeur surprise de la tête de série N.4, Stefanos Tsitsipas.

Monfils a sauvé une balle de set

Monfils, 32 ans, a imposé son rythme dès le début de la partie, en breakant sur le premier service d'Ivashka, remportant le premier set sans grande difficulté. Mais le Biélorusse, 125e mondial, s'est accroché et a livré une deuxième manche intense, alternant montées au filet et jeu de fond de court, et dispose même d'une balle de set, sauvée in extremis par Monfils. Le Français, qui a montré plusieurs signes de fatigue à la fin du match, parvient finalement à s'imposer au jeu décisif.

Monfils a reconnu avoir dû composer "avec un mauvais appui, avec un peu de fatigue, un peu de tensions... à la fin c'était un peu plus dur, mais c'était un bon match", a-t-il déclaré en conférence de presse. "J'ai pas beaucoup d'entraînement, je suis un peu juste, et au niveau de ma blessure, et au niveau physique", a observé le Parisien, en faisant référence à une entorse à la cheville gauche faite avant Wimbledon qui l'avait diminué au point d'abandonner en plein match, au premier tour du tournoi londonien, il y a cinq semaines.

Le N.1 français a également expliqué avoir "été dans le rouge" en fin de match en raison d'une intense préparation physique quotidienne, destinée, a-t-il dit, "à faire des (matches de) cinq sets", comme à l'US Open qui débute le 26 août.

Vidéo - Gaël Monfils accroché mais qualifié

02:24

Mannarino, bête noire de Coric

Dernier Français à jouer mercredi soir, Adrian Mannarino, a balayé le Croate Borna Coric, tête de série N.11 : 6-2, 6-1. Le Tricolore, 69e joueur mondial a signé une performance de choix contre une de ses victimes préférées. En quatre opoositions, Mannarino a toujours dominé son vis-à-vis, dont deux victoires cette saison. Mercredi, sa victoire n'a souffert d'aucune contestation.

Très efficace sur sa mise en jeu (12 aces, 70% de première balle), le gaucher a mis une pression de tous les instants sur un Coric totalement désemparé. Mannarino menait déjà 4-0 après quelques minutes et n'a plus relâché l'étreinte par la suite. "C'était un très bon match, d'entrée j'ai vraiment pas fait beaucoup de fautes. J'ai été agressif et, lui, a eu du mal à rentrer dans le match. Ça m'a permis de me relâcher", s'est réjoui le Français de 31 ans après sa victoire. Il devra désormais confirmer jeudi face à Fabio Fognini, vainqueur de son 350e match en carrière la nuit dernière en dominant l'Américain Tommy Paul.

(Avec AFP)

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0