Par Maxime BATTISTELLA, Rémi BOURRIERES et Laurent VERGNE

50. Maria Sharapova - Misaki Doi

Edition : 2013
2e tour
Vainqueur : Maria Sharapova (Russie)
Adversaire : Misaki Doi (Japon)
Score : 6-0, 6-0
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44
En 2013, Maria Sharapova est une femme pressée. Cette année-là, la Russe établit le record du plus petit nombre de jeux concédés pour arriver en demi-finales de l'Open d'Australie : 9, dont... 0 au total de ses deux premiers matches. 6-0, 6-0 face à sa compatriote Puchkova au 1er tour, puis 6-0, 6-0 encore face à la Japonaise Misaki Doi. Un enchaînement jamais réussi en Grand Chelem depuis Wendy Turnbull en 1985, également en Australie. Le problème pour "Sharap'", c'est qu'elle-même a perdu 6-2, 6-2 en demies face à Li Na...

49. Dinara Safina - Alizé Cornet

Edition : 2009
Huitième de finale
Vainqueur : Dinara Safina (Russie)
Adversaire : Alizé Cornet (France)
Score : 6-2, 2-6, 7-5
Encore aujourd'hui, elle a du mal à en parler... Alizé Cornet n'a jamais atteint un quart de finale en Grand Chelem et il s'en est fallu d'un souffle, à l'Open d'Australie 2009. Pour son premier huitième de finale majeur à tout juste 19 ans, la Niçoise, qui joue en totale insouciance l'un des meilleurs tennis de sa vie, obtient deux balles de match face à la n°3 mondiale Dinara Safina à 5-4, 40-15 au 3e set. Sur la première, son accélération de coup droit sort d'un rien alors que Safina était battue. Une défaite magnifique mais qui fait mal, très mal...

48. Gabriela Sabatini - Jennifer Capriati

Edition : 1992
Quart de finale
Vainqueur : Gabriela Sabatini (Argentine)
Adversaire : Jennifer Capriati (Etats-Unis)
Score : 6-4, 7-6(1)
Une force de la nature peut cacher bien des fragilités. A pas encore 16 ans, Jennifer Capriati dévoile les siennes lors de ce quart de finale. Quelques mois plus tôt, à l’US Open, elle avait sorti la même Gabriela Sabatini, pourtant tenante du titre, au même stade. Pressée de décrocher son premier Majeur, elle est persuadée d’avoir trouvé la clé, mais malgré de bons passages, elle connaît de vrais trous noirs et subit la pression au filet de l'agile Gabriela.
Devant 4-2 dans le 1er set, l’Américaine lâche quatre jeux d’affilée, puis 6 fautes directes la condamnent dans le tie-break du second acte. "Il y a beaucoup de pression, peut-être parce que les choses sont devenues beaucoup plus sérieuses désormais", sanglotera-t-elle devant les micros. Promise trop tôt aux sommets, elle descendra finalement bien bas pour les retrouver quasiment une décennie plus tard à Melbourne.

47. Kim Clijsters - Martina Hingis

Edition : 2007
Quart de finale
Vainqueur : Kim Clijsters (Belgique)
Adversaire : Martina Hingis (Suisse)
Score : 3-6, 6-4, 6-3
Difficile de trouver meilleur match pour symboliser un changement d’ère dans le tennis féminin. Malgré un retour dans le Top 10 un an après être sortie de sa retraite, Martina Hingis, trois fois titrée en Australie de 1997 à 1999, se heurte en 2007 à la nouvelle génération symbolisée par Kim Clijsters. La Suissesse oppose à la puissance adverse son sens du jeu (lobs, montées au filet) et son timing innés.
Elle tient la dragée haute à la Belge jusqu’à 3-3 dans l'ultime manche avant de céder comme l’année précédente. "Je pensais avoir le match en main, mais c’est une super combattante. Vous ne pouvez rien y faire, le jeu évolue", avouera Hingis qui voit ses illusions de nouveau titre en Grand Chelem s’évanouir. Elle mettra d’ailleurs un terme définitif à sa carrière quelques mois plus tard.

46. Serena Williams - Maria Sharapova

Edition : 2007
Tour : Finale
Vainqueur : Serena Williams (Etats-Unis)
Adversaire : Maria Sharapova (Russie)
Score : 6-1, 6-2
Peut-être la plus improbable des 23 victoires en Grand Chelem de Serena Williams. Après une saison 2006 quasi-blanche, l'Américaine débarque à Melbourne à la 81e place mondiale et pas mal de sarcasmes circulent sur son état de forme(s). Elle les balaye aussi rapidement qu'elle surclasse en 1h03 une Sharapova qui n'avait encore jamais perdu une finale de Grand Chelem. La Russe redevient malgré tout n°1 mondiale. Mais c'est depuis ce jour-là qu'elle semble nourrir une sorte de complexe face à Serena, devenue pour sa part la joueuse la plus mal classée à gagner en Australie depuis 1978.

45. Helena Sukova - Martina Navratilova

Edition : 1989
Tour : Quart de finale
Vainqueur : Helena Suvoka (Tchécoslovaquie)
Adversaire : Martina Navratilova (Etats-Unis)
Score : 6-2, 3-6, 9-7
Cinq ans après y avoir été privée de Grand Chelem par Helena Sukova, Martina Navratilova perd son dernier match à l'Open d'Australie face à cette même Tchécoslovaque à la coupe mulet, au terme d'un 3e set haletant. Navratilova sert pour le match mais se crispe avant de s'incliner sur une double faute. "Décidément, Helena adore jouer contre moi..., se lamentait-elle ensuite. C'est dommage, car il n'y avait aucune chance que je perde en demie contre Cordwell (invitée surprise ce ces demies, Ndlr). En ce moment, c'est dur pour moi de prendre plaisir au tennis. Mais je suis sûr que je reviendrai." Elle ne reviendra jamais en Australie...

44. Qiang Wang - Serena Williams

Edition : 2020
3e tour
Vainqueur : Qiang Wang (Chine)
Adversaire : Serena Williams (Etats-Unis)
Score : 6-4, 6-7(2), 7-5
Personne ne s’attendait à une telle sensation, surtout pas Serena. D’autant que quelques mois plus tôt, elle n'avait laissé qu’un jeu à la même Qiang Wang à l'US Open (6-1, 6-0) en 44 minutes. Déplacée d’un bout à l’autre du court, l’Américaine enchaîne les erreurs (56 en tout), mais croit sauver sa peau quand elle arrache le 2e set après que son adversaire a servi pour le match à 5-4.
Toute la Rod Laver Arena pense que la chance de la Chinoise est passée sauf… la principale intéressée qui continue de planter ses banderilles dans un ultime acte au couteau, remporté de justesse. "Je ne peux pas me permettre de jouer comme ça, ce n’est pas professionnel", réagira Serena, atterrée de voir encore son rêve d’un 24e Majeur record s'envoler.

Wang - Williams : le résumé

43. Hana Mandlikova - Martina Navratilova

Edition : 1987
Finale
Vainqueur : Hana Mandliova (Tchécoslovaquie)
Adversaire : Martina Navratilova (Etats-Unis)
Score : 7-5, 7-6(1)
Hana Mandlikova est sans doute la plus grande joueuse à ne jamais avoir accédé à la première place mondiale. Barrée par Chris Evert et Martina Navratilova, la Tchécoslovaque au tennis d'orfèvre a toutefois su prendre sa part du gâteau dans les années 80. Elle remporte quatre tournois du Grand Chelem, le dernier en Australie, en 1987, sur le gazon de Kooyong. En finale, elle dompte Navratilova en deux sets accrochés, alors que l'Américaine était invaincue depuis 58 matches et restait sur dix succès de rang contre Mandlikova. Presque un triomphe à domicile pour Mandlikova : un an plus tard, elle prendra la nationalité australienne.

42. Serena Williams - Victoria Azarenka

Edition : 2010
Quart de finale
Vainqueur : Serena Williams (Etats-Unis)
Adversaire : Victoria Azarenka (Biélorussie)
Score : 4-6, 7-6(4), 6-2
A l’époque, Victoria Azarenka devait se croire maudite à Melbourne. Pour la troisième fois en trois ans, la jeune Biélorusse échoue face à la reine Serena Williams. Et si sa première défaite avait été logique, elle avait vu un virus la terrasser en 2009 alors qu’elle menait d’un set. Mais cette fois, la 7e mondiale, qui mène 6-4, 4-0, croit tenir le bon bout, avant une réaction exceptionnelle de la patronne du circuit.
"J’étais en train de penser que si je perdais aussi en double, je pourrais attraper un avion dès vendredi. Ce n’est pas ce qu’une championne est censée penser, mais c’était le cas", réagira une Serena incrédule qui conservera son titre dans la foulée, égalant les 12 Majeurs de Billie Jean King. Azarenka finira par se réconcilier avec Melbourne avec un doublé en 2012-2013.

41. Maria Sharapova - Camille Pin

Edition : 2007
1er tour
Vainqueur : Maria Sharapova (Russie)
Adversaire : Camille Pin (France)
Score : 6-3, 4-6, 9-7
Sans doute le plus grand souvenir de la carrière de Camille Pin. La Française, alors 62e joueuse mondiale, pousse dans ses ultimes retranchements une Maria Sharapova pourtant tête de série numéro 1. Dans des conditions de chaleur extrême – le thermomètre affiche 46,7 degrés au soleil et plus aucun match ne démarrera avant 20h15 ce jour-là – et menée 5-0 dans l'ultime set, la Russe se lance dans une remontée folle grâce à sa mobilité et ses qualités de contreuse.
Pin : "Ce match contre Sharapova a imposé le respect un peu malgré nous"
Pin écarte 3 balles de match au passage et sert même pour l'emporter à 7-6 en sa faveur avant de finalement céder. "Je délirais, je ne pouvais pas penser. C’est inhumain de jouer trois heures dans ces conditions", estimera Sharapova, après sa victoire sur le fil malgré des problèmes gastriques. Véritable survivante, elle ira même jusqu’en finale cette année-là.
Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59