Novak Djokovic a beau avoir des abdominaux incertains, son estomac, lui, reste intact. Toujours aussi avide de titres, toujours aussi prompt à dévorer ses victimes. Le pauvre Aslan Karatsev pourra en témoigner : quand Djoko tient sa proie, impossible de le dévier de son but. Le voilà en finale mais l’objectif est évidemment ailleurs : le titre, pour se couronner une neuvième fois en Australie. Déjà.
Face à lui se dressera forcément un jeune avec les dents qui rayent le parquet. Que cela soit Daniil Medvedev ou Stéfanos Tsitsipas, qui s’affrontent vendredi, cela ne changera pas grand-chose. Car après l’anomalie US Open 2020, un membre du Big Three sera encore présent en finale de Grand Chelem. Mais la jeune garde tape à la porte, monte en puissance sans pour autant renverser la table. Alors, Melbourne, terre de révolution dimanche ?
Open d'Australie
Djokovic va (beaucoup) mieux : "J'ai cette capacité à récupérer vite"
18/02/2021 À 13:34

Karatsev n'a pas démérité, mais Djoko était trop fort : le résumé d'une demie à sens unique

"Si on est réaliste..."

Le Serbe n’y compte pas et tient son trône fermement. La Next Gen, il la connaît, il l’a vue et l’a matée à plusieurs reprises. Pour effrayer le numéro un mondial, il en faudra un peu plus qu’une hype qui dure. Au micro d’Eurosport, il est revenu sur ce duel annoncé : "On a beaucoup parlé de la nouvelle génération qui arrivait et prendrait le pouvoir sur nous trois (Federer, Nadal et Djokovic, NDLR), a-t-il détaillé d’entrée. Mais si on est réaliste, ce n’est toujours pas arrivé. On peut parler de ça toute la journée si vous voulez mais, avec tout le respect du monde, ils ont encore beaucoup de travail".
Podcast
Exactement ce que Dominic Thiem a avalé depuis des années pour enfin décrocher le Graal et cet Everest en forme d’Us Open. S’il ne fait pas partie officiellement de cette Next Gen (27 ans), l’Autrichien symbolise mieux que personne les sacrifices nécessaires pour réussir une telle quête, avec le zeste de réussite nécessaire dans un tableau déplumé de ses trois titans : "Que Dominic Thiem gagne un Grand Chelem, c’est fantastique, a complimenté le Serbe avant de revenir sur un débat plus général. Ces gars sont évidemment très forts, jouent un tennis de très grande qualité, aucun doute là-dessus".
"Ils seront les leaders du tennis dans les années qui viennent, aucun doute encore une fois, mais je ne vais pas rester ici et leur passer le titre comme ça, a-t-il souri. Ils vont devoir se ‘casser le cul’ s’ils veulent le titre". Pour l’année de ses 34 ans, le Djoker ne songe pas encore à sa succession. Pour la passation de pouvoir, il va falloir attendre. Ou renverser l'ordre établi. A Melbourne, le sherif, c’est Novak Djokovic jusqu’à preuve du contraire.

Le Top 5 des points de jeudi : A Djoko la qualif, à Karatsev le show

Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44
Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22