Entre sa demi-finale de l'Open d'Australie 2020 et son quart au même endroit, Ashleigh Barty a disputé 13 matches. Treize rencontres en plus d'un an. La faute à la pandémie bien sûr et à sa décision de ne pas reprendre en août quand le circuit a redémarré. Ashleigh Barty ne se sentait pas de faire face aux incertitudes sanitaires. Sa défaite, aussi frustrante soit-elle ce mercredi, ne peut être lue sans ce prisme-là. La lauréate de Roland-Garros 2019 n'était pas une numéro un habituelle à Melbourne.
Bien sûr, jusqu'à 6-1, 2-0, son tournoi ressemblait à un rêve jusqu'ici. D'autant plus que le tirage au sort lui évitait Naomi Osaka et Serena Williams qui s'écharperont en demi-finale. Kovinic (6-0, 6-0), Gavrilova, Alexandrova et Rogers n'avaient pas fait le poids. Tout comme Karolina Muchova pendant un set remporté en 26 minutes. Et puis la Tchèque a pris un temps mort médical - sa tête tournait a-t-elle expliqué -, et la machine s'est enrayée. Tout simplement parce qu'elle est fragile après un an de pause forcée.

Une première manche maîtrisée puis plus rien : Barty a déjoué face à Muchova

Open d'Australie
Barty renversée par Muchova, Brady vainqueure du duel américain
17/02/2021 À 05:31
Il y a eu des hauts et des bas dans ce match. C'est logique après être revenue d'un break aussi long
"Défaite difficile aujourd'hui, sans aucun doute. Ce n'était pas mon jour, regrette Barty. Je me suis précipité, j'ai fait des erreurs sur des moments importants. J'ai eu des petites ouvertures au milieu du second set. J'avais le contrôle du match… Je suis juste déçue de ne pas avoir pu renverser le match." Plus que la perte du deuxième set, c'est son incapacité à réagir qui a embêté Barty. "Il y a eu des hauts et des bas dans ce match. C'est logique après être revenue d'un break aussi long. Ce n'est pas une excuse. Aujourd'hui, j'avais les ouvertures, j'ai juste surjoué", analyse-t-elle encore.
Fataliste, Ashleigh Barty a cependant refusé de s'appesantir sur ce revers en conférence de presse. Pas plus qu'elle n'a voulu commenter le temps mort médical pris par son adversaire. "Ça me fend le coeur, bien sûr, reconnaît-elle avant de dire son plaisir d'être de retour. Revenir sur le circuit a été fantastique. J'ai adoré chaque seconde même si là tout de suite c'est frustrant." Son début d'année 2021 reste exceptionnel pour une joueuse qui revient d'aussi loin. Elle a remporté le Yarra Valley Classic en s'offrant Garbine Muguruza en finale. Preuve que le tennis est là, reste à le solidifier.

Un long rallye et une course folle pour conclure : Barty régale

"Nous apprenons de toutes les expériences que nous traversons. Nous allons apprendre de ces deux trois dernières semaines, de ce match, poursuit encore Barty. Est-ce que ça va changer le fait que j'ai fait un superbe début de saison ? Pas du tout. Le soleil se lèvera demain. Soit vous gagnez, soit vous apprenez. Aujourd'hui va beaucoup m'apprendre. Nous n'allons pas laisser ce match, cette heure de tennis nous faire dévier du chemin que nous suivons."
Justement, quel chemin va suivre Barty dans les prochaines semaines ? Elle avait prévu de jouer au Moyen-Orient mais les incertitudes liées au Covid-19 sont toujours là. Les mêmes que celles qui ont justifié son arrêt en 2020 : "Savoir ce que je vais faire dans les semaines à venir est une décision difficile. La santé de mon équipe, la mienne, sera toujours la priorité, quoi qu'il arrive." Comprenez qu'elle ne prendra aucun risque pour jouer à tout prix. L'ATP comme la WTA devront prendre des décisions importantes pour la suite de la saison et Barty les attendra patiemment.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44
Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22