Une demi-surprise mais un gros coup dur. Ce jeudi, Rafael Nadal a officialisé son forfait pour le tournoi de Wimbledon mais également pour les JO de Tokyo. Une décision motivée par une volonté de s’économiser : "Ce n’est jamais une décision facile à prendre mais après avoir écouté mon corps et en avoir parlé avec mon staff, j’ai compris que c’était la bonne décision", a-t-il expliqué sur son compte Twitter. Au sortir de son immense combat en demi-finale face à Novak Djokovic, le champion olympique en simple de 2008 avait laissé entendre que ce choix s'imposait de lui-même. Il est désormais acté.
On l’avait laissé lessivé dans la salle de presse de Roland-Garros, éreinté par sa baston mémorable face à son meilleur ennemi, Novak Djokovic, mais profondément fair-play au moment de laisser sa couronne de roi de Paris. Ce jeudi, Rafael Nadal a refait surface pour annoncer officiellement ce que le monde du tennis pressentait : les deux évènements majeurs de l’été se feront sans lui.
Tennis
Djokovic fera l'impasse sur Toronto après les JO
IL Y A 3 HEURES

La question qui fâche : Est-ce la fin du règne de Nadal à Roland-Garros ?

Comme Roger Federer auparavant, l’Espagnol n’a plus d’autres choix que de s’offrir un programme à la carte pour prolonger son espérance de vie de champion. "L’objectif est de prolonger ma carrière, a-t-il admis. Je veux continuer à faire ce qui me rend heureux, à savoir d’être le plus compétitif possible pour continuer à me battre pour mes objectifs professionnels et personnels qui nécessitent le maximum de compétition". Autrement dit, le numéro 3 mondial ne veut plus se présenter dans un tournoi sans avoir la possibilité in fine de le gagner.
C’est dans cette logique qu’il a préféré mettre Wimbledon de côté, malgré le risque de voir Novak Djokovic revenir à sa hauteur ou celui de voir Roger Federer prendre de nouveau la tête de la course aux Majeurs que se livre les trois légendes. "Le fait de n’avoir que deux semaines entre Roland-Garros et Wimbledon n’a pas aidé mon corps à récupérer après une saison de terre battue, toujours très éprouvante, a-t-il encore détaillé. J’ai vécu deux mois très intenses et j’ai pris la décision de me concentrer sur le moyen et long terme".

Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence

De retour à l’US Open ?

Un petit crève-cœur sans doute pour celui qui s’est sacré à deux reprises dans le Majeur Anglais (2008-2010) mais qui est aussi devenu un personnage à part entière de l’histoire olympique. Couvert d’or en 2008 à Pékin, il avait été choisi pour être le porte-drapeau de l’Espagne à Rio en 2016 où il avait à nouveau décroché l’or en double, aux côtés de Marc Lopez.
Dès lors, la prochaine apparition de Rafa pourrait se faire à la rentrée, en vue d’un US Open qu’il a gagné dans un passé récent, dominant Daniil Medvedev dans une finale folle et électrique. Après avoir fait l’impasse sur l’édition 2020, en raison des contraintes logistiques inhérentes aux restrictions sanitaires, l’Espagnol pourrait débarquer requinqué et regonflé à bloc à New York. Histoire de reprendre sa marche historique ?
https://i.eurosport.com/2021/06/13/3152360.jpg
WTA Palerme
Dodin dans le dernier carré à Palerme
IL Y A 11 HEURES
ATP Gstaad
Gaston s'offre Garin, Rinderknech et Paire éliminés la tête haute
IL Y A 17 HEURES