Getty Images

Monfils entre impuissance et regrets face à Wawrinka (7-5, 7-6, 6-2)

Monfils, entre impuissance et regrets

Le 05/06/2017 à 17:52Mis à jour Le 05/06/2017 à 18:43

ROLAND-GARROS - Gaël Monfils a bataillé pendant 2h43 mais il a du s'incliner face à Stan Wawrinka, 7-5, 7-6, 6-2, lundi. Le dernier Français disparu du tableau masculin, le Suisse rencontrera Marin Cilic en quarts de finale.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Si ces demoiselles continuent de rêver, puisqu'elles seront deux en quarts de finale, pour ces messieurs, c'est terminé. Pour la première fois depuis 2010, il n'y aura aucun représentant tricolore parmi les huit derniers prétendants dans le tableau masculin. Gaël Monfils, le dernier des Mohicans bleus, a logiquement subi la loi de Stan Wawrinka lundi sur le court Philippe-Chatrier. Battu en trois manches (7-5, 7-6, 6-2) et 2h43 de match, Monfils quitte Roland-Garros dès les huitièmes de finale, et avec une pincée de regrets, aussi.

Car Stan Wawrinka n'a pas été exceptionnel dans cette rencontre. Solide, ça oui. Mais le Vaudois, peut-être gêné par une douleur musculaire, a laissé quelques ouvertures dans lesquelles Gaël Monfils n'a pas su s'engouffrer. Dans les deux premières manches, en tout cas. Parfaitement rentré dans son match, agressif à souhait, Monfils a dominé les débats pendant une demi-heure. Constamment en difficulté sur ses trois premiers jeux de service, Wawrinka a sauvé sept balles de break avant d'exploser en revers sur la huitième.

Stan Wawrinka - Roland Garros 2017

Wawrinka n'a toujours pas perdu un set

Jusqu'à 4-2 en sa faveur, le Français a eu tout bon. Puis Docteur Gaël s'est mué en Mister Monfils... Comme s'il accusait un premier coup de pompe, il a perdu le rythme, et le fil. Wawrinka, flairant le bon coup, a gagné 11 points sur 12 pendant trois jeux pour reprendre les commandes du score. Tout ça ne sentait pas très bon et, de fait, dans le 12e et dernier jeu du set, sur son engagement, une vilaine volée de coup droit puis une double faute ont condamné Gaël Monfils à concéder un break fatal.

Le Parisien, pas abattu, a pourtant entamé le deuxième set comme le premier. Cette fois, il a même réussi à breaker encore plus tôt... pour lâcher à son tour son service dans la foulée. Dommage, une fois encore. Les deux hommes ont ensuite tenu leur engagement jusqu'au jeu décisif, qui allait peser si lourd dans la balance. Monfils a eu le tort de s'y montrer trop timoré. Tout le contraire de Stan Wawrinka, qui a forcé son destin. Et si le Suisse a pris son temps pour conclure, Monfils sauvant quatre balles de set (trois à 6-3, puis une autre à 7-6), la cinquième a été la bonne.

Dès lors, avec deux sets dans la vue et déjà plus de deux heures dans les jambes, la montagne était beaucoup trop haute pour Gaël Monfils. Le troisième acte a donc été le dernier et a même viré à la simple formalité pour Wawrinka, auteur de deux breaks pour plier l'affaire. Malgré ses 40 fautes directes, le voilà donc en quarts de finale sans avoir perdu un seul set. Il retrouvera pour une place dans le dernier carré Marin Cilic. Pas franchement un spécialiste de terre battue. Et pas de quoi le terrifier. Si tant est que quelqu'un soit en mesure de le faire...

Gaël Monfils- Roland-Garros 2017
0
0