Rarement un coach avait à ce point monopolisé l'attention avant un match. Et ce bien malgré lui d'ailleurs, tant le personnage aime la discrétion. Qu'il le veuille ou non, Toni Nadal joue un rôle-clé dans le huitième de finale à venir dimanche entre Félix Auger-Aliassime, qu'il a pris sous son aile depuis un peu plus d'un an désormais, et son neveu Rafael. Sur le papier, l'affiche aux allures de choc entre deux membres du Top 10 se suffit à elle-même, mais l'histoire qui se joue en coulisses y ajoute indéniablement un peu de piquant.
Le cœur a ses raisons que la raison ignore : Toni Nadal sera-t-il capable de séparer son travail de ses sentiments ? En tant qu'entraîneur-consultant - en renfort de Frédéric Fontang - de Félix Auger-Aliassime, son rôle devrait être de préparer tactiquement, physiquement et mentalement son joueur au plus grand défi de l'histoire moderne du tennis : affronter Rafa dans son royaume de Roland-Garros. D'ailleurs, ne tournons pas autour du pot, il est le mieux placé pour le faire, lui qui a en grande partie façonné le tennis et la personnalité du "Taureau de Manacor".
Tennis
Kyrgios "the unbreakable", carré d’as et FAA au presque parfait
08/08/2022 À 10:41
Peu importe ce qui se passe, ce match ne retirera rien à ce que Toni et Rafa ont accompli ensemble
Oui mais voilà, s'engager pleinement dans cet avant-match supposerait une sorte de trahison morale et intime. Félix Auger-Aliassime l'a bien compris et refuse de forcer son nouveau mentor à jouer les agents doubles ou à flirter avec le conflit d'intérêts. "Je ne vais rien demander à Toni pour contrer Rafa. Nous parlons de Rafa quand nous sommes ensemble, de ce qu'il fait bien, de ce que je peux apprendre de lui. Nous avons aussi parlé de ce que Toni trouvait que Rafa faisait moins bien et sur lesquelles je peux faire mieux ou je peux attacher une attention particulière. On savait que c'était quelque chose qui pouvait arriver et que ce serait un cas particulier. On s'est dit que si ça arrivait, Toni regarderait le match dans un endroit neutre et qu'il n'allait être ni avec moi, ni avec Rafa. Et je pense que ce sera le cas", a-t-il indiqué.

Toni Nadal a aussi été vu dans le box de Rafael Nadal pendant ce Roland-Garros 2022

Crédit: Getty Images

Et le Canadien de dédramatiser encore la situation : "Je pense que nous savons tous ce que Rafa fait bien. Je ne pense pas qu'il puisse me dire quelque chose de nouveau sur la façon dont joue Rafa. Et s'il y avait un secret pour battre Rafa, il n'aurait pas gagné 13 fois ici. La carrière de Rafa et ce qu'il a fait avec Toni, c'est bien plus important que ce huitième de finale. Peu importe ce qu'il se passe demain, ce match ne retirera rien à ce qu'ils ont accompli ensemble et il le sait. Il faut être capable de prendre du recul."

Pas d'entreprise de déstabilisation à prévoir

Tous les observateurs et passionnés de tennis connaissent effectivement par cœur le tennis de Rafael Nadal et les données tactiques du problème à résoudre pour ses adversaires, particulièrement sur terre battue. Et Félix Auger-Aliassime ne fait évidemment pas exception. Il n'empêche : Toni pourrait effectivement offrir un aperçu plus précis de la manière dont Rafa réfléchit en match, de ce qui l'inquiète potentiellement et pourrait le déstabiliser.
"J'ai déjà dit à Félix que je ne lui donnerai aucune suggestion sur la façon de battre mon neveu, a balayé le principal intéressé auprès de Clay Tennis. Je vous l’ai déjà dit, je ne vais pas vous dire si mon neveu a ceci ou cela. Je suis avant tout l’oncle de Rafael, j’ai passé beaucoup d’années avec Rafael, je travaille pour Rafael à l’académie. Et même si je ne travaillais pas pour Rafael, c’est mon neveu. Je n’irais pas dire à l’autre comment il doit faire pour le battre."
La ligne de conduite est la même chez son neveu. "Pour moi, c'est très simple. Toni est mon oncle. Je ne pense pas qu'il souhaite que je perde, mais c'est un professionnel et il travaille avec un autre joueur. Je ne sais pas ce qui va se passer, s'il sera dans la box de Félix ou pas, mais ça n'a pas d'importance. Je n'ai aucun problème avec ça. Ce n'est pas du tout un sujet pour moi. Je connais les sentiments que nous avons l'un pour l'autre. Je sais qu'il me souhaite le meilleur. Nous sommes une famille, et en plus nous restons ensemble tout le temps. Nous habitons le même village, nous passons du temps à l'académie ensemble. Nous avons vécu des émotions incroyables ensemble. Donc il n'est pas seulement mon oncle, il est plus que ça", a considéré Rafa en conférence de presse.

Toni Nadal et Rafael Nadal soulèvent chacun un trophée à Roland-Garros en 2017

Crédit: Getty Images

Le travail de fond depuis un an, la véritable arme de "F2A"

On l'aura compris, de chaque côté, on veut faire passer un message : toute cette histoire a quelque chose d'artificiel, une affaire qui intéresse les médias ou fait vendre du papier sans réelle substance. Est-ce à dire alors que Toni n'apportera rien à Félix Auger-Aliassime dans l'approche de ce huitième de finale si intrigant sur le papier ? Il pourrait bien s'abstenir de prendre parti lors des heures précédant la partie autant que pendant le match lui-même, mais cela ne signifie pas pour autant que le Canadien ne bénéficiera pas de son travail… de fond.
Depuis son seul duel perdu face à Nadal à Madrid en 2019, "F2A" a beaucoup progressé et particulièrement lors de l'année écoulée avec Toni à ses côtés. En Grand Chelem, il reste ainsi sur deux quarts de finale à Wimbledon et l'Open d'Australie et une demie à l'US Open. Il a aussi brisé sa malédiction en finale (8 perdues sur 9), remportant son premier titre sur le circuit à Rotterdam voici trois mois. Tout cela en partie grâce au sens du détail de son nouveau coach.
"Nous ne nous sommes pas attaqués seulement à un domaine de mon tennis, notre approche a été globale. Mais bien sûr, nous nous sommes plus concentrés sur mon jeu de fond de court que sur mon service et ma volée, plus naturels. Nous avons beaucoup travaillé sur mes déplacements, sur l'intensité de mon petit jeu de jambes. Je défends mieux, que ce soit à l'intérieur du court ou derrière ma ligne, je suis plus précis dans tout ce que je fais. Tout le travail que nous faisons tous les jours a pour objectif de rendre mon jeu plus précis et efficace. J'ai des coups puissants naturellement, mais toute ma jeunesse, mon défi, c'était de contrôler cette puissance et cette vitesse de tête de raquette", a encore expliqué le numéro 9 mondial.
De plus en plus à l'aise dans ce tournoi après une grosse frayeur au 1er tour - comme ce fut le cas d'ailleurs à Melbourne en début d'année -, Félix Auger-Aliassime est un diesel qui ne demande qu'à exprimer toute sa puissance. Alors si effectivement dimanche, il venait à menacer sérieusement l'ogre de l'ocre Rafael Nadal, l'ombre de Toni planerait au-dessus du court. Qu'il le veuille ou non.
Tennis
A 19 ans et dans le Top 5 mondial : Alcaraz encore sur les pas de Nadal
25/07/2022 À 10:10
Laver Cup
Djokovic au rendez-vous, le Big Four sera au complet
22/07/2022 À 08:11