Comme Corentin Moutet avant lui, Ugo Humbert a connu une entame difficile au premier tour ce lundi, face à Casper Ruud. Mais comme son compatriote, le gaucher a renversé son adversaire pour se qualifier au 2e tour du tournoi de Bercy (4-6, 6-2, 7-6 [1]). Dans une rencontre longtemps indécise, le Français a pris le dessus dans un tie-break largement dominé pour s’offrir le droit de défier Stéfanos Tsitsipas, tête de série numéro 2.
Humbert avait, avant cette rencontre, remporté 11 des 14 jeux décisifs disputés dans sa carrière. Le total s’élève désormais à 12 sur 15, avec ce tie-break remporté au terme d’une troisième manche compliquée à gérer. Comme dans le premier set, le Français s’est en effet retrouvé en position délicate, à 5-4 pour Ruud, et forcé de servir pour rester dans la rencontre.

Humbert : "Content de m'en être sorti"

ATP Metz
Murray-Humbert dès le 1er tour : ça va commencer fort à Metz
IL Y A 21 HEURES

Ruud maladroit, Humbert solide

Dans la première manche, déjà accrochée, Humbert avait craqué, lâché par son service. Un cadeau inespéré pour Ruud, qui avait conclu la manche à 6-4 alors même qu’il avait été globalement dominé par le Français. Sans être vraiment en danger toutefois : le Messin n’est pas parvenu à se créer tant d’occasions de breaker, même s’il a mené au score dans bon nombre de jeux.
Ugo Humbert n'a en revanche pas craqué dans le troisième, s'appuyant sur une mise en jeu retrouvée, et sur un deuxième set mené de main de maître (6-2) avec deux breaks obtenus. Son jeu de service à 5-4 a été impeccable, et annonciateur d'un tie-break maîtrisé - aidé, il est vrai, par le nombre de fautes croissantes de Ruud. De bon augure avant un très grand défi, au second tour, face à Tsitsipas.

Ugo Humbert au premier tour du Rolex Paris Masters de Bercy 2020

Crédit: Getty Images

Bonzi sans pitié

Benjamin Bonzi, lui, n’a pas connu autant de difficultés. Le troisième Bleu en lice a totalement dominé l’Argentin Federico Coria (6-2, 6-1), faisant complètement fi de la hiérarchie du classement ATP (Coria est 93e, Bonzi 180e). Bénéficiaire d’une wild-card, le Nîmois de 24 ans s’est montré largement supérieur à son adversaire, "lucky loser".
Bonzi a été expéditif, prenant une première fois le service de son adversaire dès le quatrième jeu du match, puis récidivant à 5-2 pour s’adjuger une manche express, longue de 32 minutes à peine. Trois balles de break, deux converties : le Français n’a montré aucune pitié. Le second set a été encore plus rapide (25 minutes) : Coria, en perdition et pris de vitesse, a cédé son service deux fois d’affilée, et offert le match au Français, impeccable de bout en bout. Le défi sera tout autre au tour suivant pour Bonzi, puisqu’il affrontera Alejandro Davidovich Fokina, tombeur de Karen Khachanov, vainqueur à Bercy en 2018.
US Open
Encore une déception majeure : Humbert quitte déjà Flushing
30/08/2021 À 18:10
US Open
Un petit coin de ciel bleu : Paire, Monfils, Humbert… ils ont percé la grisaille avant Flushing
24/08/2021 À 20:41