Les meilleurs tours sont parfois les plus courts. Pour son entrée en scène à New York où sa casquette de showman en fait un joueur à part, Gaël Monfils a su allier facéties et sérieux pour dominer tranquillement le 62e joueur mondial Federico Coria en 1h34 de jeu (6-3,6-2,6-2). Très offensif tout en restant solide en défense, 'la Monf'" a dominé le match. Il affrontera au deuxième tour l'Américain Steve Johnson, vainqueur du qualifié allemand Maximilian Marterer au terme d'une partie très disputée (5-7, 7-6, 7-6, 6-3).

Du plaisir, de la rigueur et trois petits sets : C'était du bon Monfils contre Coria

Le film du match
ATP Madrid
Monfils n'a presque pas existé : Djokovic file au 3e tour
03/05/2022 À 17:38
Cela fait plaisir de revoir ce Gaël Monfils là. On l'avait déjà entraperçu à Cincinnati et Toronto, il est bien arrivé à Flushing Meadows. Tout sourire, blagueur à quelques occasions, le Parisien a surtout été très bon ce mardi face au 62e mondial Federico Coria. L'Argentin, frère cadet de Guillermo Coria, a fait illusion quelques jeux le temps que Monfils ne se règle. A partir de 3-3 au premier set, le protégé de Günter Bresnik a remporté 9 des 11 jeux suivants pour basculer à deux sets zéro en à peine plus d'une heure de jeu (6-3, 6-2).
Le Tricolore a ensuite tranquillement contrôlé la dernière manche, réalisant ses cinquième et sixième breaks pour l'emporter conclure sur sa deuxième balle de match (6-3, 6-2, 6-2). Il a remporté sur la rencontre 68% des points sur la deuxième balle adverse, martyrisant l'Argentin. Spécialiste de la terre battue, celui-ci n'a jamais su contrer la vitesse et la lourdeur de la balle du Français. Ce-dernier n'a concédé de son côté qu'un break sur le match.
Suivez l'US Open, la fin de la Vuelta et une année de sport en vous abonnant à Eurosport

En équilibre entre prise de risque, spectacle, et régularité

La prestation de Monfils est d'autant plus intéressante qu'elle est représentative de sa nouvelle approche tactique basée sur une plus grande prise de risque. Monfils a frappé très fort ce mercredi avec 29 coups gagnants et surtout d'innombrables coups rapides que son adversaire n'a pu ramener.
Alliée à sa couverture défensive (seulement 8 coups gagnants pour son adversaire), cette attitude lui a permis de prendre la main sur l'échange et de ne laisser aucune chance à Coria. Évidemment, il faudra juger de son niveau face à un adversaire plus capé sur cette surface (d'autant que Steve Johnson jouera à domicile), d'autant plus qu'il a tout de même réalisé 30 fautes directes, mais le Français est incontestablement mieux dans ses baskets.
ATP Madrid
Monfils balaie Gimeno Valero et donne rendez-vous à Djokovic
02/05/2022 À 15:36
ATP Monte-Carlo
Monfils fait l'éloge de "la locomotive" Tsonga : "C'était le mec le plus fort"
10/04/2022 À 16:15