Getty Images

Face à l'expérience de Venus Williams, Caroline Garcia a le droit d'y croire

Garcia, le droit d'y croire

Le 27/10/2017 à 19:55Mis à jour Le 28/10/2017 à 11:25

WTA FINALS - Qualifiée pour les demi-finales du Masters féminin grâce à sa victoire face à Caroline Wozniacki et celle d'Elina Svitolina sur Simona Halep, Caroline Garcia s'apprête à disputer samedi l'un des matchs les plus importants de sa carrière. Opposée à Venus Williams, la Française peut y croire compte tenu de sa forme actuelle et de sa nouvelle force mentale.

Le contexte

Sur un nuage depuis la tournée asiatique, Caroline Garcia ne compte pas en redescendre alors qu'elle est à deux doigts de toucher les étoiles. Titrée à Wuhan et Pékin, elle baigne actuellement en pleine confiance. Seule ombre au tableau, cette défaite face à Simona Halep lors de son entrée en lice au Masters, certainement causée par une défaillance mentale logique pour son premier match du côté de Singapour. Mais au fur et à mesure du temps, la Française apprend à se connaître comme elle aime le confier. Première Française à se qualifier pour une demi-finale du Masters depuis 2006 et Amélie Mauresmo, Caro Garcia devra donc se défaire de Venus Williams si elle veut se rapprocher du Graal.

Du haut de ses 37 ans, l'Américaine, seule joueuse déjà titrée au Masters et unique détentrice de Majeurs parmi les quatre dernières prétendantes, se retrouve à ce stade pour la cinquième fois de sa carrière, elle qui n'avait plus disputé le rendez-vous de fin d'année depuis 2009. Grâce à ses deux victoires sur Ostapenko et Muguruza, l'aînée des sœurs Williams est donc bien de retour au premier plan, elle qui a atteint deux finales en Grand Chelem cette saison. Cinquième joueuse au classement WTA, l'ancienne patronne du circuit devrait se servir de sa grande expérience pour tenter de mettre fin au rêve de la novice française.

Face-à-face : Une victoire chacune, place à la belle

Pour retrouver des confrontations entre les deux joueuses, il faut remonter trois ans en arrière. En 2014, Caroline Garcia et Venus Williams ne se quittaient plus. En une semaine, elles s'étaient même affrontées à deux reprises. La première à Wuhan, où la Française l'avait alors emporté (6-4 4-6 7-6 (6)). L'autre à Pékin, où l'Américaine avait pris sa revanche (6-4, 6-3). Place donc à la belle.

Trois stats à retenir

5. C'est la 5e fois que Venus Williams atteint les demi-finales du Masters (1999, 2002, 2008 et 2009). Aucun doute donc côté expérience, l'Américaine part avec plus d'une longueur d'avance.

13. Caroline Garcia a remporté 13 de ses 14 derniers matches. Mis à part le faux pas face à Simona Halep lundi dernier, la Française est donc sur un nuage depuis fin septembre. Venus Williams est prévenue.

11. Voilà 11 ans que l'on attendait une Française en demi-finale du Masters. La dernière, c'était Amélie Mauresmo en 2006, qui avait dû céder en finale face à Justine Hénin. Nostalgie, quand tu nous tiens...

Elles ont dit

Caroline Garcia :

" Ce sera un match très différent de mes trois matches de poules. Venus a un style de jeu complétement différent, c'est une joueuse puissante, avec un gros service. Ce sera un match très intéressant une nouvelle fois, où j'ai plein de choses à apprendre"

Venus Williams :

" Le Masters, ce n’est pas facile, il faut bien jouer sur chaque point. Je suis bien restée dans le match face à Muguruza grâce à mon coach, merci à mon équipe. J’espère en gagner encore plus"

Notre avis

Comme elle l'a affirmé, Caroline Garcia s'attend à un match différent des précédents. Puissante et agressive, Venus Williams ne laissera pas respirer la Française. Avec déjà une grande expérience à ce niveau, l'Américaine devrait également s'appuyer sur cette dernière pour gérer les différentes périodes du match, temps forts comme temps faibles. Sur le plan physique, il semble en tout cas ne pas y avoir match.

En totale confiance, avec une force mentale impressionnante ces dernières semaines, Garcia devra donc jouer avec ses armes, gérer ses émotions et rentrer sur le court comme elle a l'habitude de le faire. Même si l'enjeu - une finale de Masters - est énorme, il faudra faire abstraction de tout ce qui se passera autour pour absorber la pression et éviter de se crisper face à une joueuse rompue à ce type d'événement. L'obstacle est grand, la bataille n'en sera que plus belle.

Caroline Garcia à Pékin

Caroline Garcia à PékinGetty Images

0
0