Citroën Communication

Loeb toujours invincible ?

Loeb toujours invincible ?
Par Eurosport

Le 12/08/2008 à 18:00Mis à jour

Jamais battu depuis la création du Rallye d'Allemagne en 2002, Sébastien Loeb (Citroën WRT) sera en chasse ce week-end d'une indispensable 7e victoire pour prendre l'avantage au championnat.

Sébastien Loeb espère enlever avec son navigateur Daniel Elena son septième Rallye d'Allemagne consécutif dimanche, ce qui correspondrait à son septième succès de la saison. Il s'agirait aussi de son deuxième de l'année sur asphalte, sept mois après le Monte-Carlo, dernier du genre... Le quadruple champion du monde, récemment victorieux en Finlande, revient donc sur son terrain bitumé de prédilection en espérant attaquer une campagne faste, qui fera un crochet par la terre de Nouvelle-Zélande -les voies du calendrier FIA sont impénétrables-, avant de revenir sur les surfaces granulées espagnole et française.

Un terrain imprévisible

Le 'Deutschland', labélisé Mondial en 2002 propose un parcours rapide aux singulières caractéristiques. Trois types de terrain sont utilisés. Celui étroit, sale et tourmenté des coteaux de la Moselle. Celui bétonné et encore plus sale du camp militaire de Baumholder et enfin, celui serpentant dans les champs et les bois de la Sarre. L'autre spécificité de ce rendez-vous réside dans sa météo toujours capricieuse. Les alternances de pluie et de périodes ensoleillées provoquent, chaque année, des retournements de situation sur un parcours couvrant 353,89 km chronométrés répartis en 19 spéciales.

"Les "joies" du choix de pneumatiques"

"Après notre victoire en Finlande sur le terrain de nos principaux adversaires, nous n'avons pas l'intention de les laisser s'imposer dans une épreuve qui nous a toujours été favorable" , prévient Sébastien "Loebinen" -une invention du pilote de Formule 1 Heikki Kovalainen- dont le public de Jyväskylä scandait le nouveau surnom la semaine dernière. "S'il est vrai que l'Allemagne est un rallye qui me réussit, il n'a jamais été facile de s'y imposer. La course est toujours indécise. Je l'aborde à la fois avec plaisir, car nos supporters y sont nombreux, mais également avec prudence, le parcours ne manquant pas de pièges."

"L'objectif sera la victoire. Pas parce que cela porterait notre score à sept succès consécutifs à Trêves, mais parce que, dans l'optique des deux championnats, il y a une réelle opportunité à saisir. La compétitivité affichée par notre Citroën C4 sur ce terrain est excellente. À nous d'essayer d'en profiter. Nous allons retrouver les "joies" du choix de pneumatiques. Je ne sais pas si cela va changer la donne mais de toute façon, nous allons devoir être efficaces dans ce domaine aussi.."

0
0