Citroën Communication

Loeb devant Hirvonen

Loeb devant Hirvonen
Par Eurosport

Le 18/10/2012 à 20:57Mis à jour Le 18/10/2012 à 22:29

Citroën WRT est déjà en ordre de bataille en Sardaigne : jeudi, Sébastien Loeb a pris la tête devant son coéquipier Mikko Hirvonen. Jari-Matti Latvala, fer de lance de Ford WRT, a encaissé presque une demi-minute.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a pris la tête du Rallye d'Italie, 12e et avant-dernière manche du championnat du monde jeudi soir à Olbia, à l'issue des deux premières spéciales. Quatre fois vainqueur en Sardaigne, le Français a signé le meilleur temps dans l'ES1 (Terranova 1, 28 km) avant d'être seulement battu par son coéquipier Mikko Hirvonen dans l'ES2. "Je crois que nous sommes tous les deux partis sur un gros rythme", a déclaré le nonuple champion du monde de 38 ans. "Nous sommes libres de rouler comme nous le sentons. Pour l'instant je me sens bien, donc j'attaque à fond !"

Le Finlandais Hirvonen, qui n'a jamais gagné à Olbia mais y a terminé cinq fois deuxième, a terminé la journée à 1"1 au classement général. "Ça a bien débuté et j'ai beaucoup apprécié cette première journée", a dit le numéro deux mondial. "C'est vrai que j'étais plus rapide sur la fin, c'est peut-être parce Seb est maintenant trop vieux pour faire des spéciales de 28 km ! Ne lui dites pas ça, il risquerait d'aller encore plus vite. J'espère que je serai capable de poursuivre ma course sur le même rythme vendredi. Les titres sont joués, nous n'avons plus besoin de penser à assurer des positions ou des points."

Après ces deux passages en spéciales, des pilotes accusent déjà du retard. Le Norvégien Mads Ostberg (Ford M-Sport), 26 ans, vainqueur en Suède cette année, a tordu sa direction dans l'ES1 et perdu 11"3. Le Finlandais, Jari-Matti Latvala (Ford WRT), qui pilotera l'an prochain pour VW, a crevé dans l'ES2, cédant 27"1. Auteur du meilleur temps de l'ES de qualification, jeudi matin, il a choisi d'être le premier sur la route jeudi et vendredi.

L'espoir belge Thierry Neuville (Citroën Qatar) a du se contenter de partir dixième sur la route après avoir calé au départ de la spéciale de qualification. Malgré ce handicap relatif, il complète le Top 4 du jour. "Finalement, cette dixième position était parfaite, même si j’ai dû faire une bonne partie de l’ES2 dans la nuit noire", a-t-il souligné. "Je n’étais pas satisfait de mon chrono dans la première spéciale et j’ai attaqué plus fort au second passage. Je veux continuer comme cela vendredi." La deuxième journée passera par six autres spéciales, dans la région d'Olbia (ES3 à ES8).

0
0