Getty Images

Eurosport Ranking : Le Giro chamboule tout, sauf Alaphilippe

Eurosport Ranking : Le Giro chamboule tout, sauf Alaphilippe

Le 03/06/2019 à 11:45Mis à jour Le 03/06/2019 à 15:02

EUROSPORT RANKING - Si le Tour d'Italie a considérablement modifié le paysage avec notamment les grosses remontées de Carapaz, Nibali ou Ackermann, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) reste leader. Le Français devance désormais Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Geraint Thomas (Team INEOS). Côté Français, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) retrouve le top 20.

Le classement du 2 mai

Primoz Roglic a montré ses limites dans le Mortirolo lors de la 16e étape du Giro 2019

Primoz Roglic a montré ses limites dans le Mortirolo lors de la 16e étape du Giro 2019Getty Images

La première victime de cette remontée est bien entendu Simon Yates. Le Britannique de la Mitchelton-Scott, 2e il y a deux semaines, chute au 8e rang après un Tour d'Italie très moyen. Une sanction qu'ont également connu Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), désormais 9e (-5), Miguel Angel Lopez (Astana), tombé au 15e rang (-5), mais surtout Tom Dumoulin et Christopher Froome. Deuxième l'an passé, le Néerlandais de la Sunweb paie son abandon et chute à la 17e place (-9). C'est encore pire pour le Britannique, qui n'a pas défendu son titre du Giro 2018 et recule à une anonyme 67e place (- 55) !

Successeur de Froome au palmarès de la course italienne, Richard Carapaz (Movistar) est évidemment l'un des grands gagnants de la semaine. L'Equatorien fait son apparition dans le top 20 (20e), au terme d'une des remontées de la semaine (+42) tandis que Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), vainqueur de deux étapes et du maillot cyclamen, rentre dans le top 10 (6e, +8). En revanche, il manque quelques unités à Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) pour réintégrer l'élite malgré sa 2e place finale à Vérone et une belle remontée (26e, +30).

Vincenzo Nibali, Richard Carapaz - Giro d'Italia 2019 stage 16 - Getty Images

Vincenzo Nibali, Richard Carapaz - Giro d'Italia 2019 stage 16 - Getty ImagesGetty Images

La grande remontée de la semaine n'est pas venue d'un des hommes du général mais du meilleur grimpeur du Giro, Gulio Ciccone. Vainqueur d'une étape et du classement de la montagne, porteur du maillot bleu durant 20 jours, l'Italien de la Trek-Segafredo passe de la 165e à la 53e (+112), juste derrière Mikel Landa (Movistar), désormais 48e (+42). Mais tout ne s'est pas joué sur le Giro pendant ces deux semaines. Vainqueur du Tour de Norvège et d'une étape, Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) en a profité pour gagner six places et s'offrir son meilleur classement (12e).

Le Top 20 de l'Eurosport Ranking :

Place Coureur Equipe Pays Points Evolution
1 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 3889 =
2 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 3321 + 4
3 Geraint Thomas Team INEOS Grande-Bretagne 2881 =
4 Alejandro Valverde Movistar Espagne 2687 + 1
5 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie 2595 + 2
6 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 2453 + 8
7 Jakob Fuglsang Astana Danemark 2328 + 2
8 Simon Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 2168 - 6
9 Elia Viviani Deceuninck-Quick Step Italie 2036 - 5
10 Thibaut Pinot Groupama-FDJ France 1953 + 1
11 Adam Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 1880 + 2
12 Alexander Kristoff UAE Team Emirates Norvège 1876 + 6
13 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1866 + 2
14 Michael Matthews Sunweb Australie 1810 + 2
15 Miguel Angel Lopez Astana Colombie 1744 - 5
16 Mathieu Van der Poel Corendon-Circus Pays-Bas 1706 + 1
17 Tom Dumoulin Sunweb Pays-Bas 1673 - 9
18 Michal Kwiatkowski Team INEOS Pologne 1653 + 1
19 Arnaud Démare Groupama-FDJ France 1643 + 10
20 Richard Carapaz Movistar Equatorien 1512 + 42

Le "futur top 10" des deux semaines : Richard Carapaz (Movistar)

Surtout, Carapaz prend rendez-vous pour la suite de la saison. Avec seulement 45 points à défendre d'ici fin 2019 (30 sur le Circuito de Getxo, 15 sur la Vuelta), l'Equatorien a largement les moyens d'aller chercher le top 10 de l'Eurosport Ranking. Surtout s'il évite le Tour de France pour axer sa préparation sur le Tour d'Espagne afin, pourquoi pas, de succéder à Alberto Contador, dernier vainqueur des deux Grands Tours la même année.

Richard Carapaz, lors de la 17e étape du Giro

Richard Carapaz, lors de la 17e étape du GiroGetty Images

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 112 places (+ 419 pts) pour Gulio Ciccone (Trek-Segafredo, 678 pts), de 165e à 53e

+ 103 places (+ 252 pts) pour Valerio Conti (UAE Team Emirates, 474 pts), de 195e à 92e

+ 54 places (+ 190 pts) pour Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin, 513 pts), de 136e à 82e

+ 48 places (+ 250 pts) pour Fausto Masnada (Androni Giocatolli-Sidermec, 651 pts), de 106e à 58e

+ 42 places (+ 901 pts) pour Richard Carapaz (Movistar, 1512 pts), de 62e à 20e

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

234 places (- 230 pts) pour Arthur Vichot (Vital Concept-B&B Hotels, 110 pts), de 128e à 362e

67 places (- 242 pts) pour Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida, 314 pts), de 71e à 138e

55 places (- 125 pts) pour Eduard Prades (Movistar, 280 pts), de 103e à 158e

55 places (- 1327 pts) pour Christopher Froome (Team INEOS, 586 pts), de 12e à 67e

54 places (- 743 pts) pour Sam Bennett (Bora-Hansgrohe, 5247 pts), de 25e à 79e

Christopher Froome (Team INEOS) au Tour du Yorkshire 2019

Christopher Froome (Team INEOS) au Tour du Yorkshire 2019Getty Images

Les Français

Arnaud Démare célèbre sa victoire sur la 10e étape du Tour d'Italie 2019.

Arnaud Démare célèbre sa victoire sur la 10e étape du Tour d'Italie 2019.Getty Images

Mais les Groupama-FDJ ne sont pas les seuls à s'être imposés, loin de là. Sur le Giro, Nans Peters (AG2R La Mondiale) a signé une magnifique victoire en solitaire à Anterselva, la première de sa carrière professionnelle. Et cela a visiblement donné des idées à ses coéquipiers, Benoit Cosnefroy et Alexis Gougeard, respectivement vainqueur du Grand Prix de Plumelec vendredi et des Boucles de l'Aulne (devant un autre AG2R, Quentin Jauregui), dimanche. Sans oublier la victoire d'étape d'Alexandre Geniez sur le Tour de l'Ain.

Mais les formations de Continental pro ont elles aussi brillé sur ces deux semaines. Bryan Coquard (Vital Concept - B&B Hotels) a ainsi signé sa 4e victoire de la saison à l'occasion d'un Grand Prix Marcel Kint où il a devancé Nacer Bouhanni (Cofidis). Un succès qui lui permet de revenir dans le top 100 mondial (81e, +29). De son côté, Thomas Boudat (Total Direct Energie) a enfin levé les bras en 2019 en remportant le Circuit de Wallonie, au terme d'une démonstration de la formation tricolore.

Vidéo - Sûr de lui et sûr de sa force, Cosnefroy s'offre le GP de Plumelec

02:05

Les Français du top 50 :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 3889 points (=)

10. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 1953 pts (+ 1)

19. Arnaud Démare (Groupama-FDJ), 1643 pts (+ 10)

23. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 1384 pts (=)

Le top 5 des coureurs ayant le plus à perdre cette semaine :

  • Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), 220 de ses 356 points
  • Hermann Pernsteiner (Bahrain-Merida), 100 de ses 195 points
  • Kristian Sbaragli (Israel Cycling Academy), 60 de ses 114 points
  • German Nicolás Tivani (Agrupacion Virgen De Fatima), 80 de ses 170 points
  • Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus), 128 de ses 1706 points
Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), lors du Tour de Romandie 2019

Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), lors du Tour de Romandie 2019Getty Images

Le calendrier de la semaine :

Tour du Luxembourg (catégorie 6, cinq étapes)

100 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (4 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étapes (50, 25 et 10) et les 3 premiers des classements annexes (10, 5 et 1)

Boucles de la Mayenne (catégorie 7, quatre étapes)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étapes (35, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Tour du Bihor (catégorie 7, trois étapes)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étapes (35, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Hammer Limbourg (catégorie 7, trois étapes par équipes)

16 pts pour les coureurs de l’équipe vainqueur

Les coureurs des 5 premières équipes finales (1pt pour ceux de la 5e) marquent des points

Tour du Cameroun (catégorie 8, neuf étapes)

60 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Tour de Serbie (catégorie 8, cinq étapes)

60 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Grand Prix de Lugano (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Memorial Philippe Van Coningsloo (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur

Les 5 premiers (5 pts pour le 5e) marquent des points

0
0