La Deceuninck-Quick-Step a fait le travail en tauliers. Après avoir été emmené à la perfection par son train bleu, Sam Bennett s'est imposé en patron après 200 kilomètres de plat entre Vienne et Bollène, ce jeudi, lors de la 5e étape de Paris-Nice. L'Irlandais a repris le maillot vert à Primoz Roglic, qui a conservé sa tunique jaune. Sam Bennett a enregistré une deuxième victoire sur cette 79e édition de la Course au Soleil, devant Nacer Bouhanni (Arkea-Samsic) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) au terme d'un sprint massif.

La fusée Bennett était trop rapide pour Bouhanni : l'arrivée de la 5e étape

Paris - Nice
Critiqué dans la victoire, moqué dans la défaite : Roglic, la défiance permanente
15/03/2021 À 22:58

La bonne opération de Schachmann au général

Le vent n'aura pas eu de prise sur la formation de la Deceuninck. A 2km de l'arrivée, leur sprinteur star était déjà dans un fauteuil, avec encore trois équipiers à ses côtés ; là où Arnaud Démare, par exemple, n'en avait plus que deux. Le Français a d'ailleurs terminé loin de l'Irlandais, en 13e position. En revanche, après avoir vécu un début de Paris-Nice malchanceux, Nacer Bouhanni, qui avait été pris dans deux chutes, a enfin pu se montrer sur un sprint. Le sprinteur tricolore d'Arkéa-Samsic n'a jamais pu faire mieux que rester dans la roue de Bennett, dans ce final qui a marqué la fin des étapes de plaine.
Jusqu’au 21 mars, l’abonnement à l’application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre la saison de cyclisme en LIVE et sans PUB

Bouhanni : "Toujours frustrant de finir deuxième"

Sur un parcours promis aux hommes les plus rapides, les favoris au général n'avaient que peu de choses à se mettre sous la dent. Et pourtant, le tenant du titre, Maximilian Schachmann, a grappillé ce qu'il pouvait en allant chercher au total 4 secondes de bonifications sur les sprints intermédiaires. Si un groupe de onze Belges a bien tenté de s'extirper du peloton à 72km de l'arrivée, il a vite été repris, laissant la possibilité à l'Allemand de disputer un maximum de bonifications tout en restant dans le peloton. Il pointe désormais à 31 secondes de Primoz Roglic au classement général.

Abandon de Tony Martin après une chute avec Roglic

Le champion de Slovénie n'a, lui, pas passé une journée aussi tranquille qu'il aurait dû. Pris dans une chute avec son coéquipier Tony Martin, à 35km de Bollène, Roglic a pu repartir sans encombre, mais a dû laisser l'Allemand de la Jumbo-Visma sur le bord de la route. Après avoir heurté un plot, Martin a tenté de se relever pour repartir mais n'a même pas pu se hisser sur la selle de son vélo. L'Allemand semblait souffrir au niveau du bras, peut-être de la clavicule.

Journée tranquille pour Roglic ? Pas vraiment, le maillot jaune est allé au sol

Après les sprinteurs, ce sera au tour des baroudeurs, voire des grimpeurs, de s'illustrer vendredi. L'étape entre Brignoles et Biot comprend cinq difficultés répertoriées au classement de la montagne, dont une en catégorie 1 (Côte de Cabris). Mais le clou du spectacle se jouera certainement au sommet de la Colmiane (cat 1), samedi, avant une arrivée dimanche, qui ne se déroulera finalement pas à Nice, en raison de l'annonce d'un nouveau confinement dans les Alpes-Maritimes.
Paris - Nice
Roglic et ASO, une histoire d’amour qui finit toujours mal
14/03/2021 À 23:07
Paris - Nice
Un scénario dingue et le calvaire de Roglic : le résumé de l'ultime étape
14/03/2021 À 19:30