26/08/14 - 13:39
Terminé
Mairena del Alcor - Cordoue
0km
?km
Tour d'Espagne • Etape4
avant-match

Mairena del Alcor - Cordoue

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 26 août 2014 et débute à 13:39. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

C'est fini pour aujourd'hui on se retrouve mercredi pour la 5e étape de cette Vuelta. La seule difficulté du jour, le Puerto El Satillo (3e catégorie), pourrait poser des soucis aux sprinters par sa proximité de l'arrivée à Ronda. 180 kilomètres seront à parcourir. Le départ réel sera donné à 13h10 à Priego de Cordoba. Bonne soirée et à demain !

Profil 5e étape Vuelta 2014
 

Belkin conserve la tête du classement par équipes devant BMC (à 9'') et Katusha (26'').

 

Pas de changement au classement du meilleur grimpeur, Lluis Mas Bonet (Caja Rural) portera à nouveau le maillot blanc à pois bleus mercredi lors de la 5e étape. Il est toujours à égalité de points (9) avec Jérôme Cousin (Europcar) mais est en tête grâce une meilleure place au classement général.

 

Au classement du combiné, Valerio Conti (Lampre) ravit le maillot blanc à Lluis Mas Bonet (Caja Rural).

 

Absent du sprint, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) perd sa tunique verte de leader du classement par points au profit de Michael Matthews (Orica-Green Edge).

 

TOP 10 GÉNÉRAL : Pas de changement majeur à signaler dans les premières positions. À noter que Gianluca Brambilla (OPQS) et Julian Arredondo (Trek) ont sauté du top 10 au profit d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) et Wilco Keldermann (Belkin).

 

TOP 10 DE L'ÉTAPE : 1. Degenkolb (Giant-Shimano) 2. Reynes (IAM) 3. Matthews (Orica) 4. D. Caruso (Cannondale) 5. D. Martin (Garmin-Sharp) 6. Kolobnev (Katusha) 7. Mondory (AG2R La Mondiale) 8. Conti (Lampre) 9. Jungels (Trek) 10. Aru (Astana)

17:52

Degenkolb devance d'au moins trois vélos l'Espagnol Vincente Reynes (IAM) qui avait lancé le sprint. Le maillot rouge Michael Matthews (Orica-Green Edge) est troisième et prend quatre seconde de bonification. L'Australien conserve son maillot rouge. Premier Français, Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale) est 7e. Lâché dans le dernier grimpeur à 28 kilomètres de l'arrivée, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) n'a pu prendre part au sprint.

17:49

VICTOIRE DE JOHN DEGENKOLB ! Le sprinter allemand de la Giant-Shimano s'impose avec une facilité déconcertante dans cette 4e étape de la Vuelta.

John Degenkolb vainqueur de la 4e étape de la Vuelta 2014
1,0km

Hansen est repris peu après la flamme rouge ! On est dans un faux plat-montant.

1,5km

ATTAQUE D'ADAM HANSEN ! Comme hier, le coureur australien de la Lotto-Belisol tente sa chance dans le final.

3,0km 

On approche du sprint final. La formation Orica imprime toujours un train d'enfer. Côté sprinter, John Degenkolb (Giant-Shimano) semble figurer dans ce groupe. Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale) aussi.

7,5km

Orica continue d'imprimer un fort tempo au sein un peloton assez maigre (soixante coureurs tout au plus). La formation australienne veut éviter le retour de certains sprinters, dont Nacer Bouhanni, pour favoriser les desseins du sien, le maillot rouge Michael Matthews, déjà vainqueur la veille.

9km 

REGROUPEMENT. Sous l'impulsion notamment des Orica-Green Edge de Michael Matthews, le groupe Valverde est repris par le peloton. Romain Sicard (Europcar), qui menait bien un temps la descente en tête, a lui été victime d'une crevaison et ne figure donc plus en tête de la course.

13km

SICARD S'EN VA ! Valverde (Movistar), Anacona (Lampre) et Yates (Orica) ne peuvent suivre le rythme du Français dans la descente. Joli numéro qu'est en train d'effectuer le champion du monde Espoirs 2009.

15km 

On a attaqué la descente. Elle est très technique. A son pied, on ne sera plus qu'à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Le groupe Valverde a repris un peu de marge (17 secondes) et est mené par un Romain Sicard qui prend tous les risques.

16,5km

Mikel Nieve (Sky) fait le tempo dans le peloton en compagnie d'un Katusha. Aux avant-postes, Contador (Tinkoff-Saxo) est vigilant. Plus que 10'' d'avance pour le groupe Valverde !

18km 

Sicard (Europcar), Yates (Orica) et Anacona (Lampre) relaient désormais Valverde (Movistar). Le peloton vient de reprendre Caruso (Cannondale) et accuse 18'' de retard.

20km

La Katusha se dévoile en tête de peloton pour limiter l'écart sur le groupe Valverde. Le peloton n'est plus que composé du'une soixantaine d'hommes. Le maillot rouge Michael Matthews (Orica) s'est accroché et en fait partie. Philippe Gilbert (BMC) est là aussi.

21,5km

Valverde ne bénéficie d'aucun relais mais ne semble pas demander d'aide à l'avant. Le quatuor de tête a 23'' d'avance sur le peloton qui connaît un moment de flottement. Damiano Caruso (Cannondale) sort à son tour.

23km

L'Espagnol a déjà fait son retour sur Sicard (Europcar), Anacona (Lampre) et Yates (Orica). La Saxo-Tinkoff de Contador se met à la planche pour rentrer !

25km

ATTAQUE DE VALVERDE ! On n'a pas vraiment basculé dans une descente après l'Alto del Catorcer et Alejandro Valverde (Movistar) en profite pour en mettre une !

26km

Avec un temps de retard, Romain Sicard (Europcar) sort à son tour ! Il passe en troisième position de l'Alto del Catorce Port Ciento (2e catégorie), à une dizaine de secondes derrière Anacona (Lampre), qui est passé en tête devant A. Yates (Orica).

26,5km

Attaque de Winner Anacona (Lampre) ! Le Colombien est suivi par Adam Yates (Orica). C'en est fini des forts pourcentages.

27,5km 

La Movistar mène toujours. Trés raide, la pente fait des dégâts. Matthews est à deux doigts de craquer à l'arrière. Barguil, Aru, Quintana, Valverde et Contador, toujours strappé au niveau du genou droit, sont eux dans les premières positions.

28km

BOUHANNI LÀCHÉ. Alors qu'on semble être dans les plus forts pourcentages, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) vient de se faire décrocher. Mais tout n'est pas perdu pour le maillot vert. Le sommet n'est plus qu'à deux kilomètres.

29km

Alejandro Valverde (Movistar) s'est replacé dans les premières positions d'un peloton qui monte à un rythme intense. La formation de l'ancien maillot rouge assure désormais le tempo. Kenny Elissonde (FDJ.fr) est excellement placé. Le leader Michael Matthews ne semble pas au mieux dans le dernier tiers du peloton.

31km 

BOUHANNI EN QUEUE DE PELOTON. Le sprinter de la FDJ.fr est dans les dernières positions du paquet. Il s'accroche et devra basculer à moins d'une minute de la tête s'il veut espèrer lever les bras à Cordoba.

33km

On arrive au pied de la seconde ascension du jour : l'Alto del Catorce por Ciento (2e catégorie). Un col long de 8 kilomètres qui comprend des passages à 14%. Moment difficile à venir pour les sprinters. De nombreux coureurs sont déjà lâchés sous l'impulsion des coureurs de l'équipe Sky. A noter qu'Amets Txurruka (Caja Rural) à remporter le sprint intermédiaire de Cordoba devant Jimmy Engoulvent (Europcar) et le meilleur grimpeur Lluis Mas Bonet (Caja Rural). Tous les échappés ont maintenant été repris. Les coureurs sont ainsi passés une première fois sur la ligne d'arrivée.

45km

L'équipe d'Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) a stoppé son effort. Le peloton est en train de se recomposer. En tête de course, Jimmy Engoulvent (Europcar) ne relaie pas Amets Txurruka (Caja Rural). Les deux hommes possèdent 21'' d'avance et devraient creuser à nouveau l'écart. La Movistar assure le tempo dans le peloton.

47km

COUP DE BORDURE.La formation Saxo-Tinkoff a placé une grosse accélération qui a fait exploser le peloton en bas de la descente. On est maintenant sur une portion de plat et le vent souffle de côté. Les différents groupes roulent en éventail et le premier peloton de la Saxo-Tinkoff n'est composé que d'une soixantaine de coureurs. Nacer Bouhanni (FDJ.fr) n'y figure pas.

52km

Amets Txurruka (Caja Rural) est passé en tête au sommet de l'Alto de San Jeronimo (3e catégorie). L'ex-coureur de l'Euskaltel-Euskadi, 31 ans, prolonge son effort dans la descente et peut compter sur le renfort de Jimmy Engoulvent, qui n'avait finalement pas été repris. Ils ne compte qu'une dizaine de secondes d'avance sur un peloton qui s'est morcelé !

53,5km

ATTAQUE DE TXURRUKA. Le Basque Amets Txurruka (Caja Rural) est sorti du peloton. Il a repris puis distancé les trois derniers échappés matinaux. Ces derniers viennent d'être repris par le peloton.

54km 

TURGOT REPRIS. Sébastien Turgot (AG2R La Mondiale) est le premier échappé à être repris. Engoulvent (Europcar), Aramienda (Caja Rural) et Joearr (Cofidis) n'ont eux plus que 15 secondes d'avance sur le peloton mené par l'équipe Sky. De nombreux coureurs sont lâchés à l'arrière. A l'image du sprinter Hutarovich (AG2R).

55km

PINOT EN QUEUE DE PELOTON. Un temps décroché, Thibaut Pinot (FDJ.fr) vient de faire son retour dans le peloton. Fiévreux, le troisième du dernier Tour de France attend les étapes de montagne pour se mettre en évidence.

Thibaut Pinot lors du Tour 2014
56km

C'est parti pour la première ascension du jour ! Les coureurs ont abordé l'Alto de San Jeronimo (3e catégorie, 4,3km à 7%). Plus que 33'' secondes d'avance pour l'échappée.

60km 

LE PELOTON ACCÉLÈRE LE RYTHME. L'entente est bonne entre Jimmy Engoulvent (Europcar), Sébastien Turgot (AG2R La Mondiale), Francisco Javier Aramendia (Caja Rural) et Gert Joeaar (Cofidis). Mais l'avance des quatre hommes de tête a sérieusement chute (1'10'' désormais). Le peloton est désormais mené par les équipes des leaders (Movistar, Tinkoff-Saxo et Sky).

68km

LE POINT SUR LES FRANÇAIS AU GÉNÉRAL. Après trois étapes, Warren Barguil est le tricolore le mieux classé au général. Candidat à un top 15 final, le grimpeur de la Giant-Shimano est pour l'instant 16e à 30'' de Michael Matthews. Kenny Elissonde (FDJ.fr), vainqueur d'étape au sommet de l'Angliru l'an passé, a déjà perdu de précieuses secondes. Le grimpeur de poche est 64e à 1'32''. Leader de la formation Europcar, Romain Sicard est 54e à 1'14'' alors que Maxime Bouet (AG2R La Mondiale) ne possède que 44'' de retard (34e). Concentré uniquement sur les étapes et encore fiévreux, Thibaut Pinot (FDJ.fr) est dans les pronfondeurs du classement (176e à 7'18'').

76 km 

À la faveur de la zone de ravitaillement, le peloton a donné un peu de mou aux échappés. L'écart est passé de 1'55'' à 2'40'' en quelques kilomètres. Les deux ascensions du jour se rapprochent et pourraient donner lieu à quelques escarmouches.

 

QUAND LA VUELTA SE MET AU ICE BUCKET CHALLENGE... Dédiée à la bonne cause, celle de la maladie de Charcot, le "Ice Bucket Challenge", qui consiste à se déverser un seau d'eau glacée sur la tête et à nominer trois personnes, a débarqué sur la Vuelta. Nominé par Chris Froome, Alberto Contador s'est plié à l'exercice. Voici la vidéo.

85km 

RÉSULTAT SPRINT INTERMÉDIAIRE. Sébastien Turgot (AG2R La Mondiale) a remporté le sprint intermédiaire de Posadas devant Gert Joeaar (Cofidis) et Jimmy Engoulvent (Europcar).

86km 

L'ÉCART OSCILLE ENTRE DEUX ET TROIS MINUTES. L'avance des quatre échappés est de 2'42'' alors qu'on arrive au sprint intermédiaire de Posadas (km79,8).

93km

LE MAILLOT VERT INJOUABLE POUR BOUHANNI ? Porteur du maillot vert, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) devra tout de fois créer l'exploit pour remporter le classement par points sur cette Vuelta. Aucun sprinter n'a réussi à le faire lors des trois dernières éditions où Bauke Mollema (2011) et Alejandro Valverde (2012, 2013) s'étaient imposés. Bouhanni aura ainsi du mal à conserver son bien pour deux raisons. Premièrement, les étapes de montagne sont majoritaires et il n'y a plus que cinq étapes propices à un sprint d'ici la fin de la Vuelta (celle d'aujourd'hui comprise). Deuxièment, et contrairement au Giro où il avait remporté le maillot rouge de meilleur sprinter, le barême des points est identique quelque soit le profil des étapes. Pour l'instant, le sprinter français est leader de ce classement avec 33 points devant Michael Matthews (29pt) et Dan Martin (20pt).

100 km  

La marge des fuyards sur le peloton est toujours fragile. Seulement 2'28'' d'avance pour Engoulvent (Europcar), Turgot (AG2R La Mondiale), Aramienda (Caja Rural) et Joeaar (Cofidis).

105 km 

ENGOULVENT, 34 ANS ET PREMIÉRE VUELTA. On peut être professionnel depuis 12 ans et découvrir encore de nouvelles courses. C'est le cas pour Jimmy Engoulvent (Europcar), qui, à bientôt 35 ans, participe pour la première fois au Tour d'Espagne. Après avoir débuté sa carrière à Bonjour, l'adepte des prologues est revenu cette hiver dans la formation de Jean-René Bernaudeau. Entre-temps, le natif du Mans avait écumé toutes les formations françaises ou presque du peloton (Cofidis, Crédit-Agricole et Saur-Sojasun). Cette saison, la lanterne rouge du Tour 2012 a remporté la 5e étape des Quatre Jours de Dunkerque et le prologue (un de plus) des Boucles de la Mayenne. Un coureur de grande qualité qui se battra jusqu'au bout dans cette échappée qui n'a que très peu de chances d'aller au bout.

Jimmy Engoulvent célèbre sa victoire sur la 5e étape des Quatre Jours de Dunkerque 2014
113km

FELLINE À LA VOITURE MÉDICALE. Fabio Felline s'est porté à la hauteur de la voiture médicale. Le sprinter italien de la formation Trek semble encore affecté par sa chute lors de la deuxième étape.

114 km 

Les quatre hommes de tête sont toujours à portée de fusil du peloton, pointé à 2'37''. D'ici le pied de l'Alto de San Jeronimo (3e catégorie et première ascension du jour), qui interviendra dans cinquante kilomètres, les coureurs resteront sur un terrain plat. Un sprint intermédiaire à Posadas (kilomètre 79,8) viendra animer (un peu) ce début d'étape des plus classiques. Voici à nouveau le profil de cette 4e étape.

Profil 4e étape Vuelta 2014
118 km

JOEAAR, SPÉCIALITÉ ROULEUR. Moins connu que son compatriote de la Cofidis Rein Taaramae, l'Estonien Gert Joeaar a longtemps arpenté les courses amateurs françaises avant de rejoindre Cofidis en 2013. Champion d'Estonie du contre-la-montre, le coureur de 27 ans a remporté en début d'année les Trois jours de Flandre Occidentale grâce à sa victoire lors du prologue. Cette Vuelta est son premier grand tour.

123 km

La première heure de course a été parcourue à la vitesse moyenne de 41,6km/h. L'écart en faveur des quatre hommes de tête - Francisco Javier Aramendia (Caja Rural), Gert Joeaar (Cofidis), Sébastien Turgot (AG2R La Mondiale) et Jimmy Engoulvent - reste toujours assez faible : 2'25''.

130km

ILS ONT DIT. Vainqueur hier de la troisième étape et nouveau maillot rouge, Michael Matthews (Orica-Green Edge) espère en avoir encore sous le moteur pour cueillir de nouveaux succés sur cette Vuelta. "Etre ici avec une victoire d'étape et le maillot rouge, le rêve s'est exaucé. J'adore l'Espagne, j'adore cette course. Je ne peux espérer beaucoup plus... Garder le maillot rouge, mais je ne sais pas précisément ce qui m'attend sinon qu'une dizaine d'étapes me conviennent bien et il y en a quelques-unes que je pourrais gagner. J'espère ne pas avoir dépensé toute mon énergie ici. Je suis très satisfait de ce que nous avons réussi aujourd'hui, le reste sera du bonus. Je veux battre les autres sprinteurs et essayer de garder le maillot rouge le plus longtemps possible mais mon équipe a également un coureur pour le classement général comme Chaves et un autre grimpeur, Adam Yates."

Michael Matthews - Vuelta 2014
136 km

L'ÉCHAPPÉE TENUE EN LAISSE PAR ORICA. Le peloton ne laisse que très peu de marge aux quatre hommes de tête. Un temps porté à 4', l'écart est retombé à 2'47''. Ce sont les Orica-Green Edge du leader Michael Matthews qui font le travail. L'Australien veut défendre son maillot rouge et il peut envisager une deuxième victoire d'étape de rang aujourd'hui.

140km

ILS ONT DIT. Grand animateur de la 3e étape hier, Lluis Mas Bonet (Caja Rural) a été récompensé par la prise du maillot blanc à pois bleus de meilleur grimpeur : "C'est le plus beau jour de ma carrière, déclarait hier l'Espagnol de 25 ans. Il y a longtemps que je rêvais de ça. Je pensais que ma condition physique pouvait me permettre de m'échapper et d'aller chercher le maillot à pois. Le dernier col était trop loin de l'arrivée et je me suis donc relevé. Mon objectif était atteint. Je dédie cette journée à mon amie qui aura un bébé le mois prochain." Deux ascensions sont répertoriées dans cette 4e étape : l'Alto de San Jeronimo au kilomètre 110,4 (3e catégorie, 4,3km à 7%) et l'Alto del Catorce por Ciento à 26 kilomètres de l'arrivée (2e catégorie, 8km à 4,8%)

142km 

2E FUGUE POUR ARAMENDIA. Seul Espagnol présent à l'avant de la course, Francisco Javier Aramendia (Caja Rural) s'était déja échappé lors de la deuxième étape dimanche entre Algeciras et San Fernando. Passé pro en 2007 avec Orbea, le natif de Funes avait ensuite rejoint la défunte Euskaltel-Euskadi (2008-2011) avant de partir chez Caja Rural. Dépourvu de victoires à son palmarés, Aramendia, 27 ans, s'était distingué par un tempérament trés offensif lors de sa première Vuelta en 2012. Il semble être parti sur les mêmes bases pour sa troisième participation au Tour d'Espagne.

153 km

ILS ONT DIT. Grand favori de cette 4e étape, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) est revenu sur sa 9e place de la veille à Arcos de la Frontera. La bosse finale s'est révélée trop raide pour le sprinter français : "Mes équipiers ont bien travaillé pour me placer et j'ai donné le maximum dans la dernière montée mais elle était trop dure pour moi. Kolobnev a produit une grosse attaque et ce n'était pas le scénario idéal pour moi. Il a tout fait exploser. J'ai fait un gros effort pour recoller mais après je n'avais plus la force de sprinter. Il aurait fallu plutôt un gros tempo jusqu'à 200 mètres de la ligne d'arrivée. J'ai donc fait en sorte de marquer des points pour le maillot vert. Je pense que l'étape de demain me conviendra mieux avec une arrivée sur le plat."

155 km 

L'ÉCART GRANDIT. 3'35'' d'avance pour les quatre hommes de tête sur le peloton.

159 km

TURGOT LE MIEUX PLACÉ. Sébastien Turgot (AG2R La Mondiale) est l'homme le plus dangereux au classement général parmi les échappés. Le Français de 30 ans, spécialiste des classiques et 2e de Paris-Roubaix en 2012, est 80e à 2'15'' de Michael Matthews. Passé pro chez BBox Bouygues Télécom en 2008, le natif de Limoges a rejoint les rangs d'AG2R cette hiver. Son dernier succès remonte à 2011, lors du prologue des Boucles de la Mayenne. Mis à part Turgot, voici les autres positions des coureurs membres de l'échappée au général : Joeaar est 141e à 4'53'', Aramendia (190e à 19'51'') et Engoulvent (192e à 21'26'') sont beaucoup plus loin.

Sébastien Turgot, AG2R La Mondiale 2014
163 km

QUATRE COUREURS ONT PRIS LES DEVANTS. L'Espagnol Francisco Javier Aramendia (Caja Rural), l'Estonien Gert Joeaar (Cofidis) et les Français Sébastien Turgot (AG2R La Mondiale) et Jimmy Engoulvent (Europcar). Ils possèdent 55 secondes d'avance et sont donc bien partis pour constituer l'échappée du jour.

164,7 km

DÉPART RÉEL DONNÉ pour cette 4e étape ! Et déjà les premières offensives.

13:46

Les coureurs défilent dans les rues de Mainera del Alcor dans la banlieue de Séville. Et sous la chaleur. Les températures sont une nouvelle fois trés élevées aujourd'hui (aux alentours de 35°C).

13:42 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct cette 4e étape de la Vuelta. 164,7 kilomètres seront à parcourir ce mardi entre Mairena Del Alcor et Cordoba. Le départ réel sera donné à 13h39.

 

LE PARCOURS. Malgré deux ascensions dans la deuxième partie du parcours, cette 4e étape devrait sourire aux sprinters. Un faux-plat prononcé est placé au niveau du dernier kilomètre mais les 500 derniers mètres seront plats. 9e lundi, Nacer Bouhanni part favori sur ce profil qui n'est pas non plus pour déplaire à John Degenkolb (Giant-Shimano).

Profil 4e étape Vuelta 2014
 

Au général, Michael Matthews (Orica-Green Edge) devance Nairo Quintana pour 4 secondes (Movistar). Ancien porteur du maillot rouge, Alejandro Valverde (Movistar) est troisième à 11 secondes.

 

Le maillto vert Nacer Bouhanni (FDJ.fr, 33 points) mène le classement par points devant Michael Matthews (Orica, 29pt) et Daniel Martin (Garmin-Sharp, 20pt).

 

Le classement par équipes est pour l'instant dominé par la Belkin devant BMC (9'') et Sky (22'').

 

En étant le dernier rescapé de l'échappée lundi, Lluis Mas Bonet (Caja Rural) a été élu combatif de la 3e étape. L'Espagnol est également leader du classement du combiné (114 points), devant le Suisse Danilo Wyss (BMC, 145pt) et l'Italien Valerio Conit (Lampre, 148pt)

 

Au classement du meilleur grimpeur, Lluis Mas Bonet (Caja Rural) est en tête avec 9 points. Jérôme Cousin (Europcar) possède le même nombre de points mais est devancé par l'Espagnol qui est mieux classé au général.