A cause de la crise sanitaire, la Coupe de France 2020-2021 n'a pas pu aller au-delà du 5e tour. Mardi, Jean Castex a sous-entendu que la suite de la compétition était compromise. Deux jours plus tard, Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des Sports, a pris le contre-pied du Premier ministre dans un entretien accordé à RMC. "La Coupe de France n’est pas morte en elle-même, mais évidemment pour cette fin d’année 2020, elle est à l’arrêt, comme beaucoup de sports en France", a-t-elle annoncé.

"Le sport doit reprendre progressivement. Le protocole doit être adapté et aujourd’hui il ne permet pas de pratiquer le football tel qu’on le connaît pour les sportifs et les clubs amateurs. C’est pourquoi le Premier ministre a annoncé que, d’ici la fin de l’année, il n’y aura pas de Coupe de France. Quand ça va reprendre en janvier, on reprendra progressivement. On travaillera main dans la main avec la FFF. S’il faut adapter le format de la compétition, on le fera, a précisé Roxana Maracineau. Tout dépend de l’échéance avec laquelle on pourra reprendre".

Ligue 1
Paris, attaque cinq étoiles, soirée bien maussade
HIER À 22:59
On peut trouver des solutions pour s'adapter

Dans les colonnes du Parisien, Noël Le Graët a également affirmé mardi que la Coupe de France aurait bien lieu cette saison. "On peut tenir jusqu'au 30 janvier. Je crois vraiment qu’on peut trouver des solutions pour s’adapter. Nous réussirons à nous débrouiller et à trouver une formule, indiquait le président de la Fédération française de football. Pour moi c’est très clair : la Coupe de France aura lieu cette année. C’est sûr." Alors qu'il reste neuf tours à disputer au total, le football français devra trouver de nouvelles dates dans un calendrier déjà bien chargé.

Ligue 1
Heureusement pour Paris, Kurzawa a surgi
HIER À 21:53
Ligue 1
Le "playmaker", ce poste si crucial du système de Pochettino
15/01/2021 À 23:03