Ce 10 février 2021, le FC Nantes touche le fond. Après 48 jours à la tête de l'équipe, Raymond Doemenech est licencié à l'issue d'un intérim catastrophique et sept matches sans la moindre victoire. Waldemar Kita consomme son 18e entraîneur en 14 ans et le fossé n'a jamais été aussi grand entre le club et ses supporters. Le Kita Circus parade à la Jonelière et avant chaque rencontre des manifestations alourdissent le climat. Le président nantais est escorté par des gardes du corps au centre d'entraînement, Abdoulaye Touré veut s'expliquer avec ses supporters avant d'être retenu par ses coéquipiers. Antoine Kombouaré, qui refuse dans un premier temps le poste, débarque sans déclencher beaucoup d'enthousiasme.

Une coupe, pour un bonheur absolu : La remise du trophée aux Nantais

Ligue Europa Conférence
Favre croit en la remontada de Nice : "On va le faire"
IL Y A 13 HEURES
Première conférence de presse, celui qui reste sur des échecs terribles à Dijon et Toulouse dézingue ses joueurs devant les micros : "Les joueurs savent qu'ils sont mauvais. S'ils sont là, c'est quand même de leur faute." Les Nantais naviguent entre la 18e et la 19e place. Et à ce moment précis, même le plus optimiste des supporters nantais ne peut imaginer ce qu'il va se jouer au Stade de France un an plus tard et que Nantes va décrocher son premier trophée depuis 21 ans. Les Jaunes finissent par arracher un barrage irrespirable. Malgré une défaite à domicile, Nantes assure son maintien. Kombouaré craque devant les caméras : "Je n'avais jamais ressenti ça." Nantes est sauvé. Vive Kombouaré. Déjà.

Le totem Kombouaré

Car pour bien mesurer le chemin parcouru par les Canaris en un an, il faut comprendre la part du coach kanak dans leur renaissance. Lui l'enfant de la Jonelière, débarqué à 19 ans de sa Nouvelle-Calédonie a bien voulu reprendre du service pour donner un coup de main au club à qui il doit tout. Il a transmis ses valeurs à un collectif complètement à l'envers depuis des mois entiers. "C'est grâce à lui, il a ramené de la confiance, de la sérénité, expliquait Ludovic Blas sur Eurosport après la victoire en Coupe de France. La mentalité n'était pas bonne du tout. On ne se battait pas pour nos coéquipiers. Il a remis tout ça en ordre avec ses mots à lui."

Kombouaré : "La plus belle chose que j'aie faite dans ma carrière de joueur et d'entraîneur"

Si en un peu plus d'un an, la Beaujoire ne s'est pas tout à fait réconciliée avec Waldemar Kita, elle l'a fait avec son équipe. Il fallait voir la marée jaune envahir les rues de Saint-Denis, puis les travées du Stade de France. Ce samedi, le FC Nantes a gagné sur la pelouse et dans les tribunes, 21 ans après sa dernière ligne au palmarès et onze mois après avoir frôlé le pire. "Nous venons de nulle part, s'est souvenu Kombouaré ce samedi. On pouvait crever et finir en Ligue 2 l'an passé. Là, on va jouer la Ligue Europa et bientôt le Trophée des champions. Vous imaginez l'écart, on a du mal à y croire. C'est quelque chose d'exceptionnel, d'unique, presque miraculeux pour nous."

Deux décennies d'une rare morosité

Un miracle pour un club qui n'avait plus droit au bonheur. Frappé par la tragédie Emiliano Sala, bloqué, à deux exceptions près, dans la seconde moitié de tableau depuis ses deux retours dans l'élite en 2008 et 2013 (après cinq saisons en L2), et malmené par une scission claire entre l'actionnaire et les tribunes, le FC Nantes a traversé deux décennies d'une rare morosité. Toute la frustration et toutes les peines accumulées depuis tant d'années ont trouvé leur exutoire ce samedi et c'était vraiment beau à voir. Quelle histoire…

Nantes savoure son sacre en finale de Coupe de France 2021/2022

Crédit: Getty Images

Ligue Europa Conférence
Nice tombe de haut
IL Y A 15 HEURES
Ligue 1
Annoncés partants, ils sont encore là : de Paqueta à Fofana, qui agitera la fin du marché ?
HIER À 22:31