Difficile d'y voir clair dans l'affaire Lionel Messi. Alors que La Cadena Ser dévoilait samedi que la clause libératoire de 700 millions d'euros - prévue dans le contrat de l'Argentin - était caduque, la Ligue espagnole a affirmé le contraire dans un communiqué publié dimanche.
"Le contrat est actuellement en vigueur et comporte une 'clause de résiliation' applicable au cas où Lionel Andrés Messi déciderait d'exhorter la résiliation unilatérale anticipée du contrat, effectuée conformément à l'article 16 du décret royal 1006/1985, du 26 juin, qui régit la relation de travail spéciale des athlètes professionnels", avance ainsi LaLiga.
Liga
Le divorce prend forme : Messi a bel et bien séché les tests de détection du Covid-19
30/08/2020 À 09:33
Avant de préciser que cette clause devrait être payée pour libérer Messi : "Conformément à la réglementation en vigueur, et suivant la procédure correspondante dans ces cas, LaLiga n'effectuera pas la procédure de visa préalable pour le joueur à retirer de la fédération s'il n'a pas préalablement payé le montant de ladite clause." Messi a de son côté débuté le bras de fer, en séchant les tests covid-19 prévus ce dimanche au centre d'entraînement du Barça.
Sûr de son coup, l'Argentin ? C'est bien possible, puisque Onda Cero a ajouté son grain de sel dimanche soir. Le média explique avoir eu accès à "la clause clé" du contrat de l'intéressé : "Cette compensation ne s'appliquera pas si la résiliation du contrat en raison de la décision unilatérale du joueur prend effet à compter de la fin de la saison 2019/2020, cite-t-il. Si cela se confirme, Messi sera bel et bien en position de force.
Liga
Tebas, au-delà de la caricature
20/09/2021 À 21:52
Liga
Comment le Barça en est arrivé à ne pas pouvoir garder Messi ?
07/08/2021 À 10:20