Le premier jour de sa nouvelle vie. A 61 ans, Quique Setién débarque dans un monde qu'il ne pensait probablement jamais connaître. Officiellement nommé entraîneur du Barça, lundi soir, après le renvoi d’Ernesto Valverde, l'ancien coach de Las Palmas et plus récemment du Betis Séville a passé son grand oral devant la presse ce mardi. Et plusieurs de ses déclarations retiennent l'attention. Extraits.

Sa nomination

Liga
Fan d’échecs, amoureux de Cruyff et dédicace de Busquets : voici la surprise Setién
14/01/2020 À 06:30

Probablement le premier surpris, Quique Setién a fait sourire les journalistes présents au moment d'évoquer son arrivée sur le banc blaugrana. "Hier, je me baladais avec mes vaches dans mon village. Aujourd'hui, je suis à l'entraînement avec les meilleurs joueurs du monde", a-t-il expliqué, avant de remercier les dirigeants du Barça pour cette opportunité. "Je remercie le président pour avoir l'opportunité d'être ici. Je n'aurais pas pu l'imaginer même dans mes plus beaux rêves. Je suis une personne émotive, c'est un jour spécial pour moi", a confié le technicien espagnol non sans émotion.

Bartoméu - Quique Setién - Eric Abidal

Crédit: Getty Images

Son projet

A la recherche du jeu perdu. En un peu plus de deux ans, le Barça a perdu de son ADN avec Ernesto Valverde. Dogmatique, son successeur a les idées claires sur le projet à adopter. "Pour gagner, le meilleur chemin est toujours de bien jouer, assure-t-il. J'ai les idées claires, j'écoute les avis de tous mais c'est difficile de m'enlever mes convictions. Mon idée de jeu est claire, on va tirer le meilleur rendement de chaque joueur (...) J'essaierai de transmettre ça aux joueurs, cette envie de gagner, cet enthousiasme. Cette confiance et ce "je veux gagner" que j'ai en ce moment."

Si Quique Setién veut donc gagner, il souhaite le faire à travers le beau jeu. Un leitmotiv qui contraste clairement avec son prédécesseur. "Quand j'arrive dans une équipe je peux seulement garantir une seule chose, mon équipe va bien jouer (...) Le schéma ? Dans certaines occasions, on pourrait faire quelques variantes au 4-3-3. Le schéma peut changer mais la philosophie reste claire", a-t-il ajouté, lui qui est un disciple du Barça de Cruyff.

Messi and co.

Philosophique, certes. Mais pragmatique, aussi. Le nouvel entraîneur du Barça ne compte délivrer aucun passe-droit aux cadres du vestiaire. "Messi est Messi, Busquets est Busquets, Piqué est Piqué... Ma relation avec eux sera certainement extraordinaire mais chacun doit rester à sa place. Je suis direct, quand je vois une chose à corriger j'essaierai de convaincre pour travailler", a lâché le technicien espagnol, qui condède toutefois que le sextuple Ballon d'Or est un "cas unique".

"Ces dernières années, je me suis assis devant la télévision pour voir cette équipe et les joueurs qui ont fait rayonner le football à chaque match. Aujourd'hui, me voilà à entraîner le meilleur joueur du monde et ses coéquipiers...", ajoute-t-il, pas encore certain du degré de réalité de ces dernières vingt-quatre heures.

Un problème Griezmann ? Messi a surtout un problème avec le fait que Neymar ne soit pas revenu

La Masia

En plus de son jeu, le Barça avait également perdu une autre partie intégrante de son identité : la Masia. Parfois oublié par Valverde, le centre de formation doit être remis au goût du jour selon Setién. "Ce club possède un centre de formation incroyable, même si je ne le connais pas encore en profondeur. Beaucoup de ces jeunes viendront s'entraîner et participer", annonce d'ores et déjà le nouveau coach des Blaugrana.

Avant de prévenir : "Je prends toujours grand soin du centre de formation. Cela doit être clair pour l'équipe première. Elle ne pourra pas se détendre. C'est un message que j'ai toujours envoyé : si les jeunes progressent vraiment et qu'ils le méritent, ils peuvent jouer dans l'équipe première"

Le mercato

A peine arrivé que Quique Setién a dû faire un premier point mercato. Il faut dire que du côté de nos confrères espagnols, les rumeurs vont bon train concernant le possible remplaçant de Luis Suarez, absent plusieurs mois après sa blessure. "Signer un attaquant ? Je suis une personne du club, ils m'écouteront (les dirigeants, ndlr) et je vais les écouter. Suarez est un joueur important mais pour l'instant il faut donner la priorité aux joueurs qu'on a déjà", explique l'entraîneur du Barça. Pas forcément pressé, il estime "avoir encore le temps" pour "en parler". "Les décisions seront prise avec tout le monde", conclut-il.

Luis Suarez

Crédit: Getty Images

Liga
Suarez fond en larmes : "Je suis très fier de tout ce que j'ai fait ici"
24/09/2020 À 11:35
Liga
Bale, la fin d’une ère au Real
21/09/2020 À 15:45