Getty Images

Lille arrache la victoire face à Strasbourg (2-1) dans les arrêts de jeu

Lille, et la lumière fut

Le 28/01/2018 à 16:40Mis à jour Le 28/01/2018 à 19:38

LIGUE 1 - Lille a su patienter et attendre les dernières minutes de jeu pour s'imposer face à Strasbourg (2-1). C'est un but d'Edgar Ié dans les arrêts de jeu (90+1e) qui a permis aux Nordistes d'arracher une victoire qui change tout. Grâce à ce succès, ils remontent à la 17e place. Les Alsaciens sont 11es à seulement deux points de leurs adversaires du jour.

Lille respire un peu mieux. Grâce à une victoire arrachée dans le temps additionnel contre Strasbourg (2-1), le club nordiste a pris trois points précieux dans l’optique du maintien. Tout s’est décanté en seconde période avec des buts d’Anwar El Ghazi (76e) et d'Edgar Ié (90e+1) alors qu’entre-temps, Idriss Saadi avait égalisé pour les Strasbourgeois (78e). Le club nordiste, 17e, sort la tête de l'eau. Le Racing, lui, reste bien calé dans le ventre mou du championnat à la 11e place.

La joie extatique de Christophe Galtier

Le promu s’est ensuite montré plus mordant en seconde période avec plusieurs situations (48e, 52e, 60e). Mais il n’a pas réussi à concrétiser son temps fort en but. Alors sous l’impulsion de l’entrée d’Anwar El Ghazi (66e), Lille a retrouvé de l’allant. Après une tête de l’attaquant néerlandais superbement sortie par Bingourou Kamara (70e) puis un centre déposé sur la tête non cadrée d’Ezequiel Ponce (72e), les Dogues ont trouvé l’ouverture par… El Ghazi (1-0, 76e), à la réception d’un centre de Nicolas Pépé.

Nuno Da Costa (Strasbourg) pris en tenaille par Ibrahim Amadou et Thiago Mendes (Lille)

Nuno Da Costa (Strasbourg) pris en tenaille par Ibrahim Amadou et Thiago Mendes (Lille)Getty Images

Ce but a entraîné un relâchement coupable des joueurs de Christophe Galtier. L’ancien entraîneur de l’ASSE avait réussi un coaching gagnant avec l’entrée d’El Ghazi. Thierry Laurey lui a répondu avec celle d’Idriss Saadi (74e). Quatre minutes plus tard, celui-ci égalisait en profitant d’une défense lilloise approximative (1-1, 78e). Finalement, dans une fin de match débridée, le LOSC a repris l’avantage grâce à une déviation au premier poteau d'Edgar Ié, sur un corner d'El Ghazi, encore une fois décisif (2-1, 90e+1).

La joie extatique de Galtier au coup de sifflet final en disait long sur la portée du soulagement des Nordistes, désormais 17es avec une marge réduite sur la concurrence (deux points d’avance sur Toulouse, 19e). Lille, dont la santé reste fragile, pourrait vite retomber dans la zone de relégation puisque c’est le PSG qui débarque à Pierre-Mauroy samedi prochain.

0
0