Les champions de France sont en train de perdre pied. Incapable de tenir son statut, Lille n’arrive plus à remporter la moindre victoire sur les pelouses de Ligue 1. La série noire a commencé lors de la 10e journée : Clermont (0-1), Brest (1-1), Paris (1-2), Angers (1-1), Monaco (2-2) et Nantes ce samedi après-midi (1-1), tous ont récupéré des points en défiant des Dogues qu’on ne reconnaît plus depuis le départ de Christophe Galtier. Et les Lillois commencent à exprimer leur grande frustration.
C’est en tout cas le cas de Benjamin André. Après cette nouvelle contre-performance, le milieu de terrain du LOSC n’a pas mâché ses mots au micro d’Amazon Prime Vidéo : "C'était un match de merde, sur une pelouse de merde. On a des joueurs très forts en un contre un, donc forcément quand le ballon saute, pour fixer, pour faire les décalages c'est difficile, on ne fait que glisser... À domicile ça ne nous avantage pas, c'est sûr”.
Coupe de France
"Il est redevenu un joueur de football" : Que s’est-il passé avec Augustin ?
IL Y A 6 HEURES
On ouvre le score mais on se fait encore rattraper
Il faut dire que si Lille n’a pas de mal à ouvrir le score grâce à sa belle force de frappe offensive, ses fins de matches semblent toujours compliquées à gérer. En 15 journées, les Dogues ont perdu la bagatelle de dix points lors des derniers quarts d’heure de jeu. Et si ça n’a pas été le cas ce samedi face à Nantes, qui a égalisé à la 24e minute après l’ouverture du score de Yilmaz (9e), Jonathan David a eu l’occasion de tuer le match sur penalty. Mais Alban Lafont, irrésistible depuis quelques temps, a arrêté sa tentative. Se transformant en véritable "sauveur" pour une finalité "méritée", selon les mots d'Antoine Kombouaré.
Ce sixième match de rang sans succès a donné de quoi réagir à Jocelyn Gourvennec : “On n’a pas été assez précis dans notre jeu de transition, ce qui nous a empêché de jouer comme on le souhaitait. Et la victoire nous tendait les bras mais malheureusement on ne gagne pas. On a fait ce qu’il fallait, on devait prendre les trois points.” Pourtant, en Ligue des champions, tout roule pour Lille, premier de son groupe devant Salzbourg, Séville et Wolfsbourg. Pour l’entraîneur des Dogues, si ces matches de C1 “sont très énergivores”, la “vitalité montrée par ses joueurs” ne peut pas en faire une excuse.
Non, le problème est que le LOSC semble incapable de vérouiller. “On ouvre encore le score, on se fait encore rattraper... On savait qu'il fallait retrouver cette efficacité mais encore une fois, on ne l'a pas eue ce soir”, s’est lamenté Benjamin André, fou de rage. Avec seulement quatre petites victoires cette saison en L1, Lille a déjà encaissé 22 buts en quinze matches, soit quasiment autant que lors de l’entièreté du dernier exercice (23). Au LOSC d'inverser la tendance dès mercredi prochain, sur la pelouse de Rennes. Un match au parfum de Coupe d'Europe. Tant mieux ?

Ludovic Blas tente d'échapper à Reinildo, lors de la 15e journée de Ligue 1 entre Lille et Nantes

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Le coup de sang de Burak ? "On ne fait pas de la compétition avec des dauphins"
22/01/2022 À 19:16
Ligue 1
Fins de séries : Lille trébuche, Brest se reprend
22/01/2022 À 17:55