Du glouton mercato de Pablo Longoria, il est - pour l'instant - la meilleure pioche. Relativement méconnu à son arrivée à Marseille en provenance d'Arsenal, Nuno Tavares s'est mis, en quatre journées de championnat, les supporters olympiens dans la poche. Le latéral portugais avait toutes les qualités pour devenir le joueur incontournable du onze d'Igor Tudor. La preuve.

Un dragster

Ligue 1
Le choc Harit comme motivation : "On avait à cœur de le faire pour lui"
13/11/2022 À 23:25
Nuno Tavares n'a pas tout à fait le morphotype d'un piston. Il est plutôt grand (1,83m) pour son poste mais ses longs compas lui permettent d'aller vite, très vite. A Arsenal, déjà, le joueur de 22 ans avait épaté son monde.

Lewandowski, Haaland, Mané : quelle est la meilleure affaire de l'été ?

"Je suis rapide, mais je ne suis pas le plus rapide, confiait sur la chaîne officielle de la Premier League Gabriel Martinelli, effectivement pas vraiment réputé pour être une tortue. Je pense que le plus rapide est Nuno. Il va vraiment très très vite." A Londres, l'ancien du Benfica était donc capable de mettre dans sa poche d'autres sacrés sprinteurs tels que Nicolas Pepe ou encore Bukayo Saka.
Cette caractéristique est capitale pour la philosophie prônée par Igor Tudor. L'entraîneur croate aime les transitions rapides et les renversements de jeu en une ou deux passes. "Il ne se rend parfois même pas compte de ses qualités, de ses courses, confiait récemment le technicien marseillais au sujet de son piston gauche. Il est si dur à suivre quand il accélère."
La vitesse de Tavares lui permet donc d'être très vite très haut. Depuis le début de la saison, il est le deuxième défenseur à avoir touché le plus de ballons dans la surface adverse (18). Et il y a déjà effectué huit sprints.

Quel est le plus gros craquage de l'été ?

Une machine

Aller vite, c'est bien. Aller vite et être endurant, c'est mieux. Nuno Tavares n'est pas seulement un sprinteur. Il est aussi un marathonien. Demandez donc au malheureux Alidu Seidu, défenseur clermontois, qui a fini sur les rotules après avoir couvert une énième course du joueur de l'OM dans le temps additionnel, mercredi.
"Dès mon premier jour, l'entraîneur m'a montré une image d'une ligne de terrain, racontait le Portugais lors de sa conférence de presse de présentation à l'OM. Il m'a dit : 'il faut que tu ailles de cette ligne à l'autre et que tu reviennes en courant en tant que latéral, mais aussi en tant qu'ailier'. […] Il m'a assuré que je pouvais le faire. C'est vrai que c'est différent de ce que je faisais à Arsenal où on jouait à quatre derrière. Mais moi j'aime jouer dans ce système […]. Avec un peu de rythme, je serai capable de faire les allers-retours que demande Igor Tudor."
Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour s'adapter. Après quatre journées de championnat, Tavares est d'ailleurs le 5e joueur à avoir touché le plus de ballons en zone offensive (131) derrière Neymar, Bamba, Messi et Terrier. Même si ce chiffre devrait se lisser avec l'accumulation des matches, c'est un petit exploit pour un défenseur.

Un technicien

Formidable athlète, le joueur prêté par Arsenal est aussi très à l'aise avec ses pieds. Souvent inspiré, le piston phocéen n'hésite pas à provoquer. Et ça paie : jusqu'ici, il est le troisième joueur de Ligue 1 à avoir réussi le plus de dribbles (13), derrière les spécialistes que sont Lionel Messi et Sofiane Boufal (14).
Cet atout permet de rendre ses courses moins prévisibles et crée beaucoup de danger. Trois de ses dribbles ont d'ailleurs amené une tentative de tir.

Un ambidextre

Ça ne vous aura pas échappé : Tavares est un gaucher adroit. Le latéral lusitanien a inscrit deux de ses trois buts saisonniers de son pied "faible" et depuis l'extérieur de la surface. "Je suis gaucher comme tout le monde le sait, a-t-il rappelé en conférence de presse. Mais préfère tirer du droit car les frappes arrivent mieux, c'est un peu un paradoxe."

Affaire Pogba : Quelle(s) conséquence(s) pour les Bleus ?

Grâce à cela, le Lisboète peut aussi bien déborder pour faire profiter de sa qualité de centre que se diriger vers l'axe pour trouver une position de tir. En Ligue 1, il est le défenseur qui a à la fois tenté le plus de frappes (10) mais aussi celui qui en a cadré le plus (5), avec une distance moyenne de 17,8 mètres. Un chiffre qui correspond à la zone depuis laquelle il a marqué face à Reims et Nice.
Cette aisance des deux pieds est aussi extrêmement précieuse dans la construction. A plusieurs reprises lors des deux derniers matches de l'OM, le Portugais s'est intercalé dans le demi-espace gauche en laissant Dimitri Payet mordre la ligne. De quoi rendre les offensives moins prévisibles.

Un finisseur

Si le piston est le meilleur buteur du club olympien, ce n'est pas tout à fait un hasard. "C'est lié à la qualité de sa finition", soulignait Igor Tudor. Tavares a effectivement marqué grâce à de vrais gestes d'attaquant, avec deux frappes puissantes et millimétrées au ras du premier poteau, du pied droit, et une reprise petit filet opposé, du pied gauche.
Selon les "expected goals" (les buts attendus), le Portugais n'aurait dû inscrire que 0,6 but. Il en a marqué 3. Seul Neymar a réussi à construire un delta supérieur jusqu'ici (2,8 pour le Brésilien, 2,4 pour le Portugais). Oui, le joueur appartenant à Arsenal est donc une sacrée trouvaille.
Ligue 1
Les Monégasques sont en colère : "L'arbitre était pour Marseille"
13/11/2022 À 22:46
Ligue 1
90e+8 : Et l'OM est allé chercher la victoire
13/11/2022 À 21:44