Le dossier pourrait être officiellement bouclé quelques jours avant le gong. Alors que Jean-Michel Aulas a annoncé vouloir conclure la vente des parts de Pathé et IDG (19,36% et 19,85% du capital d'OL Groupe), mises sur le marché l'hiver dernier, - en marge de la présentation d'Alexandre Lacazette - le 23 juin prochain, RMC Sport et L'Equipe révèlent lundi que John Textor serait l'heureux élu de la direction lyonnaise. Prévu initialement mardi, le conseil d'administration de l'Olympique Lyonnais devrait se tenir lundi après-midi. En parallèle, OL Groupe a demandé la suspension de sa cotation en Bourse "à la demande de la société, dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse".
L'homme d'affaires américain, propriétaire du club de Botafogo (Brésil) et co-actionnaire de Crystal Palace, aurait ainsi devancé Foster Gillett qui n'aurait pas apporté les preuves tangibles à la direction des Gones. John Textor, qui s'était également montré attiré par la présence de Tony Parker au sein du club, aurait accepté le mode de fonctionnement proposé par Jean-Michel Aulas, qui devrait donc rester président de l'OL. Comme le précise L'Equipe, l'arrivée de John Textor entraînerait une augmentation immédiate du capital de 90 millions d'euros.
Ligue 1
Personne ne fait mieux en France : comment Monaco a mené sa révolution physique
IL Y A 5 HEURES
"On peut diriger sans être majoritaire, il faut avoir la confiance des actionnaires comme c'est le cas depuis 35 ans. Il faut être hyper discret mais on aura les moyens de notre ambition et je resterai au club", précisait Jean-Michel Aulas. Trente-cinq ans après son arrivée aux affaires, le dirigeant historique va poursuivre l'aventure. Avec de nouvelles ambitions. Et de nouveaux moyens.

"Galtier, c'est un mini Didier Deschamps"

Ligue 1
Tolisso, le choix du cœur… et de la raison
HIER À 21:27
Ligue 1
Quevilly-Rouen pour débuter : on en sait plus sur la préparation du PSG
HIER À 14:31