Mais où est donc passé Aymeric Laporte ? Le gaucher n'apparaît plus dans les onze de départ de Manchester City, sa dernière titularisation en Premier League remontant au 21 novembre contre Tottenham (défaite 2-0). Ces derniers temps, le défenseur central, qui n'a joué que huit matches cette saison toutes compétitions confondues (4 en PL et 2 en C1), n'est même plus dans les groupes des Citizens. La faute à des petits pépins depuis Noël. Mais ce n'est pas qu'une question de physique. Sa situation a clairement évolué ces derniers mois dans le nord de l'Angleterre. Et pas dans le bon sens.
Rappelez-vous il y a presqu'un an, Pep Guardiola ne cessait pourtant de louer les qualités de son Français, revenu d'une longue blessure au genou qui l'a éloigné des terrains pendant de longs mois. "Ilnous avait énormément manqué, avait souligné Pep Guardiola fin janvier 2020. C'est le meilleur défenseur central gaucher." A l'époque, son retour était un vrai soulagement pour City, qui avait payé cash son absence avec une fébrilité défensive coupable pour la course au titre.

Aymeric Laporte

Crédit: Getty Images

Premier League
Chelsea entre dans un top 4... qui s'éloigne pour Liverpool
HIER À 22:07

L'association Dias-Stones fait des merveilles

Entre son jeu aérien, son charisme et la qualité de son pied gauche pour bonifier les premières relances, Laporte changeait alors le visage de Manchester City par sa présence. Pour résumer, le club mancunien retrouvait de la stabilité et devenait moins perméable avec l'ancien de l'Aviron bayonnais et de l'Athletic Bilbao sur les pelouses. Il n'a bien sûr pas perdu ses qualités en quelques mois. Mais voilà, les temps ont changé. La donne aussi.
C'est bien connu, les absents ont toujours tort. Et Aymeric Laporte est en train de l'apprendre à ses dépens. Confronté à la fébrilité de sa défense et aux absences répétées du Français, Pep Guardiola a demandé des renforts dans l’axe pour pallier ces manques. Nathan Aké (45 millions) mais surtout Ruben Dias (68 millions) ont débarqué cet été. Dans leur sillage, les cartes ont été rebattues. En défaveur de Laporte. Ruben Dias s'est imposé en quelques mois comme un incontournable de la défense mancunienne et John Stones s'est métamorphosé à ses côtés. Depuis, les deux forment une paire solide et complémentaire.
Dans leur sillage, City présente tout simplement la meilleure défense du Royaume (13 buts encaissés en 17 matches) et est revenu dans la course au titre. "Lors des deux dernières saisons, on a souffert à ces postes, a reconnu Pep Guardiola début janvier dans le Daily Star. Nous n'avions pas beaucoup de joueurs. Maintenant, la situation est différente. Et les joueurs qui ne font pas d'erreurs vont avoir plus de chance. C'est aussi simple que ça. Aymeric continue d'être important pour nous. Mais actuellement, je fais jouer d'autres joueurs".

Déjà frustré avec les Bleus…

Si Guardiola a évoqué la semaine passée son retour à l'entraînement, Laporte risque de devoir prendre son mal en patience. L'entraîneur catalan, dont les relations avec le Français se seraient refroidies ces derniers mois, n'a pas de raison de changer une équipe qui gagne. De quoi frustrer encore un peu plus le natif d'Agen, recruté en janvier 2018 pour 65 millions d'euros et prolongé un an après jusqu'en juin 2025. Un peu plus car le défenseur central de 26 ans vit déjà mal sa situation en Bleu.
Convoqué pour la dernière fois en août 2019, Aymeric Laporte n'a jamais caché sa déception de ne pas être de l'aventure avec l'équipe de France, où Didier Deschamps a pris l'habitude de l'ignorer. Barré par Presnel Kimpembe ou encore Clément Lenglet dans l'axe gauche, le stoppeur de City sait qu'il aurait bien eu besoin d'une saison pleine au plus haut niveau, comme il l'avait reconnu sur Canal + en novembre dernier, pour avoir une chance de faire évoluer sa situation avant l'Euro 2021. Il en est loin. Pire, il a même disparu des radars.
Premier League
Deuxième succès de suite pour Tottenham
HIER À 19:56
Premier League
Rythme, risque et réalisme : la partition que Fernandes doit réciter face à City
04/03/2021 À 12:04