Red Bull ou la stratégie du capitaine des pirates, dans Astérix, qui coule son propre navire. Interrogé sur l'avenir de Max Verstappen, lundi, en marge de l'annonce de la continuité du moteur Honda au-delà de 2021, Christian Horner, le directeur de l'écurie autrichienne, a fortement laissé entendre que Max Verstappen allait être la principale cible de Mercedes pour remplacer Lewis Hamilton. Une façon de dire que l'avenir de MV33 se situe probablement ailleurs. Pas très esprit Red Bull tout ça.
"Je pense que quand Lewis Hamilton décidera d'arrêter, Max sera par pure logique en tête de la liste pour être son successeur. Après, ils ont aussi George Russell, ainsi que d'autres pilotes de leur programme à leur disposition", a souligné Horner à la presse, lundi. La question lui a été posée car Hamilton n'a signé qu'une année de plus avec Mercedes, après d'interminables et difficiles négociations. Tout ce foin pour signer juste un an. Alors chez Red Bull, on hume fortement les envies d'ailleurs du fiston de Jos. On hume encore plus le profil que va rechercher Mercedes, celui d'un pilote à part capable d'assumer un statut de leader.

La clause de performance est déjà de retour

Grand Prix d'Italie
Tête projetée mais coup du lapin évité : pourquoi le crash de Sainz mérite l'enquête de la FIA
16/09/2021 À 19:32
Interrogé sur les objectifs de la saison 2021 pour Red Bull, Horner a logiquement souligné qu'ils étaient élevés, mais l'Autrichien a laissé Mercedes au rang de grand favori. Quant à Max Verstappen, qui avait gagné deux Grands Prix en 2020, il a reçu l'assurance qu'il serait hautement compétitif avec sa nouvelle monture. De quoi remettre sur le tapis l'histoire de la clause de performance qui figure dans le contrat du Batave.
Révélée par Helmut Marko il y a deux jours, cette clause permet à Verstappen de casser son contrat après chaque saison s'il juge, pour la faire courte, que l'écart avec les Flèches d'argent est trop important. "Bien évidemment, comme cela a toujours été le cas, il y a une clause de performance qui figure dans le contrat de Max", a confirmé Horner. "Mais je suis confiant sur le fait qu'on ne devra pas se reporter sur des clauses figurant dans le contrat. Il est de notre devoir de donner une voiture compétitive. C'est ce qu'il veut et c'est ce que nous voulons."

Une fin de saison en trombe : comment Verstappen pourrait titiller Hamilton en 2021

Saison 2022
Aston Martin confirme Vettel et Stroll pour 2022
16/09/2021 À 08:28
Grand Prix d'Italie
"Sieste", "génération Y" et "fanfare" : la course sprint, un concept à parfaire
16/09/2021 À 06:23