Trois pole positions de suite : Red Bull n'avait plus réalisé cette séquence depuis la fin du Championnat du monde 2013, à Abou Dabi, Austin et Sao Paulo. Il faut même remonter un peu plus tôt, au cœur de cette série de sept positions de pointe de l'écurie de Milton Keynes, pour retrouver trace d'un pilote auteur du meilleur tour en qualification trois fois de suite. Sebastian Vettel, en l'occurrence, à Monza, Singapour et Yeongam.
Le film de la qualification
Grand Prix d'Autriche
Verstappen domine, Norris surprend, Hamilton déçoit
03/07/2021 À 14:04
En vérité, Max Verstappen s'en fiche pas mal. Il ne s'occupe pas de ce genre de pseudo-records et cherche uniquement à ajouter une ligne à son nom au palmarès des champions du monde. Il s'en rapproche avec un esprit critique affirmé. Samedi, il a conquis sa septième pole position en carrière, sa troisième de suite donc, après Le Castellet et Spielberg 1, en se livrant à une auto-critique sans concession. "Je pense que la Q3 a été plutôt mauvaise, a lancé le n°1 mondial à chaud. Bien sûr, je suis content d'avoir la première place, mais pas de la façon dont nous l'avons obtenue. Il y a quelque chose à regarder de plus près, néanmoins, être deux fois de suite en pole position est très bon."
Emblème, défi, salaire, rôle social : pourquoi Hamilton a resigné deux ans

"Je suis maintenant très content de la voiture"

Deux fois de suite, parce qu'il avait déjà survolé la séance de qualification sur le Red Bull Ring samedi dernier, dans le Grand Prix de Styrie. Il n'empêche, c'est une première : aucun pilote n'avait réussi à dominer deux samedis après-midi de suite sur le même circuit l'an passé, que ce soit à Spielberg, Silverstone ou Sakhir, même si pour ce dernier cas, deux configurations de tracés avaient été proposées.
Pas content de son deuxième run en Q3, lors duquel Lando Norris (McLaren) est passé à 0"048 de sa pole position, Max Verstappen a quand même cogné fort, car seul le meilleur tour lui a finalement échappé en essais libres 2, vendredi après-midi.
https://i.eurosport.com/2021/07/03/3166662.jpg
"Lando a fait un super tour et j'en ai juste fait un mauvais en Q3, c'est la raison pour laquelle l'écart est si ténu, a-t-il précisé ultérieurement à Sky Sports F1. Bien sûr, je ne suis pas content de moi, mais je dois essayer d'être plus heureux. Je suis premier, je veux que ce soit parfait et ça ne l'était pas aujourd'hui. Ça n'est jamais parfait."
"J'espère que nous terminerons le travail demain, a-t-il repris. Les pneus de cette semaine sont plus tendres que ceux de la semaine passée, ce sera donc plus difficile de les gérer. Mais à part ça, c'est important de se concentrer sur notre propre course. Nous allons essayer de gagner. Ce n'est jamais simple."
Pour l'instant, tout baigne. "Je suis maintenant très content de la voiture, a-t-il dit. Elle marche de façon brillante depuis plusieurs courses. Avec Checo troisième, nous pouvons faire une course sympa."
Grand Prix d'Autriche
Une polémique pour un podium : Norris n'est plus si tendre que ça
05/07/2021 À 10:04
Grand Prix d'Autriche
Bonus-malus : Verstappen, Red Bull King
04/07/2021 À 21:42