Getty Images

Leclerc : "Dommage qu'il y ait eu ce gros bazar à la fin"

Leclerc : "Dommage qu'il y ait eu ce gros bazar à la fin"

Le 07/09/2019 à 17:56Mis à jour Le 07/09/2019 à 19:28

GRAND PRIX D'ITALIE - Charles Leclerc (Ferrari) a conquis la pole position devant le public de Monza dans une grande confusion, samedi. Mais la réaction de la foule l'a comblé.

Devant une foule aussi incrédule qu'enthousiaste, Charles Leclerc a décroché la 21e pole position d'une Ferrari, samedi à Monza. Un nouveau record absolu pour une écurie, à la fois dans un même Grand Prix et sur un même circuit.

Pour décrocher sa quatrième pole position en carrière, le Monégasque a déjoué le piège d'un tour de préparation mené à un faux rythme, Nico Hülkenberg (Renault) refusant d'ouvrir la piste pour ne pas offrir l'avantage de l'aspiration à son suivant. L'avantage estimé à 0"2 rien que dans la grande ligne droite des stands, les pilotes s'accrochaient à cet objectif de se faire tracter, sans avoir en tête le timing qui devenait de plus en plus serré.

Sebastian Vettel (Ferrari) a doublé Nico Hülkenberg pour avancer plus vite vers la ligne de chronométrage, mais il a ensuite couru à sa perte en temporisant. Au contraire de Carlos Sainz (McLaren), qui s'était décidé le premier à accélérer pour passer avant le baisser du drapeau à damier. Bloqué derrière son coéquipier allemand, Charles Leclerc a également eu le bon reflex de doubler la SF90 n°5, avant la parabolique, pour lancer in extremis dans un tour rapide.

"Ça se présente bien, mieux qu'à Spa"

Derrière, Sebastian Vette, Lewis Hamilton (Mercedes) et les cinq autres engagés dans ce final grotesque - Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) avait été accidenté plus tôt - sont arrivés une poignée de secondes trop tard.

Charles Leclerc pouvait être fêté dignement par les tifosi, déjà comblé par sa pole position et sa victoire en Belgique, le week-end dernier. "C'est incroyable… la réaction de tous cette foule est absolument sensationnelle…, a déclaré le natif de Monte-Carlo, à l'interviewer, Paul di Resta. Je suis content d'être en pole. Dommage qu'il y ait eu ce gros bazar à la fin..."

"Je pense que notre rythme de course lors des relais de simulation était bon en essais libres 2, a-t-il poursuivi. Ça se présente bien, mieux qu'à Spa-Francorchamps. Espérons que la course soit bonne."

0
0