Bilan contrasté pour les deux Bleus du peloton samedi au Grand Prix de Styrie, six jours après l'arrivée du Grand Prix de France. Septième au Castellet et "meilleur des autres", le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 a signé son sixième top 6 sur le tour chrono cette saison, en sept épreuves. Quatorzième, loin de son chef de file Fernando Alonso sur le circuit varois, le pilote originaire d'Evreux a connu l'un de ses pires revers en rentrant pour de bon à son garage après la Q1, crédité d'un énigmatique dix-septième chrono. Alors que son coéquipier espagnol s'est classé neuvième.
Le film de la qualification
"Quand je vois les écarts, je suis vraiment content parce que je ne pense pas que je pouvais aller chercher mieux, c'était vraiment un très bon tour, s'est félicité Pierre Gasly, qui n'a donc raté qu'une fois le rendez-vous avec la Q3 cette saison, à Montmelo (12e). Sixième, à moins de quatre dixièmes de la pole c'est déjà incroyable pour nous, a-t-il repris. Cela montre tous les progrès que l'on a fait en tant qu'équipe."
Grand Prix de Styrie
La guerre continue : Mercedes a trouvé le moyen de ralentir les pitstops de Red Bull
25/06/2021 À 18:48
Hamilton : "Nous sommes derrière eux cette année, je vais devoir sortir le grand jeu"

Gasly 6e, malgré ses ennuis de vendredi

Une panne sur son Honda l'avait pourtant privé de roulage lors de la session la plus importante pour le travail de préparation en vue de la qualification et de la course, vendredi après-midi, mais il a su régler son AT02 pour lui donner toute son efficacité. En recevant au passage un récupérateur d'énergie MGU-K neuf samedi matin.
"J'ai raté la deuxième session d'essais vendredi donc c'était un peu plus chaud, j'avais un peu de retard sur le programme du week-end, mais je suis content de voir que ça ne nous a pas trop impacté, a commenté Gasly. Il y a beaucoup de positif mais maintenant on est concentré sur demain". Dimanche, le n°8 mondial tentera de poursuivre sa belle série en signant une septième arrivée primée.

"Il faut que l'on comprenne"

L'après-midi n'a donc pas été aussi fructueux pour Esteban Ocon, battu pour la troisième fois consécutive par Fernando Alonso en qualification, et sur la pente descendante depuis quatre samedis (11e, 12e, 11e, 17e). "Bien sûr nous sommes déçus, nous avons manqué de rythme et nous analysons les données pour savoir ce qui peut être amélioré, a exposé le Normand. Il y a clairement quelque chose qu'il faut que l'on comprenne. Parce qu'on a perdu de la performance depuis trois courses, et pas seulement vis-à-vis de Fernando, mais comparé à toute la grille. On est sorti dès la Q1 alors qu'on était constamment en Q3 en début de saison (trois fois en réalité, ndlr)."
"Rapide sans prendre de risques", ou comment Verstappen a mis en échec le plan inédit de Mercedes
https://i.eurosport.com/2021/06/26/3161611.jpg

Alonso se demande s'il est à 100%...

Comme un contraste saisissant, Fernando Alonso s'est demandé : "Je ne sais pas si je suis encore à 100%, mais c'est sûr que nous sommes sur une bonne lancée."
"Depuis Bakou, tout semble aller dans la bonne direction de mon côté (6e en Azerbaïdjan, 8e en France), a ajouté l'Espagnol de 39 ans. Je prends vraiment du plaisir, sur et en dehors de la piste. Même en début de saison, même si j'ai eu des petites difficultés. Je pense que ma situation était empirée (dans les médias). J'avais dit que ça me prendrait trois ou quatre courses pour être dans le rythme. Au final j'en ai eu besoin de quatre ou cinq, ce n'était pas si loin".
Grand Prix de Styrie
Leclerc au niveau d’Hamilton et de Verstappen ? "Ils l’ont laissé un peu en dessous"
29/06/2021 À 15:47
Grand Prix de Styrie
Mercedes n’a plus de marge : "Ils sont passés un peu trop vite en mode 2022"
29/06/2021 À 15:24