Toutes les planètes sont alignées. Toutes, sauf une. Alpine veut Pierre Gasly, Pierre Gasly veut Alpine mais AlphaTauri ne veut pas n'importe qui. L'écurie de Faenza, dont les pilotes sont exclusivement désignés par Red Bull et son conseiller Helmut Marko, n'a même qu'une idée en tête. Elle souhaite attirer Colton Herta, jeune Américain évoluant en Indycar, avant de libérer le Français. Problème : le pilote de 22 ans ne dispose pas du précieux sésame pour évoluer en Formule 1.
Herta n'est en effet pas titulaire d'une "Super Licence", une sorte de permis nécessaire pour intégrer l'élite du sport automobile. Ce document, né dans la polémique il y a près de 40 ans (1984), n'a cessé d'évoluer au fil du temps, et doit permettre à la F1 de garder un très haut niveau de compétitivité.
Saison 2023
Entre Williams et Latifi, c'est bientôt fini
23/09/2022 À 09:15
Ainsi, chaque pilote souhaitant obtenir le ticket d'or doit d'abord remplir un certain nombre de conditions (être majeur, avoir le permis de conduire*) et, surtout, obtenir un total de 40 points dans des championnats de sport automobile régis par la Fédération Internationale de l'Automobile.

Herta n'a pas assez de points

Pour chaque discipline, l'instance a défini un barème afin de pondérer les récompenses en points en fonction du niveau de difficulté. Par exemple, un titre en Formule 2 rapporte d'office les 40 unités nécessaires, alors qu'une première place en Championnat d'Endurance (WEC), n'en rapporte que 30. Et seulement 15 en DTM. Ces points sont cumulables sur les trois dernières années d'exercice du pilote, ou sur les deux dernières saisons ajoutées à celle en cours.

"Alpine doit prendre Gasly en 2023 pour sortir gagnant de cette histoire"

Pour Herta, c'est là que ça se complique. L'Américain n'a pas obtenu d'assez bons résultats en Indycar pour atteindre la fameuse barre des 40 pions. Il a fini septième en 2019 (4 points), troisième en 2020 (20 points), et cinquième en 2021 (8 points). Vous avez fait le calcul ? Il ne compte, à ce jour, que 32 points. Ça coince.
Théoriquement, le Californien ne peut donc pas prétendre à un baquet de Formule 1. Mais il reste une infime possibilité : lorsqu'un pilote comptabilise plus de 30 unités, la FIA peut décider, à sa propre discrétion, de lui accorder une dérogation. Le cas Herta a alors toutes les chances d'engendrer des luttes intestines en Formule 1.

Intérêts divergents

D'un côté, Red Bull et AlphaTauri espèrent que l'instance sera clémente avec le pilote de 22 ans, qu'elles considèrent comme la seule alternative crédible pour remplacer Pierre Gasly - notamment d'un point de vue marketing -, alors que d'autres (Mick Schumacher) sont sur le marché. "Si ce n'est pas Colton Herta, Pierre Gasly restera et rien ne changera", a d'ores et déjà annoncé Franz Tost, patron de l'écurie de Faenza, en conférence de presse. Alpine doit également croiser les doigts, puisque réussir à attirer le Français après sa gestion désastreuse des cas Fernando Alonso et Oscar Piastri constituerait un petit miracle.

Verstappen titré dès Singapour si ...

D'autres écuries ont beaucoup moins d'intérêts à voir un jeune homme issu de l'Indycar débarquer en F1. Officiellement, cela pourrait créer un précédent et inciter d'autres pilotes peu chevronnés à tenter leur chance. Officieusement, elles craignent que les baquets disponibles soient encore moins accessibles pour les jeunes pousses qu'elles forment, à coups de dizaines de millions d'euros, au sein de leurs académies.
Et les dirigeants de la Formule 1, dans tout ça ? Ils pourraient être tiraillés. Côté pile, l'arrivée d'un pilote américain pourrait permettre d'accentuer la popularité de la discipline outre-Atlantique, alors que le marché américain est déjà en forte croissance. Côté face, elle remettrait en question sa crédibilité, qui n'a d'ailleurs pas vraiment besoin de cela pour être discutée. La tension pourrait donc encore monter dans les prochains jours…
*Ces conditions ont été redéfinies après les nombreuses polémiques liées à l'arrivée de Max Verstappen en F1, alors qu'il n'avait que 16 ans.

Fin de Grand Prix polémique à Monza : la FIA a-t-elle pris la bonne décision ?

Saison 2023
Tsunoda prolongé : le point sur la grille de départ en 2023 et au-delà
22/09/2022 À 13:02
Saison 2023
Un record de 24 courses en 2023... et Monaco au calendrier jusqu'en 2025
20/09/2022 À 14:50