A Jérez, Fabio Quartararo (Yamaha Factory) est comme chez lui. Irrésistible sur ce tracé, au-dessus de la meute depuis le début de la saison, le Français a encore brillé, ce samedi, pour s'offrir la pole position du Grand Prix d'Espagne. Le leader du championnat du monde, vainqueur des deux dernières manches à Doha et au Portugal, a devancé son ancien coéquipier Franco Morbidelli (Yamaha Petronas SRT) et Jack Miller (Ducati Team). Johann Zarco (Ducati Team) s'élancera depuis le 6e rang sur la grille.
L'aîné des pilotes tricolores avait pris la roue de son compatriote dans son dernier tour. Ce qui n'a pas franchement dérangé le prodige niçois. Sûr de sa supériorité, dominateur lors des deux premières séances d'essais disputées ce samedi, le pilote de 22 ans a filé en 1'36"755 pour s'adjuger sa douzième pole en catégorie reine et résister à Morbidelli, battu pour 57 millièmes. Favori pour la victoire sur un circuit où il s'était imposé à deux reprises en début de saison dernière, "El Diablo" devra encore se méfier de l'armada Ducati. Avec Miller troisième, Bagnaia quatrième et Zarco sixième, le constructeur italien est encore placé. Mais il a toujours été battu par Yamaha cette saison.
Grand Prix d'Espagne
Quartararo opéré avec succès
04/05/2021 À 13:38
Mais Quartararo pourra aussi se réjouir de voir son coéquipier et rival pour le titre, Maverick Viñales, repoussé au septième rang. Joan Mir (Suzuki), champion du monde en 2020, a dû se contenter du dixième temps. Les deux derniers multiples champions du monde de la catégorie, eux, partiront de plus loin. Marc Marquez (Honda) n'a pu passer la Q1 après avoir été secoué par une violente chute en matinée, sur le circuit où il s'était brisé l'humérus la saison dernière. L'Espagnol, 14e sur la grille, devancera de trois rangs son rival historique Valentino Rossi (Yamaha Petronas SRT), qui vit un début de saison très délicat.
Grand Prix d'Espagne
Quartararo n'est pas un cas isolé : le syndrome des loges menace tous les pilotes
03/05/2021 À 21:34
Grand Prix d'Espagne
Une opération, et après ? "Aucun souci à se faire", rassure le chirurgien de Quartararo
03/05/2021 À 16:28