Marc Marquez a fini par dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. Dans une interview accordée à DAZN Espagne avant sa troisième opération de l'humérus, jeudi, le sextuple champion du monde MotoGP a, pour la première fois, admis avoir repris la compétition trop tôt. En juillet dernier, l'Espagnol avait tenté de disputer le Grand Prix d'Andalousie, quelques jours seulement après avoir été opéré une première fois d'une fracture subie lors de la manche inaugurale de la saison 2020.

Saison 2021
Complications, retour à la compétition… : Cinq questions autour de la 3e opération de Marquez
04/12/2020 À 09:45

"Mon retour a été précipité, a-t-il confié. La plaque s'est rompue lorsque j'ai ouvert une porte-fenêtre pour aller dans le jardin mais c'est aussi à cause de tout le stress accumulé à Jérez." Juste avant la deuxième épreuve du championnat, Marquez avait multiplié les exercices de musculation pour enfourcher sa Honda. Finalement, il n'avait disputé que la 3e séance d'essais libres en Andalousie avant de renoncer.

Ces stats qui prouvent que cette saison n'était vraiment pas comme les autres

"Ça a été une erreur, a ajouté le Catalan. Nous, les pilotes, avons une vertu qui est aussi un défaut : nous ne voyons pas le danger. Après ma première opération, je n'ai pensé qu'à une chose : remonter sur la moto." Marquez a également remis en cause le rôle des médecins, sous-entendant que ceux-ci n'avaient pas été suffisamment clairs sur les risques qu'il encourait.

Je suis vaillant mais pas inconscient

"Les médecins devraient te freiner et être réalistes, a-t-il estimé. Je suis retourné à Jérez avec la certitude que la plaque tiendrait bien. Mais s'ils m'avaient dit que la plaque pouvait rompre, je ne serais pas remonté sur une moto. Je suis vaillant mais pas inconscient." Une chose est sûre, Marquez continue de payer ce choix au prix fort.

Marc Márquez

Crédit: Getty Images

Après avoir subi une greffe osseuse et le remplacement de sa plaque en titane chargée d'aider la consolidation de son humérus droit, le pilote de 27 ans pourrait encore manquer plusieurs Grands Prix en 2021.

Ce samedi, Honda a révélé que son pilote était toujours hospitalisé après qu'une infection a été détectée. Désormais, pas question pour le meilleur pilote du monde de refaire la même erreur. "Tant que je ne suis pas à 100%, je ne reviens pas, a-t-il certifié. Tant que l'os ne sera pas totalement consolidé, je n'essaierai pas de remonter sur une moto." Sage décision.

Saison 2021
Rossi et Alex Marquez rétrogradés, Quartararo et Zarco promu : le point sur la grille 2021
24/11/2020 À 13:30
Saison 2020
Stoner : "En disputant la moitié du Mondial, Marquez aurait été champion"
24/11/2020 À 12:01