6. Enzo Lefort

Sport : Escrime
Nombre de points : 115
Nombre de citations : 23
Meilleur classement : 2e
Classement 2018 : Non classé

Sportifs de l’année
Biles ou la révolution permanente
27/12/2019 À 12:56

10. Quentin Lafargue (Cyclisme)
9. Pauline Ferrand-Prévot (Cyclisme)
8. Simon Pagenaud (Sport auto)
7. Nordine Oubaali (Boxe)

Pourquoi lui ?

A un an des Jeux Olympiques de Tokyo, l'escrime française a vécu une saison 2019 plutôt riche et prometteuse. Avec huit médailles aux Championnats d'Europe, et surtout un des meilleurs bilans de ces vingt dernières années aux Championnats du monde (deux titres et trois médailles d'argent), ce cru s'est avéré excellent. Avec une vraie tête d'affiche. Enzo Lefort a pris le relais de Yannick Borel comme figure de proue de l'escrime tricolore cette année. Un sacre historique et un bilan d'ensemble presque parfait.

Au mois de juillet, le natif de Cayenne a mis un terme à une très longue attente pour le fleuret français, qui n'avait plus connu de titre mondial en individuel depuis Philippe Omnès, à Lyon, en 1990. Vingt-neuf ans plus tard, Lefort a donc succédé à l'ancien DTN. "Je n'étais pas né, avait-il plaisanté après son sacre à Budapest. C'est sûr que ça représente quelque chose de succéder à un tel champion, champion du monde, champion olympique. Je ne réalise pas vraiment, mais c'est surtout amener une médaille d'or au fleuret français, attendue depuis près de trente ans. C'est quelque chose."

Le plus frappant, en Hongrie, ce fut la totale maitrise et la sérénité affichée par le Français, qui a su gérer toutes les situations, y compris une finale face au surprenant Britannique Marcus Mepstead, contre lequel il a dû assumer toute la pression. Résultat, il l'a balayé 15 touches à 6, parachevant son œuvre. A bientôt 28 ans (il les a fêtés fin septembre), ce titre est venu confirmer le potentiel que chacun lui connaissait depuis de nombreuses années. "Enzo, c'est un peu le diamant brut de cette équipe, il avait démarré très fort quand il est arrivé en équipe de France", a rappelé Philippe Omnès cet été.

Après son podium aux Mondiaux 2014, Lefort avait tardé à confirmer. Mais il est aujourd'hui pleinement épanoui au plan personnel (il est devenu pour la première fois papa quelques semaines après les Mondiaux) et peut surtout se consacrer à 100% à sa carrière sportive : il est depuis un an diplômé de kinésithérapie et, grâce à un contrat avec l'Armée des champions, il est aujourd'hui escrimeur à temps plein. Un luxe qu'il a parfaitement mis à profit. "Depuis un an et demi, explique Lionel Plumenail, entraîneur adjoint au fleuret, il est beaucoup plus attentif sur les détails, plus à l'écoute, donc capable d'intégrer plus facilement les choses, de faire les efforts, moins vouloir discuter, un peu plus travailleur".

On n'oubliera pas non plus que parallèlement à ce titre, Enzo Lefort a mis dans le mille dans tous les grands rendez-vous : outre sa médaille d'or mondiale en individuel, il a conquis l'argent par équipes et, aux Championnats d'Europe, il avait cumulé le mois précédent un titre par équipes et du bronze en solo. Difficile de faire une année plus pleine. En 2020, il ira à Tokyo pour la consécration suprême sur la scène olympique.

Son année en 5 dates

17 juin : Enzo Lefort décroche la médaille de bronze en individuel lors des Championnats d'Europe, à Düsseldorf. En demi-finales, il s'était incliné face au champion olympique en titre, l'Italien Daniele Garozzo.

20 juin : Après le podium en individuel, le Guadeloupéen obtient l'or par équipes. Les Bleus signent même un petit chef-d'œuvre en ne concédant jamais plus de 29 touches en quatre rencontres.

20 juillet : Malgré une préparation perturbée par une blessure à un ischio-jambier qui l'a privé du stage final, Lefort se hisse au sommet en devenant champion du monde. A Budapest, il met un terme à près de trois décennies de disette pour le fleuret tricolore.

23 juillet : Battus en finale par les Etats-Unis, les Français s'octroient tout de même la médaille d'argent dans l'épreuve par équipes des Mondiaux 2019.

15 décembre : En compagnie d'Erwann Le Pechoux, Maxime Pauty et Julien Mertine, il qualifie l'équipe de France pour les Jeux Olympiques de Tokyo en remportant l'épreuve de Coupe du monde disputée au Japon.

Enzo Lefort lors des Championnats du monde 2019 à Budapest

Crédit: Getty Images

Sportifs de l’année
Sportifs de l'année : le classement complet
27/12/2019 À 11:48
Sportifs de l’année
Sportifs français de l'année : Le classement complet
27/12/2019 À 08:05