Getty Images

Touché au dos, Gaël Monfils abandonne face à Pierre-Hugues Herbert

Touché au dos, Monfils abandonne face à Herbert

Le 13/03/2018 à 20:15Mis à jour Le 14/03/2018 à 01:28

INDIAN WELLS - Mené 6-2, 3-1 par son compatriote Pierre-Hugues Herbert, Gaël Monfils a été contraint de jeter l'éponge en seizième de finale du tournoi californien, la faute à des douleurs au dos. Le Tricolore sortait pourtant d'une belle performance contre John Isner. Cet abandon offre à Herbert son premier huitième de finale en Masters 1000.

Il avait pourtant bien commencé son match en breakant rapidement P2H. Mais le Parisien a ensuite montré des signes de fatigue et s'est fait breaker à trois reprises pour laisser filer le premier set en une demi-heure (6-2). Monfils a alors fait intervenir le kiné, se plaignant de douleurs en bas du dos. Il renoncera finalement quelques minutes plus tard après avoir perdu sa deuxième mise en jeu (3-1).

"J’ai envie de jouer, mais je suis sur un fil. Je commence à avoir mal au genou, j’ai le poignet en feu", confiait le week-end dernier Monfils avant de battre Isner. C'est cette fois son dos qui l'a lâché, lui qui disputait à Indian Wells son septième tournoi de l'année 2018, après notamment son escapade sud-américaine sur terre battue en février. "C'est malheureux parce qu'au début, j'étais plutôt bien, puis sur un déplacement je me suis fait mal dans le bas du dos, a expliqué le Tricolore après le match. Je breake et je me dis "C'est con", je me sentais déjà un peu moins bien. J'ai commencé à sentir que ça se dégradait progressivement."

Premier huitième de finale en Masters 1000 pour Herbert

Monfils espérait à Indian Wells aller chercher les points qui lui manquent pour être tête de série à Roland-Garros. Au lieu de cela, il en repart avec une blessure qui pourrait également le priver du tournoi de Miami la semaine prochaine.

"J'ai déjà eu ça à Cincinnati une année, j'avais battu Marcos (Baghdatis), et je n'avais pas joué après, s'est-il rappelé. Je me suis reposé quelques jours, et ça a été. J'ose espérer que c'est ça, mais de toute façon si c'est plus grave je le saurais très vite. J'aimerais bien avoir le luxe de ne pas aller à Miami , mais j'y vais pour sûr. Je vais prendre quelques jours, et j'espère que dans deux, trois jours je pourrai réattaquer l'entraînement."

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Pierre-Hugues Herbert s'offre lui, sans trop forcer, le premier huitième de finale en simple de sa carrière en Masters 1000. Le numéro 93 mondial affrontera au prochain tour le Croate Marin Cilic, 3e mondial, ou l'Allemand Philipp Kohlschreiber, 37e au classement ATP.

0
0