Si l'on exagérait un peu, on dirait que le bruit émanant du plateau TV placé sur le court Philippe-Chatrier ou les services à la cuillère d'Alexander Bublik ont plus embêté Daniil Medvedev que le Kazakh sur l'ensemble de la partie. Le Russe, numéro 2 mondial, a, et c'est une petite surprise, maîtrisé son sujet sur une surface qu'il ne goûte guère et là où il n'avait pas encore gagné un seul match en carrière. Bublik, battu en trois manches (6-3, 6-3, 7-5), ne viendra pas compléter la série Bonzi, Pouille, Herbert et Fucsovics, soit les tombeurs du Russe à Roland-Garros. Pour Medvedev, c'est un soulagement. Il tentera de doubler son nombre de victoires Porte d'Auteuil au 2e tour face à Tommy Paul, vainqueur au bout du suspense de l'invité australien Christopher O'Connell (6-2, 6-4, 4-6, 4-6, 10-8).
Il y avait beaucoup de sourires sur le Central ce lundi après-midi. Sous un beau soleil et avec une terre battue rapide, Daniil Medvedev a, semble-t-il, pris du plaisir face à un adversaire qu'il n'avait plus affronté depuis 2016. Il faut dire que le scénario du match l'a aidé à se détendre. Certes il a le premier concédé son engagement mais il a réagi en breakant par trois fois Bublik, pourtant bon serveur, dans la première manche (6-3).
ATP Indian Wells
Medvedev renversé, Monfils balayé, Tsisipas miraculé
14/10/2021 À 05:08

Bublik à côté de son sujet

Les échanges de breaks se sont poursuivis dans la deuxième manche mais cette fois Medvedev, qui a bien pris la mesure du jeu adverse, a lancé les hostilités, menant 4-0 avant de se relâcher un peu. Pas assez suffisamment pour laisser le Kazakh revenir (6-3). Et même si l'ultime manche a été plus serrée, et qu'il a été mené 5-3, la tête de série numéro 2 n'a pas paniqué, sûr, pour une fois, de son jeu sur terre - et encore bien aidé par un Bublik qui lui a "offert" le débreak sur deux doubles fautes consécutives. Medvedev a alors enchaîné quatre jeux pour ouvrir son compteur à Roland-Garros (6-3, 6-3, 7-5). Tout n'a évidemment pas été parfait mais le résultat suffira sans doute à son bonheur ce lundi.

Daniil Medvedev en action, lundi 31 mai 2021 à Roland-Garros, face à Alexander Bublik

Crédit: Getty Images

Indian Wells
Medvedev et le tournoi d'après : "Si je perds tôt, ce ne sera pas un problème de motivation"
09/10/2021 À 06:15
Laver Cup
Les tauliers font le boulot, l'Europe se rapproche d'une 4e victoire consécutive
26/09/2021 À 04:55