FIA WTCR

Michelisz se souvient d’une victoire émouvante à Macao avant la finale du WTCR

Michelisz se souvient d’une victoire émouvante à Macao avant la finale du WTCR
Par FIA WTCR

Le 08/11/2018 à 06:00Mis à jour Le 08/11/2018 à 23:30

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Norbert Michelisz est toujours dans la course pour le titre dans le WTCR – FIA World Touring Car Cup presenté par OSCARO sur une piste où il a signé l’un des résultats les plus significatifs de sa carrière.

Michelisz a remporté les honneurs lors de la Macau Guia Race en 2010 à l'issue de sa première saison complète dans le Championnat du monde des voitures de tourisme FIA WTCC.

Et il se rappellera de cette victoire lorsqu’il affrontera six rivaux pour remporter la médaille d’or du titre WSCR OSCARO au volant de sa Hyundai i30 N TCR du BRC Racing Team lors de la WTCR Race de Macao du 15 au 18 novembre.

"Cette victoire a été l'un des moments les plus émouvants de ma carrière car l'année 2010 a été assez difficile", se souvient le pilote hongrois. "Je suis arrivé en WTCC après avoir remporté presque toutes les catégories, j'avais donc de très grandes attentes. Mais j'ai réalisé très tôt que le niveau était incroyablement élevé, ce fut un processus d'apprentissage très important pour moi et je devais comprendre qu'il me fallait me renforcer pour m'améliorer."

«Mais j’ai gagné à Macao, un endroit où tout le monde m’a dit qu’il fallait venir au moins deux, trois ou quatre fois avant de pouvoir avoir la confiance nécessaire pour monter sur le podium ou même pour gagner une course.»

Michelisz pilotait alors une SEAT León TDI pour l'équipe Zengő-Dension et garde de bons souvenirs de sa première expérience à Macao.

«Je me souviens très bien de la première séance d'essais libres. J'ai sauté de la voiture et je viens de dire à tout le monde: 'C'est l'endroit le plus incroyable que je connaisse'. D'une manière ou d'une autre, j'ai pu transposer [ma] confiance dans mon pilotage. J'ai donc terminé deuxième en qualifications, mais j'ai reçu une pénalité de cinq places sur la grille. Je devais donc commencer la première course à partir de la 7e place. Puis j'ai fini 5e. Et comme nous avions ensuite inversé les huit premières places, j’ai pris le départ de la 4ème place - je me suis dit que c’était le moment où je serais sur le podium, je le ressentais."

"Je ne pensais pas que ce serait une victoire en course, mais le départ était vraiment bon et je me souviens vraiment du dernier tour, de la pression intense et de la difficulté du moment de remporter la victoire sur la piste la plus incroyable du monde devant moi. C’était vraiment intense, et c’est quand même l’un des moments les plus émouvants de ma carrière. "

0
0