Spectaculaire redressement ! Après sa défaite inaugurale face à l’équipe de France à l’Allianz Arena, l’Allemagne a infligé une sacrée gifle au champion d’Europe en titre, toujours à Munich, au terme d’un match à rebondissement et spectaculaire (2-4). Malgré une nouvelle réalisation de Cristiano Ronaldo, le Portugal a cédé face à la superbe partition offensive des joueurs de Joachim Löw, qui ont profité de deux buts contre leur camp des Portugais et de réalisations de Kai Havertz et Robin Gosens pour se replacer à la deuxième place du groupe F avant la dernière journée.
A terre les champions du monde 2014 ? Que nenni ! Au bord du précipice après leur revers face aux Bleus, les Allemands avaient besoin d’une victoire pour lancer leur Euro et ils ont rempli leur mission de la meilleure des manières : en corrigeant le Portugal dans le match le plus prolifique et sûrement l’un des plus agréables à suivre depuis le début de la compétition. En manque de réussite face à Griezmann et compagnie, les coéquipiers de Manuel Neuer ont continué de se ruer sur le but adverse, affichant une maîtrise technique et collective qui donne espoir au peuple allemand.
Euro 2020
"Que ça finisse comme ça pour lui, c'est très triste"
29/06/2021 À 20:40

Et pourtant, Ronaldo avait encore frappé…

Pourtant, malgré une pelleté d’occasions franches (7e, 10e, 12e) et un but de Gosens refusé dès la 5e minute, la Nationalmannschaft a été cueillie à froid par une Seleçao glaçante de réalisme. Sur un corner contre son équipe, Ronaldo a dégagé le ballon de la tête pour lancer un contre supersonique, parfaitement emmené par Bernardo Silva puis Diogo Jota, qui a servi le quintuple Ballon d’Or pour son 3e but de la compétition (1-0, 15e). Le 107e but de CR7 en sélection, qui n’est plus qu’à deux longueurs du record mondial détenu par l’Iranien Ali Daei.
Mais le tourbillon allemand a continué de bousculer la défense lusitanienne, et a justement inversé le cours du match. Joshua Kimmich a d’abord renversé le jeu sur une offensive côté droit pour trouver Gosens, trop souvent seul ce samedi sur le flanc gauche et dont le centre a été dévié au fond des filets par Ruben Dias (1-1, 35e). Quatre minutes plus tard, sur un nouveau mouvement qui a donné le tournis à la Seleçao, c’est Raphael Guerreiro, le héros du match face à la Hongrie, qui a propulsé le ballon dans ses propres filets (1-2, 39e).

Gosens a pris feu

Fernando Santos a eu beau tenter de redonner de l’allant à son équipe en faisant entrer le Lillois Renato Sanches à la place de Bernardo Silva à la pause, l’Allemagne a enfoncé le clou au retour des vestiaires, d’un nouvel élan collectif conclu par Havertz (1-3, 51e). Cristiano Ronaldo et les siens ont même fait grise mine après un centre millimétré de Kimmich pour Gosens qui a propulsé le ballon au fond des filets de la tête (1-4, 60e).
Mais pour pimenter encore plus un match déjà très plaisant, les Portugais se sont relancés sur coup de pied arrêté, avec encore le même duo Jota-CR7 à la conclusion. Le joueur de Liverpool a cette fois profité d’une passe du Turinois (2-4, 67e). Un poteau de Sanches (79e) a fait passer quelques frissons dans la défense allemande, mais nos voisins d’outre-Rhin sont finalement sortis sans plus de frayeurs de ce festival, pour prendre la deuxième place du groupe F. S’ils laissent pour l’heure la France en tête, ils pourraient finalement profiter de l’affrontement entre Tricolores et Lusitaniens mercredi prochain pour prendre la première place, en cas de nul ou de défaite des Bleus et de victoire face à la Hongrie.
Euro 2020
Coeurs de Lions
29/06/2021 À 17:52
Euro 2020
Une action limpide et Sterling fait exploser Wembley : l'ouverture du score de l'Angleterre
29/06/2021 À 17:49