Les joueurs changent. Le système aussi. Les maux, eux, sont les mêmes : face à Nîmes, ce vendredi soir (0-0), Lyon a encore payé un manque d'inspiration de plus en plus criant. L'OL ne peut plus compter sur les exploits de Memphis Depay, qui semble décidément avoir la tête ailleurs. L'arbre ne cache plus la forêt. Et le doute s'installe.

Après quatre rencontres de Ligue 1, l'international demeure le seul et unique buteur des Gones cette saison. Tous titularisés au moins une fois depuis le début d'exercice, Moussa Dembélé, Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere, eux, restent mutiques. Pire, le mal ne concerne pas seulement les joueurs, mais aussi et surtout le jeu. Face aux Crocos, les hommes de Rudi Garcia ont eu le ballon 64% du temps. Sans trop savoir qu'en faire.

Ligue 1
Fabregas, enfin tranquille, de nouveau essentiel
18/09/2020 À 21:44

"On n'a pas su marquer, encore une fois, a réagi, à chaud, Toko Ekambi au micro de Téléfoot La Chaîne. On produit du jeu mais on n'arrive pas à concrétiser les occasions." En réalité, les attaquants rhodaniens n'ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. L'absence d'Houssem Aouar, suspendu, n'en est certainement pas l'unique cause. Pour sa première titularisation, Rayan Cherki a tenté d'ouvrir des brèches mais il a, comme tous ses coéquipiers, souffert d'un manque d'animation global.

Lyon a tenté 37 centres

Lyon a encore manqué d'audace, d'envie, de mouvements et de profondeurs pour véritablement inquiéter Baptiste Reynet. Le portier nîmois n'a eu que trois tirs cadrés à repousser, soit autant que son homologue lyonnais... qui n'a d'ailleurs pas manqué d'appuyer là où ça fait mal après le match. "Ce qui nous a clairement manqué ce soir, ce sont les buts, a-t-il souligné sur Téléfoot La Chaîne. En début de match, on a les situations pour pouvoir en mettre un ou deux mais on ne le fait pas. Et ça fait deux ou trois matches que c'est comme ça."

Les solutions de Garcia : "On peut obtenir des penalties, on en a eu deux face à Nîmes..."

L'OL vit sur un jeu stéréotypé et son retour à un schéma tactique plus traditionnel, en 4-4-2, n'y a rien changé. Grossièrement, les Rhodaniens ont joué horizontalement pour finir par balancer dans la surface : au total, ils ont tenté 37 centres soit, à titre de comparaison, deux fois plus que Saint-Étienne lors de son succès à Marseille, jeudi soir. "Il nous a peut-être manqué un peu de fraîcheur, a tenté de justifier Toko Ekambi. Un peu de peps dans les derniers mètres."

En réalité, les Gones pourront difficilement se cacher derrière une semaine à trois matches. Ils n'ont plus marqué depuis 294 minutes. Ils ont bouclé sept de leurs treize dernières réceptions en championnat. Preuve que cette panne d'inspiration dure depuis beaucoup plus longtemps, même si la parenthèse enchantée du "Final 8" l'avait quelque peu masquée. Et maintenant, c'est peut-être un autre mal qui guette les Gones : la crise de confiance.

Moussa Dembélé dans les filets nîmois, le 20 septembre 2020 lors de Lyon - Nîmes

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Lyon n'y arrive toujours pas
18/09/2020 À 20:42
Football
Le PSG va bientôt savoir : Juan Bernat opéré la semaine prochaine
18/09/2020 À 17:54