Buteur et passeur lors de la large victoire du PSG face à Nîmes (3-0), Angel Di Maria a retrouvé le sourire ce week-end. Cerise sur le gâteau, il a été élu meilleur joueur de la 23e journée de Ligue 1 par vos soins. Avec 32% des suffrages, il devance Wissam Ben Yedder, auteur d'un superbe coup franc face à Nice (2-1), et Alvaro Gonzalez (15%).
Au classement général, Ben Yedder profite de sa belle performance pour faire son entrée dans le top 10 et pointe à la 6e place.
Le Top 10 du classement général :
Ligue 1
Vu d'Espagne, Liverpool est un concurrent sérieux pour Mbappé
IL Y A 18 HEURES
1. Tino Kadewere (OL) 55 points
2 Hatem Ben Arfa (Bordeaux), Kylian Mbappé (PSG) 48 points
4. Memphis Depay (OL) 45 points
5. Lucas Paqueta (OL) 40 points
6. Keylor Navas (PSG), Wissam Ben Yedder (Monaco) 38 points
8. Kevin Volland (Monaco), Yusuf Yazici (Lille) 33 points
10. Neymar (PSG), Andy Delort (Montpellier) 32 points

Pourquoi ils étaient nommés

Wissam Ben Yedder (Monaco)
Le capitaine de l'ASM a montré l'exemple et été le grand bonhomme du derby azuréen remporté par l'ASM aux dépens de Nice (2-1). Mobile et remuant, il a été précis sur penalty puis sur coup franc pour sceller la victoire du club princier.
Moreto Cassama (Reims)
Le milieu de terrain international bissaoguinéen a confirmé son rôle d'indispensable au bon fonctionnement de l'entrejeu rémois face à Angers (0-0). Toujours juste dans ses passes, il a en plus fait preuve d'initiatives et d'une combativité précieuse à la récupération.
Angel Di Maria (Paris)
L'Argentin a tout fait contre les Crocos : premier buteur du match au sang-froid, il a ensuite retrouvé son costume fétiche de distributeur de caviar avec une passe décisive millimétrée pour Pablo Sarabia. Bref, il a brillé à l'occasion de la victoire du PSG contre Nîmes (3-0).

La joie d'Angel Di Maria.

Crédit: Getty Images

Alvaro Gonzalez (Marseille)
Dans un rôle inhabituel de milieu de terrain axial, l'Espagnol a été au four et moulin. Très actif à la récupération, il a en plus été impliqué dans les deux buts marseillais marqués à Lens (2-2) : son interception s'est transformée en passe décisive pour Florian Thauvin puis sa reprise à la sortie d'un coup franc a trouvé Arkadiusz Milik.
Randal Kolo Muani (Nantes)
Le Bondynois n'a pas compté ses efforts, à l'image de son pressing incessant sur les défenseurs stéphanois. Il a en plus été efficace en marquant le but nantais synonyme de point ramené de Geoffroy-Guichard, où les Verts et les Canaris n'ont pas réussi à se départager (1-1).
Paul Lasne (Brest)
L'élégant milieu de terrain du SB29 a fait admirer sa justesse technique lors du partage des points entre son club et Strasbourg (2-2). Précis dans la relance, il l'a également été dans ses transmissions : il est impliqué sur les deux buts de son équipe.
Mike Maignan (Lille)
Si le LOSC a corrigé Bordeaux (3-0), ce large succès ne doit pas faire oublier la prestation XL du dernier rempart nordiste : infranchissable, il a dégoûté les attaquants girondins et, même battu, il a été suppléé par sa barre transversale.

Mike Maignan sous le maillot du LOSC lors de la saison 2020-2021 de Ligue 1.

Crédit: Getty Images

Anthony Racioppi (Dijon)
Oui, le DFCO a subi la loi d'un Olympique Lyonnais brouillon (0-1), mais son gardien suisse a profité de cette rencontre face à ses anciens partenaires pour se mettre en évidence : auteur de deux arrêts réflexes exceptionnels à la 17e minute devant Houssem Aouar et à la 53e minutes devant Memphis Depay, il a prouvé qu'il avait le niveau pour évoluer dans la Ligue des talents.
Pape Matar Sarr (Metz)
Du haut de ses 18 ans, le milieu de terrain sénégalais régale. Déjà buteur à Brest, il a de nouveau fait trembler les filets lors du match nul entre les Grenats et Montpellier (1-1), rencontre durant laquelle il a fait preuve de beaucoup de justesse technique.
Martin Terrier (Rennes)
De nouveau aligné à la pointe de l'attaque, il a fait montre de ce qui lui a été souvent reproché de manquer ces dernières semaines : de l'efficacité. Auteur de l'ouverture du score contre Lorient (1-1) dans un registre de renard des surfaces, il a mis les Rouge et Noir sur les bons rails et aurait même pu se muer en passeur décisif si Jérémy Doku n'avait pas tergiversé (59e).
QUEL EST LE MEILLEUR JOUEUR DE LA 23E JOURNÉE DE LIGUE 1 ?
Ligue 1
"Il faut trouver la meilleure solution" : Quand la trêve internationale inquiète Pochettino
05/03/2021 À 20:09
Ligue 1
Au-delà du bashing, Genesio est-il un bon coach ? "C’est un plat du pied sécurité"
05/03/2021 À 18:20