Comme à Nice à la fin du mois d'août, Dimitri Payet a été ciblé par un supporter lyonnais dimanche soir. Alors que le Marseillais, blessé à la tête, a porté plainte pour "violences volontaires aggravées" contre l'auteur présumé du jet de bouteille, L'Equipe a révélé les propos que l'ancien Lillois a pu tenir avec les enquêteurs venus à sa rencontre ce lundi au centre d'entraînement Robert-Louis Dreyfus.
"J'ai ressenti immédiatement une vive douleur et je suis tombé au sol, a-t-il d'abord expliqué. J'ai été sonné mais je ne suis pas tombé dans les pommes. Je suis resté plusieurs minutes au sol, la douleur était intense... J'étais dans l'incapacité totale de reprendre la rencontre. Je suis encore, même aujourd'hui, sous le choc... J'ai maintenant peur d'effectuer des corners lorsque je joue à l'extérieur."
Ligue 1
Guimaraes sur le possible départ de Juninho : "Il a dit ça mais il va encore y réfléchir"
IL Y A UNE HEURE
Si Jean-Michel Aulas "n'imagine pas que l'on ne rejoue pas cette rencontre", la commission de discipline de la LFP a déjà prononcé un huis clos au Groupama Stadium jusqu'au 8 décembre. Avant une lourde sanction à venir ? "Je reste favorable aux sanctions sévères, y compris en matière de retrait de points pour des envahissements de terrain ou bagarres, car c'est la seule décision qui peut faire arrêter des groupes de supporters. Mais, là, on est dans un cas différent car le groupe 'Bad Gones' se désolidarise de l'individu impliqué", a encore martelé le président de l'OL.

Juninho, le constat d’échec : “Il n’a jamais eu les pleins pouvoirs ni les épaules pour le poste”

Ligue 1
Messi incertain pour PSG-Nice
IL Y A 5 HEURES
Ligue 1
Aulas revient sur OL-OM : "Ces incidents s'ajoutent mais le nôtre n'a rien à voir"
IL Y A 9 HEURES