Avec six buts en neuf matches de Serie A cette saison, Zlatan Ibrahimovic continue de briller sur les terrains malgré ses 40 ans. Pourtant, sa carrière aurait pu s'arrêter cet été comme il l'a révélé dans sa nouvelle autobiographie "Adrénaline, mes histoires", qui paraîtra en janvier en France. En effet, l'international suédois raconte avoir proposé ses services à Nasser Al-Khelaïfi pour remplacer Leonardo au poste de directeur sportif, cinq ans après quitté le club de la capitale.
"J'ai appelé le président et je lui ai proposé : 'Si je ne renouvelle pas mon contrat avec le Milan, je viendrai au PSG et je vais remettre de l'ordre dans ton équipe', explique l'ancien Parisien selon un extrait révélé jeudi par L'Equipe. Nasser a ri, mais il n'a pas dit non... Un joueur parisien m'a dit : 'Zlatan, toi seul peux remettre de l'ordre et amener de la discipline dans l'équipe'. Un autre m'a confié : 'Zlatan, si c'était toi, cette chose dans le vestiaire n'aurait pas eu lieu'".
Ligue 1
Des dépenses aveugles à la stratégie muselée : pourquoi le projet McCourt avance au ralenti
IL Y A 3 HEURES
Leonardo ? Moi, je ne demande pas, j'ordonne
Cependant, le Scandinave ne regrette pas d'avoir poursuivi sa carrière de joueur. La passion du terrain était encore trop forte. "Je serais allé à Paris, j'aurais observé l'entraînement de l'équipe et je me serais demandé mille fois : 'Pourquoi as-tu arrêté ?'", a-t-il raconté. Même s'il n'a pas franchi le pas, Zlatan Ibrahimovic confirme avoir conseillé Kylian Mbappé de rejoindre le Real Madrid l'été dernier, comme il l'a affirmé mercredi dans un entretien accordé au Corriere della Serra.

"C’est le Ballon d’Or du storytelling" : comment Messi a finalement supplanté Lewandowski

"Je l'ai rencontré au mariage de Marco Verratti et il m'a demandé : "À ton avis, Zlatan, qu'est-ce que je dois faire ?'. Pour moi il faut aller au Real pour vivre dans un club qui a une autre philosophie et d'autres règles de comportement. Au PSG, il y a beaucoup de stars mais peu de sacrifices.. Les joueurs utilisent la moitié de leur potentiel, ils gagnent quand même. Mais si le sommet de la pyramide est faible, la base sera également faible", a-t-il indiqué.
Ces propos fracassants visent-ils Leonardo, l'actuel directeur sportif du PSG ? Non, d'après l'ancien joueur parisien. "Je n'ai rien de personnel contre lui. Au contraire je l'aime bien. En effet, c'est lui qui m'a fait venir au PSG. Je ne peux rien lui reprocher mais je connais la différence entre nous : moi, je ne demande pas, j'ordonne." Du vrai Zlatan dans le texte.
Ligue 1
OL-OM reprogrammé le 1er ou le 10 février
IL Y A 6 HEURES
Ligue 1
Savanier voit rouge, Troyes et Irles sourient
IL Y A 7 HEURES