A quelle heure débute la course ?

A 15 heures françaises, pour 70 tours de 4,381 kilomètres.
Grand Prix de Hongrie
Aston Martin a encore tenté, Vettel reste disqualifié
09/08/2021 À 20:16

La pole est-elle favorable en Hongrie ?

Historiquement et dans les chiffres, non. En 35 éditions du Grand Prix de Hongrie, le pilote parti en tête ne s'est imposé que 16 fois. Mais, puisqu'il y a un "mais", depuis 2017, le poleman a remporté trois des quatre courses. Seul Max Verstappen, en 2019, n'a pas converti son avantage de position en victoire. Mais, pour sa défense, le Néerlandais a dû faire face à une leçon stratégique de James Vowles et Mercedes.

Lewis Hamilton a-t-il déjà course gagnée ?

C'est justement grâce au septuple champion du monde que le bilan sur les dernières éditions hongroises est positif pour le poleman. L'amour que porte Lewis Hamilton au Hungaroring est connu. Le Britannique est dans son jardin. Samedi, il a dépassé Michael Schumacher au nombre de pole position décrochées sur les terres magyares. Il tentera ce dimanche après-midi d'enlever un inédit neuvième succès en Hongrie, un quatrième consécutif, et peut compter sur son coéquipier Valtteri Bottas pour gêner la concurrence.

Max Verstappen peut-il aller chercher sa première victoire en Hongrie ?

Ce sera compliqué puisqu'il part en troisième position et que la piste est étroite, mais rien n'est impossible avec le Néerlandais. Il l'a d'ailleurs prouvé à Imola cette saison, virant en tête au premier virage devant Hamilton après s'être envolé... du troisième rang. Sur le tracé du Hungaroring, il devra passer les deux Mercedes pour espérer une sixième victoire en 2021. Si la pluie ne s'invite pas à l'heure du départ, Verstappen aura un avantage sur les premiers mètres avec ses gommes "tendre", Red Bull ayant opté pour une stratégie de pneumatiques décalée par rapport aux huit autres membres du Top 10, tous en "medium". Le départ sera donc crucial.

"Avec Verstappen et Hamilton, tout est en place pour une fin de saison à la Prost-Senna"

Que peuvent espérer les Alpine ?

De précieux points dans la lutte du milieu de tableau. Les Alpine sont en forme et n'ont cessé de le prouver depuis la première séance de Libres. Elles n'ont pas déçu lors des qualifications : Esteban Ocon est P8, Fernando Alonso P9. C'est la première fois depuis le Grand Prix d'Espagne que la marque française fait entrer ses deux A521 en Q3.

Faut-il s'attendre à une course galère pour Ferrari ?

Charles Leclerc P7 et Carlos Sainz 15e après une sortie de piste en Q2, la Scuderia Ferrari n'a pas connu une immense réussite à Budapest. Pour la première fois depuis 12 ans, aucune de ses monoplaces ne partira du Top 6 en Hongrie. Le Monégasque avait d'ailleurs tempéré les ardeurs de certains qui évoquaient "une victoire" ce week-end : "C'est bien d'être optimiste, et je pense que nous voulons tous l'être après nos bonnes performances dernièrement. Mais nous devons aussi être réalistes. Je serai heureux d'être derrière les deux meilleures équipes." Leclerc devra cravacher dur pour y parvenir, même s'il n'était qu'à 13 millièmes de P5, en qualifications.

"Leclerc a l'attitude de quelqu'un qui est très, très confiant pour l'avenir"

Verra-t-on du spectacle ?

Il s'agit de la dernière manche du championnat du monde de F1 avant la trêve estivale, donc les pilotes voudront terminer leur première partie de saison sur une bonne note. On pense bien évidemment à ceux de Mercedes et de Red Bull, mais aussi aux "autres". Cela tombe bien, puisque Pierre Gasly (Alpha Tauri), Lando Norris (McLaren), Charles Leclerc (Ferrari) et les Alpine se suivent sur la grille de départ. On peut donc s'attendre à une lutte féroce pour les accessits.

La météo peut-elle jouer un rôle important ?

Oui, assurément. Les pilotes ont connu la fournaise depuis leur arrivée sur le circuit. Le thermomètre affichait plus de 60°C durant les qualifications ! Cette chaleur a provoqué un manque d'adhérence, conduisant à de multiples glissades des monoplaces. Elle joue également sur les organismes. Vendredi soir, Hamilton pensait ainsi avoir "perdu trois kilos" après trois heures de roulage. Mais un orage a éclaté à Budapest dans la nuit de samedi à dimanche et la pluie tombait toujours à cinq heures du départ du Grand Prix. Les températures, elles, sont descendues de 10°C.

Quelles sont les stratégies possibles ?

Deux cas de figure s'opposent dans la première moitié de la grille. Red Bull, qui a changé de stratégie lors des qualifications en chaussant des pneus rouges, devrait effectuer deux arrêts : un premier entre le 17e et le 23e tour pour chausser des "dur" puis un autre entre le 45e et le 50e pour des "medium", d'après Pirelli. Le manufacturier italien préconise également aux monoplaces équipées de "medium" de s'arrêter entre le 30e et le 35e tour afin de les troquer pour des "dur". Mais la pluie pourrait bien rebattre les cartes si elle persiste dans le ciel hongrois...
Grand Prix de Hongrie
Aston Martin conteste la disqualification de Vettel en Hongrie
05/08/2021 À 19:23
Grand Prix de Hongrie
Russell va rouler pour Mercedes pour des tests pneus 2022
02/08/2021 À 17:41