Longtemps, on a cru que la magie allait de nouveau opérer. A Singapour, quatre ans après son tour en lévitation entre les rails de la Marina, Lewis Hamilton est passé près d'accomplir un nouvel exploit. L'homme aux 103 positions de pointe, qui n'a plus rien eu à se mettre sous la dent depuis le Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 dans cet exercice, a été battu d'un souffle. Ou plutôt, deux.
Après avoir passé une longue partie de la Q3 en haut de la fiche des temps, le Britannique a vu Charles Leclerc lui ravir la pole pour 54 millièmes, et Sergio Pérez la première ligne pour 32. "J'ai attaqué si fort, a assuré le septuple champion du monde après coup. C'était extrêmement serré. J'ai vraiment tout donné mais ces gars-là sont toujours aussi rapides. J'ai vraiment pensé qu'avec un tour parfait, ce qui est vraiment dur à réaliser, nous pouvions nous battre pour la première place."
Grand Prix de Singapour
Verstappen sacré dimanche si...
29/09/2022 À 09:08
Nous ne savions pas à quel point ça allait être serré
Finalement, le pilote Mercedes n'a pu résister jusqu'au bout. Le manque d'adhérence de la W13 en fin de session l'a empêché de trouver les derniers centièmes. "King Lewis" est donc sorti de sa monoplace partagé entre la frustration d'avoir manqué ce qui pourrait être sa seule opportunité de la saison, et la satisfaction d'avoir pu rivaliser à la régulière avec Ferrari et Red Bull.

Rentabilité en F1 : Ricciardo et McLaren gros flops de la saison et Hamilton hors de prix

"Perdre de si peu..., a-t-il soufflé pour évacuer cette petite déception. Nous allons nous relever et reprendre le combat dimanche." La capricieuse Flèche d'argent, dont les performances ne collent pas toujours aux modélisations de Mercedes, a de quoi lui permettre de décrocher un nouveau podium. "Nous savions que la voiture allait être plus compétitive qu'à Monza, mais nous ne savions pas à quel point ça allait être serré." Les trois "Top Teams" resteront-elles dans un mouchoir de poche en course ?
Saison 2023
Départ de Latifi, arrivées de Sargeant et Piastri : la fin des pilotes payants ?
HIER À 22:18
Saison 2023
Officiel : Ferrari et Mattia Binotto, c'est terminé
29/11/2022 À 08:52