Son pied gauche cristallisait les doutes, quant à sa capacité à rester invaincu un match de plus en 2022. Mais ce n’est pas de là qu’est venue la défaillance physique de Rafael Nadal, battu en finale du Masters 1000 d’Indian Wells ce dimanche par Taylor Fritz. "J'avais mal. J'ai du mal à respirer. Je ne sais pas si c'est au niveau des côtes... Quand je respire, quand je bouge, c'est comme une aiguille qu'on appuie", a expliqué l'Espagnol de 35 ans en conférence de presse.
"Ce n'est pas seulement la douleur, ça affecte ma respiration", a insisté Nadal, dominé 6-3, 7-6(5), après avoir bien failli embarquer son adversaire dans un troisième set, soutenu par le public qui tient pourtant en Fritz un prometteur joueur états-unien (24 ans, 13e du classement ATP). Mais le récent lauréat de l’Open d’Australie a manqué une volée haute de coup droit, à 5-4 pour lui dans le tie-break. Sa chance était passée et sa série de victoires en 2022 s’est arrêtée à vingt.
Wimbledon
Nadal a passé la seconde et Van de Zandschulp en a fait les frais
IL Y A 11 HEURES

Un 3e break et Fritz enlève la 1re manche face à Nadal : la fin du 1er set en vidéo

"Cette fois, ce n’était pas possible"

Rafael Nadal a fait appel au kiné plusieurs fois durant cette rencontre, effectuant même un retour au vestiaire entre les deux manches. Il a entretenu la flamme, avec quelques coups gagnants et les célébrations rageuses qu'on lui connaît. Mais la magie de sa persévérance qui semble parfois implacable n'a pas opéré cette fois-ci.
"J’ai donné le meilleur de moi-même au cours des deux dernières semaines, mais cette fois, ce n’était pas possible, même si je me suis battu jusqu’au bout, a-t-il commenté, à chaud. Il est évident que je n’ai pas été capable de faire les choses de manière normale." D’où une immense frustration pour celui qui visait un quatrième sacre dans le désert californien : "Je suis triste parce que je n'ai pas vraiment pu lutter. C'est déjà dur de ressentir ça en temps normal, mais en finale c'est très moche."
"J'ai perdu contre un grand joueur. Je pense que ce n'est pas le moment de parler de moi. C'est son jour", a aussi dit Nadal, concernant Taylor Fritz… que l’on ne pensait pas non plus en grande forme. Sa cheville droite a même fait craindre un forfait : "Ce matin, j'ai crié de douleur en m'appuyant dessus... et puis finalement je n'ai pas été gêné durant le match." Les préoccupations sur la condition physique des deux joueurs ont donc vite changé de camp, et elles restent prégnantes pour l'Espagnol.

Un dernier coup droit gagnant et Fritz peut exulter : la balle de match face à Nadal

Un problème à résoudre

De retour ce lundi sur le podium (3e) d’un classement ATP dont Novak Djokovic reprend les commandes, Nadal va devoir comprendre la source du mal. Un mal qui l’a gagné dès samedi, "juste à la fin du match" face à Carlos Alcaraz, et qui vient entraver une formidable dynamique : "Les deux derniers mois ont été incroyables, inoubliables. Je profite de choses que je n’aurais jamais pensé pouvoir vivre à nouveau. Mais maintenant, c’est le moment d’essayer de résoudre ce problème le plus vite possible, pour bien démarrer sur la terre battue."
"Ce qui me préoccupe, c’est ce qui va se passer, ce que je dois faire pour récupérer et combien de temps cela va prendre", a-t-il énuméré, alors que sa saison sur terre devrait être polarisée par la quête d’un quatorzième sacre à Roland-Garros (22 mai-5 juin). Absent durant toute la deuxième moitié de l'année 2021 en raison d'une blessure au pied gauche, Rafael Nadal ne résiste pas à tout. Mais il a su, jusqu’à ce jour, se relever de tout. "J’espère être prêt", promet-il seulement.

Incroyable passe d'armes au filet : le point du match pour Fritz

Wimbledon
Ils resteront inséparables : Nadal le reconnaît, Federer "lui manque"
IL Y A 19 HEURES
Wimbledon
Pour Nadal, le plus dur est peut-être déjà passé
HIER À 22:20