Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14

5e – Marseille : Cuisance, un second souffle à trouver au milieu

En prenant en compte ses deux matchs en moins, l'OM est potentiellement bien plus proche du trio de tête qu'en ce moment. Et pour s'en rapprocher encore plus, les Olympiens seraient bien avisés de remettre Mickaël Cuisance en confiance. Le jeune talent prêté par le Bayern Munich a déjà disputé 15 matchs en deux mois avec Marseille, après deux saisons sans beaucoup jouer en Bavière. De quoi être indulgent sur les prestations pour l'instant mitigées du joueur de 21 ans, qui le dit lui-même : "Je sais de quoi je suis capable, et je peux faire plus". Souvent utilisé en soutien de l'attaquant jusque-là alors que son poste de prédilection est plutôt un peu plus bas dans le cœur du jeu, Cuisance pourrait bénéficier de l'élimination européenne de Marseille pour retrouver pleinement du rythme, s'imposer dans l'entrejeu garni de l'OM et amener son club encore plus haut au classement. Il a le profil et le talent pour changer la deuxième partie de saison marseillaise.

Michael Cuisance lors du match opposant Porto à Marseille, le 3 novembre 2020 en Ligue des champions

Crédit: Getty Images

4e - Rennes : M'Baye Niang, une place à regagner

Il était annoncé partout, sauf à Rennes. Proche de Marseille, et sur le point de signer avec Saint-Etienne au début de l'automne, l'attaquant sénégalais est finalement resté au Stade Rennais. Ecarté du groupe jusqu'à fin novembre, le buteur a profité de la blessure de Guirassy pour retrouver une place de titulaire, marquer son premier but de la saison, et regagner la confiance de Julien Stéphan. S'il arrive à performer sur les bases de ses deux dernières saisons (25 et 15 buts inscrits avec les bretons), Niang devrait aider à consolider la quatrième place des Rennais, et qui sait pourquoi pas venir titiller le trio de tête…

Les joueurs du Stade Rennais fêtent le but de Mbaye Niang contre Nice en Ligue 1

Crédit: Getty Images

3e – Paris : Icardi, déjà la dernière chance ?

Un doublé contre Reims en septembre, et puis c'est tout. La deuxième saison de Mauro Icardi avec le PSG se résume à cinq petites apparitions, et surtout à des blessures. La dernière aux adducteurs a remis en question son hygiène de vie, pointée du doigt lorsque le buteur est apparu à la reprise en méforme et avec de visibles kilos en trop. Si son suppléant Moise Kean fait mieux qu'assurer l'intérim en son absence (9 buts depuis octobre), le retour du numéro 9 parisien pourrait apporter une concurrence bienvenue en attaque. L'ancien de l'Inter devra faire beaucoup mieux que ce qu'il a montré cette saison pour retrouver une place dans le onze parisien, lui qui souhaite visiblement rester au PSG cet hiver. L'arrivée de son compatriote Mauricio Pocchetino à la tête de l'équipe de la capitale pourrait aussi relancer Icardi, et aider le PSG à retrouver la place de leader en Ligue 1. Peut-être déjà une dernière chance d'éviter l'étiquette de "flop" pour le buteur argentin.

Mauro Icardi et Neymar lors du déplacement du Paris Saint-Germain à Reims le 27 septembre 2020, en Ligue 1

Crédit: Getty Images

2e – Lille : Djaló, pour faire souffler la charnière

Ce n'est pas le nom le plus connu de l'effectif lillois, ni celui qui a le plus joué pour l'instant. Pourtant, Tiago Djaló pourrait bien avoir un rôle très important dans la deuxième partie de saison. Car si le onze type du LOSC est très performant, il est aussi limité dans ses rotations défensives. La charnière centrale titulaire a fait ses preuves et joue quasiment tous les matchs, certes. Mais entre un Sven Botman annoncé de plus en plus du côté de Liverpool, et un José Fonte qui à 37 ans ne pourra pas jouer 90 minutes tous les trois jours pendant toute la deuxième partie de saison, la capacité de Djaló à venir suppléer un des deux piliers sera nécessaire et surveillée.

Tiago Djalo sous le maillot du LOSC

Crédit: Getty Images

Utilisé dans l'axe ou à droite de la défense comme premier choix dans les remplaçants par Christophe Galtier, le portugais de 20 ans pourrait bien être le facteur X du LOSC dans cette deuxième partie de saison. En particulier quand on sait que le club nordiste jouera la course au titre en Ligue 1 et une phase finale en Europa League. Car ce n'est pas uniquement l'équipe-type qui fait gagner sur une saison, mais aussi les remplaçants et leur capacité à venir se mettre au niveau de leurs coéquipiers dès qu'ils sont sollicités.

Lille - Djalo : "C'est difficile pour moi de jouer latéral droit"

1er – Lyon : Aouar, finir de la plus belle des manières

L'effectif lyonnais est sûrement le mieux huilé sur la fin de l'année 2020. Difficile dans ce collectif de voir qui va être le joueur clé pour continuer la série positive des Gones et candidater le plus longtemps possible à la première place en championnat. Qui plus est quand on sait que le capitaine Memphis Depay est potentiellement sur le départ dès cet hiver. Alors dans cet environnement pris entre stabilité sportive et instabilité en coulisses, Houssem Aouar pourrait bien enfiler le costume de leader sur le terrain.

Memphis Depay et Houssem Aouar, protagonistes sur l'ouverture du score de Lyon face à Monaco

Crédit: Getty Images

L'international français, qui retrouve toute sa classe dans l'entrejeu lyonnais aux côtés de Thiago Mendes et Lucas Paquetá, n'a jamais caché ses envies d'ailleurs sur le long-terme. S'il devait partir à l'issue de la saison, on n'imagine pas de meilleur clap de fin pour le gamin du club que de terminer sur un titre de champion de France avec l'OL dans le rôle du meneur d'hommes. On espère pour Aouar et pour son club que cette perspective sera de plus en plus concrète dans les semaines qui viennent. Sa deuxième partie de saison sera quoi qu'il arrive très intéressante à suivre, entre la course au titre pour Lyon et la course pour une place à l'Euro en ce qui concerne le joueur de 22 ans.
Partout en Ligue 1, la deuxième moitié du championnat s'annonce donc passionnante et sera suivie avec grand intérêt, à tous les étages.

Lyon, l'OM et Lille peuvent-il y croire ? "10% de chances que Paris ne soit pas champion"

Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36
Ligue 1
Boateng à l'OL, vraiment un coup de maître ?
01/09/2021 À 23:01