19h24 : Merci et rendez-vous en 2021 !

Merci d'avoir suivi ce live et l'ensemble de l'épreuve sur les différentes plates-formes d'Eurosport. Rendez-vous le week-end du 12-13 juin 2021 pour la 89e édition.

24 Heures du Mans
Une nouvelle star d'Hollywood : Michael Fassbender, l'apprentissage au Mans
22/09/2020 À 08:44

Le sacre de la Toyota n°8 lors des 24h du Mans, édition 2020

Crédit: Getty Images

19h20 : A lire sur Eurosport

19h15 : Le palmarès de la 88e édition

Classement général : Toyota n°8 (387 tours) / Sébastien Buemi - Brendon Hartley - Kazuki Nakajima

LMP1 : Toyota n°8 (387 tours) / Sébastien Buemi - Brendon Hartley - Kazuki Nakajima
LMP2 : United Autosports n°22 (370 tours) / Filipe Albuquerque - Paul Di Resta - Philip Hanson
LM GTE PRO : Aston Martin Racing n°97 (346 tours) / Alexander Lynn - Maxime Martin - Harry Tincknell
LM GTE AM : TF Sport n°90 (339 tours) / Jonathan Adam - Charlie Eastwood - Salih Yoluc

19h00 : Les grands moments de l'édition 2020

Le podium avec l'hymne japonais qui a consacré la troisième victoire de Toyota

Buemi, Hartley et Nakajima l'ont savouré celui-là : le podium de la 88e édition

18h55 : Les grands moments de l'édition 2020

Le drapeau à damiers qui a sacré la Toyota n°8

Toyota voulait plus que tout au monde ce sacre : revivez l'arrivée de la 88e édition

La réaction de Buemi, Hartley et Nakajima après leur victoire

Buemi après la victoire de Toyota : "A un moment, on a eu le sentiment que tout était perdu"

18h50 : Les grands moments de l'édition 2020

L'arrêt aux stands de la n°7 qui lui a coûté la course

Problème de turbo, Kobayashi détruit : le moment qui a tout changé pour la Toyota n°7

Tension chez Rebellion, Menezes rate sa révolte !

Tension chez Rebellion, Menezes se rebelle !

Un dernier safety car pour la route à 40 minutes de la fin

Et un dernier safety car pour la route : l'impressionnant accident de la S024 du Racing Graff

18h45 : Les grands moments de l'édition 2020

Le crash de la Bykolles

Aileron arrière envolé, un crash inévitable : revivez l'incroyable accident de la Bykolles

Le retour chaotique sur la piste de la Bykolles

En lambeaux, la Bykolles se prend le rail après son retour en piste

18h35 : Les grands moments de l'édition 2020

Le départ

Pas de casse, mais de la bagarre : revivez le grand départ de la 88e édition

La première sortie de la safety car

La nuit fait des dégâts au Mans : un accident provoque la sortie de la Safety Car

18h30 : Toyota a souffert : "Les choses peuvent changer jusqu'à la ligne d'arrivée"

Retrouvez les déclarations des gagnants de cette 88e édition

15h15 : Le palmarès de la 88e édition

Classement général : Toyota n°8 (387 tours) / Sébastien Buemi - Brendon Hartley - Kazuki Nakajima

LMP1 : Toyota n°8 (387 tours) / Sébastien Buemi - Brendon Hartley - Kazuki Nakajima
LMP2 : United Autosports n°22 (370 tours) / Filipe Albuquerque - Paul Di Resta - Philip Hanson
LM GTE PRO : Aston Martin Racing n°97 (346 tours) / Alexander Lynn - Maxime Martin - Harry Tincknell
LM GTE AM : TF Sport n°90 (339 tours) / Jonathan Adam - Charlie Eastwood - Salih Yoluc

15h00 : Toyota savoure son podium

Buemi, Hartley et Nakajima l'ont savouré celui-là : le podium de la 88e édition

14h45 : Buemi ne croyait plus en la victoire samedi

Revivez en images l'interview de l'équipage de la Toyota n°8 (Sébastien Buemi-Brendon Hartley-Kenzuki Nakajima). Buemi a confié à Eurosport qu'il pensait avoir perdu la course après le début d'épreuve compliquée de la n°8.

Buemi après la victoire de Toyota : "A un moment, on a eu le sentiment que tout était perdu"

14h35 : Un troisième sacre de suite : la Toyota n°8 reste la reine du Mans

Toyota tient sa troisième victoire. L'écurie japonaise a remporté la 88e édition de l'épreuve, dimanche, avec sa voiture n°8, pilotée par Sébastien Buemi-Brendon Hartley et Kazuki Nakajima. La TS050 Hybrid a terminé devant la Rebellion n°1 et la Toyota n°7, une nouvelle fois frappée par la malédiction pendant la nuit. Pour la n°8, c'est une troisième victoire de rang au Mans.

La Toyota n°8 remporte la 88e édition des 24h du Mans

Crédit: Getty Images

14h30 : Victoire pour la n°8 !

La 88e édition se termine sur un troisième sacre de rang pour Toyota, et sa n°8.

Toyota voulait plus que tout au monde ce sacre : revivez l'arrivée de la 88e édition

14h22 : Hanson ressort en P3 !

Le Britannique est ressorti tout juste devant son compatriote après son pit. Il reste 7 minutes de course et la gagne se joue en LMP2.

14h20 : Un arrêt pour Hanson !

Besoin d'essence pour l'Autosports de Phil Hanson. Et celui-ci n'est pas convaincu.

14h15 : LMP2, ce n'est pas joué !

50 secondes d'écart entre l'Autosports de Philip Hanson et la Jota d'Anthony Davidson. "Push, push", dit-on au Britannique. La victoire va se jouer dans le dernier quart d'heure.

14h09 : La course reprend

Fin de la neutralisation. La 3e place va se jouer entre la Toyota n°7 et la Rebellion n°3, revenue dans le coup avec la safety car.

13h52 : Safety car !

Il reste 38 minutes de course et sortie pour la Safety car. La So24-Has By Graff de James Allen a frappé juste après les Dunlop. L'avant-gauche est détruit.

Et un dernier safety car pour la route : l'impressionnant accident de la S024 du Racing Graff

13h48 : Vergne à l'arrêt

Pas de podium visiblement pour la G-Drive de Jean-Eric Vergne. Le Français s'est immobilisé aux stands pour réparer sa suspension avant. La Panis Racing n°31 pilotée par Mathieu Vaxivière va réucpérer la 3e place en LMP2.

13h37 : Il reste une heure de course

Elle est déjà entamée, mais nous voilà dans la dernière heure de course de ces 24h, édition 2020.

13h33 : La Toyota n°7 revient sur le podium

La maudite n°7 va peut-être sauver un podium lors de cette 88e édition. La Rebellion n°3 est toujours bloquée au garage.

13h26 : Arrêt catastrophe pour la Rebellion n°3

Une sortie de piste de Louis Delétraz a endommagé la n°3. L'arrêt aux stands a mal tourné, vu que l'embrayage a encore fait des siennes !

Une voiture qui cale, une autre qui arrive : l'arrêt catastrophique des Rebellion

13h08 : Le point sur la course

Classement général : Toyota n°8 (367 tours) / Kazuki Nakajima

LMP1 : Toyota n°8 (367 tours) / Kazuki Nakajima
LMP2 : United Autosports n°22 (350 tours) / Paul Di Resta
LM GTE PRO : Aston Martin Racing n°97 (327 tours) / Alexander Lynn
LM GTE AM : TF Sport n°90 (320 tours) / Charlie Eastwood

13h04 : Le point sur la catégorie LMP1

Le point sur la course LMP1 La Toyota n°8 est en tête depuis ce dimanche matin, aux alentours de 3h00.

1. Toyota n°8 (365 tours) / Kazuki Nakajima
2. Rebellion n°1 : +5 tours / Norman Nato
3. Rebellion n°3 : +5 tours, +40" sur P2 / Louis Delétraz
4. Toyota n°7 : +7 tours / José María López

12h45 : La Rebellion n°3 se fait encore des frayeurs

Encore un restart compliqué pour la Rebellion de Louis Delétraz, qui a encore subi un arrêt prolongé. La machine est repartie, mais il va falloir surveiller tout ça.

12h33 : Il reste deux heures de course

22h de course bouclées au Mans. Il reste deux heures de compétition.

Suivez la fin de la course en vidéo sur Eurosport.fr., Eurosport 2 et le Player.

Regardez cet événement sur Eurosport Player

12h24 : Menezes : "Il y a eu du respect"

Interrogé par Eurosport, l'Américain a un peu noyé le poisson concernant sa révolte. S'il a reconnu un peu de tension à la radio, tout va bien selon lui chez Rebellion.

"Depuis 14h hier, on faisait une course très prudente en se disant que si la Toyota avait un problème... Donc la stratégie était d'assurer. On a eu un problème à l'avant ce matin et on a dû s'arrêter, on a perdu deux tours."

"C'était une situation un peu tendue à la radio. On avait deux voitures en moins de deux secondes dans le même relais. Il y a eu du respect. Dans l'autre voiture, il y avait un pilote Romain Dumas et on continue de se bagarrer."

12h15 : Dumas, fataliste pour la 2e place

Interrogé par Eurosport, le pilote français de la Rebellion n°3 pense que c'est terminé pour la 2e place.

"Vous avez vu, on a eu du mal à repartir après le passage aux stands. Je pense qu'on a perdu cette 2e place. C'est dommage."

12h09 : La Rebellion n°1 garde la 1ère place

C'est Gustavo Menezes qui va être content. La Rebellion n°1 a récupéré sa place de base après son passage aux stands. Le Français Norman Nato a pris la relève.

L'arrêt frayeur de la n°3 a coûté cher...

12h06 : La frayeur avec la Rebellion n°3 aux stands !

La n°3 n'a pas réussi à redémarrer après son passage aux stands, ce qui a fait bondir Romain Dumas hors du stand de panique. L'embrayage est dans un sale état...

12h03 : Brown : "Il faut tenir la corde"

Le patron d'Autosports, actuellement en tête en LMP2 avec Paul Di Resta, a estimé qu'il n'avait pas course gagné au micro d'Eurosport.

"La course est encore très très longue. Tout le monde est un petit peu fatigué, il faut tenir la corde jusqu'à l'arrivée. On a toute confiance en nos pilotes."

11h55 : Toyota n°7, le moment qui a tout changé

Revivez le tournant de la course. C'était dans la nuit au Mans, peu avant 3h00 du matin.

Problème de turbo, Kobayashi détruit : le moment qui a tout changé pour la Toyota n°7

11h53 : Kobayashi, c'est fini

Non, le Japonais et la Toyota n°7 n'ont pas abandonné la course. Mais Kobayashi ne reviendra pas sur la piste. a pris sa place.

11h49 : L'échange Menezes-Rebellion qui a mis le feu aux poudres

L'instant qui a tout changé pour le pilote américain, privé d'attaque par son équipe sur la n°3 de Romain Dumas.

Tension chez Rebellion, Menezes se rebelle !

11h38 : Rebellion insiste avec Menezes

Le muret de stands de l'équipe suisse fulmine et demande à Menezes de réduire la vitesse, à cause des freins. Après l'ingénieur, c'est au-dessus que la communication est arrivée. "L'état est critique".

11h36 : Pas de changement au classement après les arrêts aux stands

Les Rebellion n°3 et n°1 se sont succédées aux stands, avant de reprendre leurs positions.

11h27 : "Il fait des erreurs"

Communication radio de Gustavo Menezes avec son équipe, qui justifie son rythme derrière Romain Dumas : "Il fait des erreurset il est trop lent dans le traffic", dit-il à propos du Français. Ambiance...

11h19 : Kobayashi s'y met

Le Japonais, à bord de la Toyota n°7, est dans la bagarre entre les deux Rebellion. Il est passé devant, et s'est même permis un blocage de roues arrière devant Romain Dumas. Menezes s'est donc rapproché de la n°3...

11h17 : Menezes en rébellion !

L'Américain n'est pas content des consignes d'équipe. Il ne lève pas vraiment le pied. Il a choisi la bonne équipe.

11h14 : La bagarre est déjà terminée chez Rebellion...

Nos équipes aux commentaires se réjouissaient d'une bagarre sur la piste entre les deux Rebellion. Et bien, l'équipe suisse vient de mettre un stop à tout ça, invoquant des problèmes de freins.

Ordre à Menezes de laisser 2" d'écart minimum.

Tension chez Rebellion, Menezes se rebelle !

11h12 : Rebellion, ça bagarre !

La n°3e et la N°1 se bagarrent pour la 2e place. Gustavo Menezes fond sur Romain Dumas. Kamui Kobayashi est lui passé devant les deux.

10h30 : Plus que 4h de course

La course arrive bientôt à sa fin. Déjà de 20h de disputées. Les étirements se multiplient dans les stands. La fatigue est partout !

10h16 : Le point sur la course LMP1

La Toyota n°8 est en tête depuis ce dimanche matin, aux alentours de 3h00.

1. Toyota n°8 (319 tours) / Brendon Hartley
2. Rebellion n°3 : +5 tours / Romain Dumas
3. Rebellion n°1 : +5 tours, +15" sur P2 / Gustavo Menezes
4. Toyota n°7 : +7 tours / Kamui Kobayashi

10h12 : Le tête-à-queue de Van Eerd


Rien ne va chez Jumbo : le tête-à-queue de Frits van Eerd

9h43 : La Rebellion n°1 en retrait

Un arrêt de quelques minutes a été nécessaire sur la voiture suisse n°1 pour décrocher la crash box et régler un problème de splitter. La n°3 est 2e à 5 tour de la Toyota n°8.

9h40 : L'entrée aux stands qui a tout changé pour la n°7

Entré aux stands au ralenti, le Japonais a dû subir un arrêt de 29 minutes qui a tout changé pour la Toyota n°7.

Problème de turbo, Kobayashi détruit : le moment qui a tout changé pour la Toyota n°7

9h30 : Retour du live !

La nuit a été chargée au Mans. La Toyota n°7 a perdu la tête de la course peu avant 3h00 du matin, à cause d'un problème de turbo et de collecteur d'échappement qui a nécessité une intervention de 29 minutes. La N°8 est en tête. Il reste 5h de course.

23h22 : Rendez-vous demain matin !

Fin de la première partie de ce live. Rendez-vous demain pour la suite et la fin du live sur Eurosport.fr. Bonne nuit à tous et attention à l'arrivée de la pluie au Mans.

Rappel : vous pouvez suivre l'épreuve en continue sur Eurosport Player

Regardez cet événement sur Eurosport Player

La Toyota n°7 lors des 24h du Mans 2020

Crédit: Getty Images

23h21 : Les vidéos importantes

L'accident de la Bykolles pilotée par Bruno Spengler.

Aileron arrière envolé, un crash inévitable : revivez l'incroyable accident de la Bykolles

Et son retour chaotique sur la piste.

En lambeaux, la Bykolles se prend le rail après son retour en piste

23h20 : Les vidéos importantes

L'accident de Tristan Gommendy (Team Duqueine)

Voiture et rail détruits : le gros accident entre Gommendy et Albuquerque en LMP2

23h20 : Les vidéos importantes

Le grand départ de la 88e édition

Pas de casse, mais de la bagarre : revivez le grand départ de la 88e édition

23h15 : Point course, la n°7 toujours en tête

Il reste 15h15 de course au top de 23h15. Voici sur le point sur la course avant de se quitter pour la nuit.

Course : Toyota n°7 (134 tours) / Mike Conway

LMP1 : Toyota n°7 (134 tours) / Mike Conway
LMP2 : United Autosports (128 tours) / Alex Brundle
LM GTE PRO : AF Corse n°71 (120 tours) / Alessandro Pier Guidi
LM GTE AM : TF Sport n°90 (1181 tours) / Charlie Eastwood

23h07 : La Toyota n°8 aux stands

C'est un 13e arrêt pour la Toyota n°8. Sébastien Buemi revient aux commandes. Deux tours de retard sur la Toyota n°7.

23h03 : La course a repris un rythme normal

Après la folie du créneau 20h-22h30, la course a repris un rythme normal, sans accidents, ni safety car sur la piste.

La Toyota n°7 est toujours en tête.

22h42 : La Toyota n°7 sort des stands, Conway de retour

Un arrêt normal, le 11e de la course, pour la voiture de pointe qui reprend la course en tête. Mike Conway a repris le volant.

Deux tours d'avance sur la Toyota n°8 pilotée par Kazuki Nakajima et la Rebellion n°1.

22h36 : Point course, la n°7 toujours en tête

Course : Toyota n°7 (125 tours) / José María López

LMP1 : Toyota n°7 (125 tours) / José María López
LMP2 : G-Drive Racing n°26 (119 tours) / Jean-Eric Vergne
LM GTE PRO : Aston Martin Racing n°97 (112 tours) / Alexander Lynn
LM GTE AM : AF Corse n°83 (109 tours) / Nicklas Nielsen

22h29 : Lopez signale des vibrations sur la n°7

L'Argentin a fait savoir qu'il avait des problèmes de vibrations sur le train arrière sur la n°7. Pour le moment, ce n'est qu'une communication classique. Entre ça et la fumée sur la n°8, nous resterons attentifs à l'état de santé des deux Toyota.

22h26 : De la fumée aperçue sur la n°8

Cela datait du dernier tour sous régime de voiture de sécurité, mais la Toyota n°8 a eu un peu de fumée. A priori, pas de problème car elle s'est arrêtée sans problème pour un ravitaillement classique.

22h22 : Et ça repart !

Fin de cette troisième sortie de la safety car. La course reprend ses droits !

22h19 : La pluie attendue vers 23h00

A priori, la pluie va enfin arriver sur la Sarthe. Vers 23h et des poussières. Un épisode orageux menace depuis une ou deux heures près du circuit du Mans.

22h17 : Buemi s'explique avec son team

Le Suisse n'a pas compris l'arrêt de la n°8 après la sortie du deuxième safety car et vient demander des explications sur le muret des stands. Voilà n°8 a un tour après l'arrêt de 9 minutes.

Commentaire de notre consultant Henri Pescarolo : "C'est de la cuisine interne, il n'a pas à faire ça maintenant devant tout le monde."

22h16 : Troisième safety car

La course est encore neutralisée. Ce début de nuit est totalement fou.

22h05 : Le gros accident entre Gommendy et Albuquerque

Revivez le gros accident entre Tristan Gommendy (Team Duqueine) et Filipe Albuquerque (United Autosports), en catégorie LMP2. Cet accident a eu pour conséquence la sortie d'une deuxième voiture de sécurité afin de réparer le rail de sécurité.

Voiture et rail détruits : le gros accident entre Gommendy et Albuquerque en LMP2

21h55 : La Bykolles traîne sa misère et se prend le rail !

Repartie après avoir été dégagée par la grue, la Bykolles, en lambeaux, est repartie sur la piste en étant à l'agonie.

En lambeaux, la Bykolles se prend le rail après son retour en piste

21h45 : Revivez l'accident de la Bykolles

La lanterne rouge de la catégorie LMP1 a ouvert les festivités de la période "chaos", passée 21h00.

Aileron arrière envolé, un crash inévitable : revivez l'incroyable accident de la Bykolles

21h39 : La Toyota n°8 a repris la 2e place

Repassée 3e après son pit, la Toyota n°8 a avalé la Rebellion n°1 et repris son bien.

21h35 : Difficile d'y voir clair !

Ce début de nuit a plongé la course dans le chaos après les accidents de la Bykloles, puis de l'accrochage de la Duqueine de Tristan Gommendy avec Filipe Albuquerque, lors du même tour.

La course a repris, avec seulement la portion après les Hunaudières balisée en slow zone.

21h30 : Course toujours neutralisée

Les équipes techniques continuent de travailler sur le rail pulvérisé par la Duqueine de Tristan Gommendy.

21h29 : la Toyota n°8 est repartie

Un problème de refroidissement de freins a scotché la n°8 au pit. Le safety car était visiblement attendu par les Japonais.

21h20 : La Jackie Chan d'Aubry en panne !

Panne totale pour le Français, obligé de rester sur le bord de la piste. Plus de phares, plus rien.

21h17 : La Toyota n°8 aux stands

La n°8 est aux stands, tanquée. On part sur de gros travaux sur l'avant-droit. Même endroit que l'intervention de tout-à-l'heure.

21h06 : Un gros accident en plus

Trois voitures de commissaires sont aux côtés de la voiture du Team Duqueine, pilotée par Tristan Gommendy, accidentée après un contact avec l'Oreca de Filipe Albuquerque.

La voiture médicale est aussi arrivée.

21h05 : Deuxième safety car en piste !

L'accident de la Bykolles remet le safety car sur la piste.

21h02: Albuquerque tire tout droit

Pas de problème pour le Portugais qui est 6e en LMP2.

21h01 : La Bykolles dehors !

La voiture autrichienne, 5e te dernière LMP1, s'est plantée dans le mur de pneus. Que s'est-il passé ?

20h47 : La Toyota n°8 toujours devant

Elle compte 13" d'avance sur la n°7 après ce restart.

20h45 : Drapeau vert !

La course reprend après 25 minutes de neutralisation. La nuit a fait son apparition, attention aux accidents.

20h42 : La neutralisation dure

L'AF Corse a visiblement fait des dégâts importants sur le rail. La safety car est là depuis 25 minutes désormais.

20h35 : L'accident de West et la sortie de la safety car

Revivez le premier tournant de cette 88e édition.

La nuit fait des dégâts au Mans : un accident provoque la sortie de la Safety Car

20h32 : Le ladership a changé

La Toyota n°8 a profité de ce chamboulement pour reprendre les commandes de la course.

20h29 : West toujours coincé

Alexander West, parti à la faute lors de son 80e tour, est toujours dans sa Ferrari accidentée. La course est toujours sous régime de voiture de sécurité.

20h18 : Le safety cars en piste !

L'accident d'une AF Corse vient d'envoyer les safety car en piste. Il arrive tard, mais voilà la course neutralisée.

20h02 : Porsche n'abandonne pas, "Il reste 18h de course" (LM GTE PRO)

Pascal Zurlinden, le Directeur de la division Motorsport chez Porsche, interrogé par Eurosport après les gros soucis subis par la n°91 et la n°92 en LM GTE PRO.

"Ca à l'air d'aller mieux, la nuit s'annonce bien. Nous étions en pole hier et aujourd'hui, on semble avoir un retard de performances. Cela va dépendre de ce qui arrive dans cette course, il reste 18h encore."

20h00 : La nuit arrive

Courir en septembre met les pilotes au défi d'une nuit plus longue. Celle-ci tombe tout doucement et les changements de pneus arrivent.

19h59 : La Ferrari n°55 enfin aux stands

La Ferrari n°55 (LM GTE AM), sortie aux Hunaudières, a pu rejoindre les stands après une longue procession. C'est très amoché sur l'arrière-gauche.

19h54 : Intervention assez longue sur la n°8

Un réglage sur l'avant-droit de la n°8 vient d'être effectué, ce qui a retardé l'arrêt qui a duré deux minutes.

Kazuki Nakajima a pris la place de Brendon Hartley. La n°8 relaisse les commandes à la n°7.

19h37 : Kobayashi laisse sa place à Lopez

José María López entame ses 24h du Mans en course. L'Argentin a pris le relais de Kamui Kobayashi, absolument déchaîné lors de son run.

Changement de tête : la n°8 reprend les commandes après ce pit stop.

19h36 : Toyota continue sa bagarre

La n°7 est en tête grâce au très bon travail de Kamui Kobayashi. Le retard de la n°8 est de 30".

19h24 : Restart musclé, le Team Nederland veut refaire son retard

Fin du drapeau jaune sur le circuit sarthois. Et la LMP2 Jumbo du Racing Team Nederland semble bien énervée après son début de course compliqué. Le trio néerlandais est 20e de la catégorie LMP2 et 24e de la course.

On le rappelle, Frits van Eerd, propriétaire de l'équipe, est également le patron de la Jumbo, la chaîne de supermarché qui sponsorise l'équipe Jumbo-Visma. La puissante formation a perdu le Tour de France ce samedi lors du chrono de la Planche des Belles filles, remporté par Tadej Pogacar.

Pogacar a mis Roglic K.O. ! Le dénouement historique de la 20e étape

19h16 : Yamanaka dans le gravier (LMP2)

On en avait parlé il y a quelques heures : l'Eurasia Motorsport de Nobuya Yamanaka est repartie à la faute. Intervention de la grue pour dégager le véhicule. Slow zone imposée.

19h12 : Hartley aux stands

Le Néo-zélandais reste aux commandes de la n°8, actuellement 2e. Arrêt sans problème pour Toyota.

19h01 : Point course, la n°7 reprend les commandes

Course : Toyota n°7 (77 tours) / Kamui Kobayashi

LMP1 : Toyota n°7 (77 tours) / Kamui Kobayashi
LMP2 : United Autosports n°32 (73 tours) / Will Owen
LM GTE PRO : AF Corse n°51 (68 tours) / Daniel Serra
LM GTE AM : TF Sport n°90 (67 tours) / Jonathan Adam

18h41 : Suivez les 24h du Mans sur le Player

Ne manquez rien de la 88e édition sur Eurosport Player. Le fil sans coupure de la course est disponible.

Regardez cet événement sur Eurosport Player

18h25 : Point course LMP1

1. Toyota n°8 (69 tours) / Brendon Hartley
2. Toyota n°7 : +13" / Kamui Kobayashi
3. Rebellion n°1 : +3'02" / Gustavo Menezes
4. Rebellion n°3 : +2 tours / Romain Dumas
5. Bykolles RT n°4 : +9 tours / Oliver Webb (26e au général)

18h22 : Presque 4h de course

Dans huit minutes, on atteindra le cap des 4h de course. La Toyota n°8 a repris la tête de la course à la n°7.

18h00 : Rétro, Bob Wollek au Mans, ou l'art de perdre

De 1968 à 2001, Bob Wollek aura disputé 30 éditions de la classique mancelle sans jamais monter sur la plus haute marche du podium. En y caressant la victoire plusieurs fois sans pouvoir la retenir. Une ironie au bout du compte pour le "Monsieur Porsche" des belles années de la marque allemande dans la Sarthe.

Jean-Claude Killy et Bob Wollek (Alpine) aux 24 Heures du Mans 1969

Crédit: Getty Images

17h40 : Pas de changement en tête

La Toyota n°7 ets toujours en tête devant la n°8 qui est à 21" derrière.

17h21 : Point course LMP1

1. Toyota n°7 (49 tours) / Kamui Kobayashi
2. Toyota n°8 : +1'20" / Brendon Hartley
3. Rebellion n°1 : +1'56" / Gustavo Menezes
4. Rebellion n°3 : +1 tour / Romain Dumas
5. Bykolles RT n°4 : +3 tours / Oliver Webb (13e au général)

17h15 : Buemi laisse sa place à Hartley

Comme prévu, le relais de la n°8 a été plus long que celui de la n°7 chez Toyota. Brendon Hartley a pris le relais de Sébastien Buemi, très bon lors de ce début de course malgré une crevaison.

17h09 : Conway satisfait de ce début de course

Mike Conway après son relais à bord de la n°7 : "Cela a été piégeux en milieu de relais. Mais cela s'est amélioré après. La n°8 a eu une crevaison, ce n'est pas de chance pour eux."

Pour la Toyota n°7 et Conway, tout va bien : "L'adhérence de la piste s'est améliorée"

17h06 : Un écart minime entre les deux Toyota

Un total de 20 secondes sépare la Toyota n°8 de la n°7 en tête de course.

17h01 : Koboyashi prend les commandes de la n°7

Premier changement de pilote pour la Toyota n°7. Kamui Kobayashi, auteur de la pole position, a pris le relais à Mike Conway. La n°8 reprend la tête de la course.

17h00 : Allen satisfait de sa session

James Allen après son premier run où il a pris les commandes en LMP2 : "Je n'ai pas eu l'impression de sur-piloter, cela nous a fait gagner beaucoup de places."

16h51 : Dans le rétro de l'édition 2019

Revivez le dernier tour de la Toyota n°8, vainqueur sur le fil lors de l'édition 2019.

L'arrivée victorieuse de la Toyota de Buemi

16h44 : La n°7 en tête

Quatrième arrêt pour la n°8. La N°7 reprend les commandes.

16h26 : La n°8 reprend les commandes

Le troisième arrêt de la n°7 a permis à la n°8 de repasser en tête de la course. Seulement 3"3 séparent les deux Toyota.

16h18 : Maris à l'arrêt

Il y a eu un problème avec la Ligier d'Erik Maris, prise en charge par les commissaires.

16h16 : Albuquerque veut la P1 à tout prix en LMP2

Albuquerque essaye de reprendre la P1 à James Allen en LMP2, mais tentative ratée dans ce 29e tour.

16h14 : Sortie de piste pour Erik Maris

Pas de dégâts pour le Français du Team Eurointernational (LMP2), surpris par une GT dans un virage.

16h10 : La Toyota n°7 repasse devant

Le troisième arrêt aux stands de la n°8 laissé les commandes à la n°7. Une minute d'écart.

16h06 : En LMP2, Allen est en tête

Il y a de la bagarre en catégorie LMP2 : James Allen (S024 - Has By Graff) et Filipe Albuquerque (United Autosports) s'en donnent à coeur joie pour la tête. Allen est en tête avec moins d'une seconde d'avance.

15h56 : Revivez l'incident entre la Ferrari n°61 et la Porsche n°88

La première vraie frayeur de ces 24h, édition 2020. Les deux sont reparties. La 61 est est 15e en catégorie LM GTE amateurs. La 88 est dernière à 17 tours de l'Aston Martin 98.

Que ce soit en F1 ou aux 24h, rien ne va chez Ferrari : le tête-à-queue de la n°61

15H53 : Changement de leadership

La Toyota n°8 a fait la différence sur la n°7 au 23e tour. Belle manoeuvre de Sébastien Buemi sur Mike Conway. La Rebellion de Bruno Senna est à une minute derrière.

15h45 : Problème de capot pour la Rebellion n°3

Un arrêt de presque deux minutes pour la deuxième Rebellion. A priori, ce n'est qu'un problème de capot. Celui-ci a été changé.

15h35 : Point course LMP1

1. Toyota n°7 (19 tours)
2. Rebellon n°1 : +51"9
3. Toyota n°8 : +1'14"274
4. Rebellion n°3 : +1'18"922
5. Bykolles RT n°4 : +1 tour

15h22 : Revivez le grand départ en vidéo

Sous la grisaille, les participants aux 24h ont effectué un joli départ sur le circuit du Mans.

Pas de casse, mais de la bagarre : revivez le grand départ de la 88e édition

15h13 : Sortie de piste pour Yamanaka

Belle sortie de piste pour l'Eurasia Motorsport n°35 pilotée par Nobuya Yamanaka. Pas de dégâts, mais un drapeau jaune de sorti pour une slow zone. Le Japonais s'en sort bien quand même.

Pendant ce temps, la Jumbo n°29 est revenue pour la troisième fois dans les stands. Problème de radiateur apparemment.

15h10 : Rappel, pénalité pour l'Alpine n°36

Un franchissement de ligne aux stands a coûté un drive trough à l'Alpine n°36. Début de course cauchemar.

15h04 : La Toyota n°7 aux stands

Premier arrêt aux stands pour la n°7. Un relais plus rapide que prévu pour la voiture de tête qui s'est arrêtée après 10 tours.

14h45 : La Toyota n°7 va-t-elle vaincre le signe indien ?

Mike Conway, actuellement en tête de la course, en a marre : il veut gagner les 24h.

"Je suis fatigué de finir deuxième au Mans. Ça m'est déjà arrivé trois fois (2016, 2018, 2019) et le seul objectif cette année est la victoire. Le Mans est une course si spéciale à cause de toute son histoire et dure à gagner. Elle ne se présente qu'une fois dans l'année et c'est le seul but de l'équipe quand elle construit la voiture. C'est donc 'Tout pour Le Mans' et on a ça constamment en tête pendant la saison."

23 heures en tête pour la Toyota n°7 puis la catastrophe : le moment où la course a basculé

14h43 : Pas de changement en tête

La toyota n°7 de Mike Conway reste en tête +2"3 d'avance sur la Rebllion n°1 de Bruno Senna.

14h35 : L'Alpine n°36 dans les stands

Mauvaise nouvelle pour le team français. La n°36 est déjà dans les stands et elle est même rentrée pour réparation. Problème de radiateur visiblement.

14h33 : Senna résiste bien à Buemi

Le Brésilien a résisté à l'attaque de la Toyota n°8 avant Indianopolis. La Rebellion a fait jouer sa vitesse de pointe, supérieure à l'hybride de Toyota.

14h32 : Pas d'incidents à noter

Pas de casse au départ malgré l'effet de meute. Il ne pleut pas pour le moment sur le circuit sarthois.

Pas de casse, mais de la bagarre : revivez le grand départ de la 88e édition

14h30 : La 88e édition des 24h du Mans s'élance !

C'est parti pour 24h de course ! Mike Conway a bien résisté à l'attaque de Bruno Senna au virage n°1. La Toyota n°7 reste en tête.

14h23 : La Toyota n°7 part en pole

La Toyota N°7 de Mike Conway-Kamui Kobayashi-José-Maria Lopez part en pole position de cette 88e édition des 24 heures du Mans. La Rebellion N°1 de Gustavo Menezes-Norman Nato-Bruno Senna s'est intercalée entre les deux Toyota lors de la séance d'hyperpole réalisée vendredi matin. C'est une première pour l'épreuve.

Avec un temps de 3:15.267, le Japonais Kamui Kobayashi a devancé de 0,555 seconde la Rebellion pilotée par l'Américain Gustavo Menezes. La deuxième Toyota, celle de l'équipage composé de Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Kazumi Nakajima, est elle à 1,382 seconde.

14h22 : C'est parti pour le tour de chauffe

Les participants filent sur le circuit pour le traditionnel tour de chauffe. Il fait gris sur le circuit du Mans, attention à la pluie.

14h10 : Suivez les 24h du Mans sur Eurosport Player

Ne ratez rien de l'épreuve avec Eurosport Player.

Regardez cet événement sur Eurosport Player

14h03 : Suivez la 88e édition des 24h du Mans sur Eurosport

Bonjour à tous et bienvenue sur notre site pour suivre en direct et en intégralité la 88e édition des 24h du Mans. La plus célèbre épreuve d'endurance s'élance depuis le circuit du Mans avec trois mois de retard sur sa date initiale suite à la pandémie de la Covid-19.

https://i.eurosport.com/2020/09/19/2889746.jpg
24 Heures du Mans
Le dirigeable Goodyear a plané au-dessus du Mans
21/09/2020 À 15:04
24 Heures du Mans
Buemi, Hartley et Nakajima l'ont savouré celui-là : le podium de la 88e édition
20/09/2020 À 17:02