BMW AG

BMW s'attend à souffrir

BMW s'attend à souffrir
Par Eurosport

Le 19/05/2010 à 13:34Mis à jour

Andy Priaulx et Augusto Farfus ne pensent pas faire de miracle ce week-end à Monza, tant le circuit ne convient pas à leurs BMW.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Ce week-end à Monza, les longs rectilignes du "temple de la vitesse" feront la part belle à la motorisation Diesel, à l'occasion du 3e meeting du WTCC 2010. BMW ne se fait donc guère d'illusion : il faudrait des événements particuliers pour voir briller les 320si d'Andy Priaulx et Augusto Farfus. BMW était parvenu à partager les victoires avec Alfa Romeo en 2005 et 2006 et SEAT avait tout raflé en 2007 et 2008, avant que Imola ne remplace l'Autodromo nazionale en 2009.

"Le circuit de Monza représente un gros challenge pour nos voitures. Cependant, nous serons prêts à exploiter la moindre opportunité comme nous l'avons fait à Marrakech, où les circonstances avaient travaillé en faveur d'Andy", note Bart Mampaey, directeur de RBM, préparateur des bolides du Britannique et du Brésilien. Et le dirigeant de dévoiler la stratégie d'une simplicité biblique : "Mettre les deux voitures dans le Top 8 de la Course 1." Histoire de partir sur le haut de grille de la Course 2.

BMW maximisera ses chances en jouant sur tous les paramètres, en particulier le phénomène d'aspiration en qualification. "C'est génial que Monza soit de retour au calendrier, le circuit fait partie des traditionnels de l'automobile", se rejouit le triple champion du monde Andy Priaulx, avant de poursuivre. "Ici, un bon remorquage est ordinairement assez important que le set-up. Beaucoup d'efforts ont été placés pour parfaitement préparer l'aspiration." Concrètement, on verra Priaulx et Farfus se suivre de très très près, samedi en qualif, de 16h15 à 16h45. Et puis, le phénomène sera évidemment valable le dimanche aussi. "A Monza, le leader n'a jamais la vie facile en raison de la résistance du vent qui le touche plus que ses poursuivants", prévient le Britannique de Guernesey.

Et puis, la confiance ne pourra que booster Augusto Farfus, récent lauréat des 24 Heures du Nurburgring au volant d'une BMW M3 GT2, en association avec les Allemand Jörg Müller et Uwe Alzen et le Portugais Pedro Lamy. "Gagner les 24 Heures m'a naturellement donné une énorme motivation et j'ai bien l'intention de surfer là-dessus en WTCC. Les premières courses n'ont sûrement pas tourné en ma faveur. A Monza, je m'attends à deux nouvelles courses difficiles, car le tracé est plutôt fait pour nos rivaux (SEAT, Chevrolet). Néanmoins, la victoire d'Andy à Marrakech a prouvé qu'il fallait se préparer à saisir toute opportunité pour décrocher une bonne place." Il le faudrait. Priaulx apparaît à la 4e place du Mondial avec 39 points, soit 31 de retard sur le leader Tarquini (SEAT). Néanmoins, c'est plus du double du total amassé par Farfus (17 points).

0
0