Yvan Muller (Chevrolet RML) continue de prendre de l'avance en tête du Championnat du monde de Tourisme (WTCC). Après avoir conquis sa troisième pole position consécutive sur le circuit de Moscou, samedi, le Français est allé cueillir une quatrième victoire saisonnière, alors que son principal rival, l'Italien Gabriele Tarquini (Honda WCT) a dû se contenter de la sixième place.
En fait, Yvan Muller a reçu un petit coup de pouce du destin car la course a été stoppée au drapeau rouge au tour 4, suite à l'accident et Charles Ng et Fredy Barth après le départ, ce qui lui a permis de faire refroidir ses pneus avant. Il craignait la pression de Tom Coronel (BMW Roal), parti juste derrière lui en première ligne, et elle fut permanente, même si le Néerlandais n'a jamais été suffisamment proche pour porter une attaque. Ils ont été suivis sur la ligne d'arrivée par Norbert Michelisz (Honda Zengo), qui a ainsi signé son cinquième podium de la saison.
Muller a 101 points d'avance sur Tarquini
Moscow Raceway
Nykjær force 3
09/06/2013 À 17:23
Yvan Muller a néanmoins relativisé l'importance du drapeau rouge. "Je ne pense pas que ça m'a aidé car il a été déployé très tôt et, j'ai été surpris car mes pneus ont tenu plus longtemps que je ne pensais", a déclaré le triple champion du monde alsacien. "J'ai seulement dû me battre dans les trois derniers tours pour garder Tom [Coronel] derrière moi."
Rob Huff (SEAT Münnich) et James Thompson (Lada Sport) ont refermé le Top 5, ce qui signifie que cinq marques différentes ont monopolisé les cinq premières places.
Au Championnat du monde Pilotes, la situation est devenue très confortable pour Yvan Muller, sans pour autant être définitive. Il totalise à présent 228 points contre 127 à Gabriele Tarquini et 112 à James Nash (Chevrolet), qui n'a augmenté son capital que d'un point. "Je ne m'attendais pas à avoir presque deux fois plus de points que mes rivaux après une demi-saison", a dit le numéro un mondial. "C'est assez étonnant. Mais maintenant, il va falloir rester concentré et garder ce rythme jusqu'à la fin de la saison."