Furlan, l'esthète spécialiste de la montée

La raison pour laquelle Auxerre a recruté Jean-Marc Furlan en 2019 est simple : remonter dans l'élite. Dix ans après l'avoir quittée, l'AJA n'est plus qu'à deux matches de retrouver la Ligue 1. Troisième de L2 lors de cette saison 2021-22, le champion de France 1996 espère que son technicien de 64 ans lui fera de nouveau reprendre l'ascenseur dimanche au Stade Geoffroy-Guichard à l'occasion du barrage retour face au dix-huitième de L1.
Il faut remonter en 2005 pour retrouver la trace de sa première accession dans l'élite. Un an après son arrivée depuis Libourne, Jean-Marc Furlan a offert la troisième place de L2 à Troyes. En 2015, toujours avec l'ESTAC, puis en 2019 à Brest, l'ancien défenseur de Bordeaux a validé deux nouvelles accessions en L1. "Il sait créer un groupe. Avec lui, il y a beaucoup d'humain, nous confie Sébastien Dallet. Il ne s'arrête pas au joueur, il s'intéresse à l'homme. Il rend ses équipes matures et arrive à tirer la quintessence de ses joueurs."
Barrages Ligue1-Ligue 2
"La manière dont la France réprime les comportements violents produit des effets pervers"
31/05/2022 À 22:03
L'ancien attaquant troyen insiste : Jean-Marc Furlan a des facultés relationnelles hors du commun. Un atout souvent précieux pour galvaniser ses troupes. "C'est un ami, on se saute dans les bras dès qu'on se revoit. On est lié comme avec beaucoup de joueurs qu'il a entraînés. C'est l'entraîneur que j'aurais aimé connaître plus jeune, même si j'ai eu de très bons coachs, souligne Sébastien Dallet.
Pour parvenir à ses fins, Jean-Marc Furlan se soucie d'abord de son plan de jeu avant de penser à la victoire. "Il s'appuie sur des joueurs à l'aise techniquement et qui connaissent son système, remarque Benjamin Nivet, protagoniste de la remontée de Troyes en 2005 et 2015 (ndlr : puis 2017 mais sans Jean-Marc Furlan). Avec lui, il faut jouer et les résultats suivent. Il reste sur sa ligne de conduite qui est instaurée depuis la préparation. Ses joueurs prennent beaucoup de plaisir sur le terrain et ça, c'est la base du football. C'est un entraîneur qui veut donner beaucoup d'émotions."

Nivet marqué par ses grosses colères

Derrière les émotions, Jean-Marc Furlan réclame "un gros travail physique" pour pouvoir appliquer son système de jeu. "Il est exigeant envers ses joueurs dans la performance, car tu ne peux pas tenir un match si tu n'es pas prêt, témoigne Sébastien Dallet. Il aime que ses joueurs courent sans arrêt pour compenser les montées d'un latéral ou le replacement d'un autre joueur." Outre son côté philosophe du foot, l'actuel entraîneur d'Auxerre peut aussi piquer de grosses colères. Et notamment "dans les moments clés de la saison", révèle Benjamin Nivet.
"C’est ce que j'appréciais le plus quand je jouais sous ses ordres. Il est calme dans ses analyses, essaie souvent de relativiser par rapport à l'enjeu, mais parfois à la mi-temps ou à l'entraînement, il peut péter les plombs. Ses réactions peuvent être fortes, très fortes même, raconte l'ex-numéro 10. Il peut défoncer le paper-board, ses mots dépassent parfois ses pensées. Mais ça fait du bien quand ça arrive de temps en temps, car ça crée une réaction dans le vestiaire." Dès jeudi, les murs du Stade Abbé-Deschamps pourraient trembler. Pour enfin replacer l'AJA sur la carte des 20 meilleurs clubs français ?

Jean-Marc Furlan, l'entraîneur d'Auxerre

Crédit: Imago

Dupraz, "l'orateur" hors pair spécialiste du maintien

Avec 12 points au compteur à son arrivée cet hiver, l'AS Saint-Etienne avait un pied en Ligue 2. Mais Pascal Dupraz a su remobiliser les troupes vertes pour jouer le barrage face à Auxerre cinq mois plus tard. Le maintien, le technicien savoyard en a fait sa spécialité depuis ses débuts en professionnel en septembre 2012. D'abord en 2013 lorsqu'il a placé Evian-Thonon-Gaillard à la 16e place du championnat puis un an plus tard lors de la dernière journée à Sochaux (3-0), qui jouait aussi sa place en L1. Bertrand Laquait, ancien gardien de l'ETG, n'a pas oublié les méthodes de Pascal Dupraz.
"C'est un grand orateur. Sur le court terme, c'est quelqu'un qui arrive à tirer le meilleur des facultés mentales de ses hommes. Il sait appuyer sur les bons leviers pour que le joueur pioche dans les ressources que lui-même ne soupçonne pas, nous confie l'ancien gardien de but. Même si la situation sportive peut être compliquée, il ne laisse rien paraître. Il a cette carapace, cette aura pour transmettre de la confiance. Il arrive à faire croire qu'il croit toujours aux choses."
Grâce à lui, on a retrouvé goût au foot
Si les joueurs de l'ETG n'ont laissé aucune chance aux Sochaliens il y a huit ans, ils le doivent notamment à Pascal Dupraz. "Dans ce genre de match, vous avez beau avoir la meilleure tactique du monde, José Mourinho, Fabio Capello ou Carlo Ancelotti aux manettes, s'il n'y a pas le cœur, ça ne vaut rien. Ces rencontres-là se gagnent sur la gestion de l'événement et de la peur, rappelle Bertrand Laquait avant de revenir sur le contexte de l'époque. Ilavait réussi à attirer l'attention sur sa relation avec Hervé Renard plus que sur le match. Cela nous avait permis d'oublier les conséquences de la rencontre car la presse parlait énormément de cette pseudo-guéguerre. Et lui n'avait pas hésité à envoyer des piques à droite et à gauche. Sur la communication, il avait été très bon."

Pascal Dupraz (ASSE)

Crédit: Getty Images

En 2015, Pascal Dupraz n'a pas empêché la descente d'Evian-Thonon-Gaillard en L2. Mais il s'est bien rattrapé l'année suivante. A l'hiver 2016, le Savoyard remplace Dominique Arribagé sur le banc de Toulouse alors que le club de la Ville Rose compte dix points de retard sur le dix-septième à dix journées de la fin. Peu de joueurs s'imaginent effectuer l'incroyable remontada. Sauf Pascal Dupraz. A Angers, le TFC valide son maintien (3-2) après un match à suspense... et surtout une causerie d'avant-match qui a fait le tour du monde.
Pantxi Sirieix a été marqué à vie par le coaching du technicien savoyard. "Avec lui, j'avais l'impression de revenir aux valeurs qui ont fait que je me suis inscrit au foot petit. Tous les matins, on voulait venir à l'entraînement. Grâce à lui, on a retrouvé goût au foot, confiait-il à Eurosport début mars. Tout le monde parle de son speech qui a été immortalisé par les caméras de Canal+, mais il avait trouvé une vidéo de Floria Gueï, une coureuse de 4x400m qui a remonté ses concurrentes pour remporter le titre sur la ligne (ndlr : lors des championnats d'Europe de Zürich, en 2014). Il nous l'a passée dans le noir avant chacun des dix derniers matches de la saison. C'était son fil conducteur. Il nous a raconté cette histoire qui prenait de plus en plus de sens à mesure que la saison avançait." Pour l'ASSE, place désormais à la dernière ligne droite. Avec un nouveau maintien pour Pascal Dupraz ?
Barrages Ligue1-Ligue 2
Furlan, la montée et la peur : "Après le match, j'ai flippé"
30/05/2022 À 07:22
Barrages Ligue1-Ligue 2
Chaos dans le chaudron et scènes terrifiantes après la relégation de Saint-Etienne
29/05/2022 À 20:03